Sachets plastiques au Bénin : Les députés pour un contrôle renforcé des importations

Sachets plastiques au Bénin : Les députés pour un contrôle renforcé des importations

Lors de la première journée du séminaire de Dassa-Zounmè, les députés ont focalisé leur attention sur la proposition de loi relative à l’utilisation des sachets non biodégradables.

Bénin – BMP : Le pacte de l’aliénation

Au cours des deux premières communications de la journée d’hier, les députés ont salué d’entrée la pertinence de la proposition de loi de leur collègue Jean-Eudes Okoundé.

Les discussions ont tourné autour des paramètres à prendre en compte pour une lutte efficace contre l’utilisation des sachets non biodégradables. Certains députés ont évoqué la proximité du grand voisin le Nigéria et ont suggéré de renforcer le contrôle de l’importation des produits plastiques. D’autres ont proposé la signature d’une Convention qui pourrait être discutée au niveau de la Cedeao, afin d’éviter d’entacher les relations commerciales entre le Bénin et le Nigéria.

Enfin, il a été suggéré également de remplacer ces sachets cancérigènes par des sacs en papier.

« L’interdiction absolue n’est pas la solution» a déclaré l’honorable Edmond Zinsou.

Les mêmes inquiétudes ont été partagées par le député Valentin Djènontin. « L’interdiction formelle n’est pas possible», soutien le député Augustin Ahouanvoébla.

Il a souhaité que les difficultés vécues dans les autres pays ayant déjà voté cette loi soient prises en compte pour parfaire le texte de loi. Pour finir, il a suggéré que la lutte efficace passe prioritairement par les communes, une fois cette loi votée par le Parlement.

Commentaires

Commentaires du site 0