Sécurité publique au Bénin : Le ministre Sacca Lafia fait le point

Sécurité publique au Bénin : Le ministre Sacca Lafia fait le point

Dans la journée d’hier 19 juillet 2017, le ministre Sacca Lafia a donné une conférence publique de presse pour faire le point de tout ce qui a été fait en matière de sécurité du 6 avril 2016 au 17 juin 2017.

Insécurité au Bénin : les villes d’Abomey-Calavi et de Bassila attaquées par les malfrats le weekend dernier

Après un an et quelques mois de fonction à la tête du ministère de l’intérieur et de la sécurité publique, le ministre Sacca lafia a dressé hier lundi 19 juin 2017, le bilan de toutes les opérations menées et de tout ce qui a été fait par son département ministériel, depuis le 6 avril 2016 jusqu’au 17 juin dernier.

Ceci, pour faire connaitre au peuple béninois les efforts qui ont été accomplis par le gouvernement du nouveau départ en matière de sécurité publique, et appeler les citoyens à collaborer avec les forces de sécurité pour qu’elles fassent bien leur travail, pour le bonheur de tous.

Le point  sur la sécurité publique, du le 1er janvier 2017 à hier

En faisant le point des activités des forces de sécurité aux hommes des médias hier, le ministre Sacca Lafia est en revenu détail par détail sur les différentes opérations menées au Bénin par les sapeurs pompier, la gendarmerie et la police nationales.

En présentant ces résultats, le ministre informe que

« 18 cas de braquage de motos ou de véhicules en circulation, qui se sont déroulés pour la plupart dans la ville de Cotonou, ont été dénombrés. 8 cas de braquages avec des armes traditionnelles, notamment des pistolets de fabrication artisanale utilisés par les malfrats pour leurs forfaits, surtout dans les zones périphériques de Cotonou, ont été détectés »

Avant de se réjouir qu’il n’y ait heureusement pas eu mort d’homme. Dans ces opérations de chasse aux malfrats, 9 pistolets, 3 fusils de chasse et des munitions, dont 28 calibres 12   ainsi que des balles de plomb, ont été saisis chez ces individus mal intentionnés. Parlant toujours des braquages, le ministre Lafia a fait remarquer que depuis septembre 2016, il n’y a eu ni braquage de boutique ni de banque dans Cotonou.

Concernant les trafics de drogues et stupéfiants sur lesquels la police a mis la main, 1,88 tonne de cannabis, 26 kilos d’héroïne et 20 kilos de cocaïne ont été saisis. Le ministre ajoute que « 75 personnes ont  été arrêtées  dans ce domaine. » D’autres cas de drogues ont été évoqués comme celui des 18 kilos à polémique. Soulignant la nécessité de mener avec détermination la lutte contre les stupéfiants, le ministre a rappelé que le Bénin doit honorer ses engagements, parce qu’il a ratifié des conventions internationales qui l’y obligent.

Concernant les cas d’accident de circulation, le ministre a informé qu’il ya eu au total 1172 blessés recensés, et 453 morts de janvier à hier. C’est beaucoup a regretté l’autorité, précisant qu’il a été enregistré 2095 cas d’accidents entre les deux roues, entre deux et quatre roues, et entre quatre roues.

Le point de l’opération Pangéa XI consacrée à la lutte contre les faux médicaments, révèle que 90,900 tonnes de ces produits ont été saisies jusqu’à la date d’hier, avant de faire savoir que leur incinération n’est pas encore faite.

« On n’a pas encore détruit ces produits parce qu’il faut les trier. Il y a des produits qu’on peut facilement détruire par les flammes, et d’autres qui   sont plus dangereux. Il faut donc y aller avec beaucoup de précaution. », a justifié le ministre.

Des cas de cybercriminalité ont aussi été détectés par les forces de sécurité. « Il y a eu une opération conjointe dénommée Gbénondou 2017, menée par les forces du Togo et celles du Bénin dans leur zones frontalières, après laquelle des personnes ont interpellées », a déclaré le ministre.

Appel du ministre aux citoyens

Au regard de tous ces résultats, le ministre Sacca Lafia a lancé un appel vibrant à tous les citoyens béninois, afin d’aider les forces de sécurité dans l’exercice de leur mission, pour le bonheur de tous

Commentaires

Commentaires du site 6
  • Avatar commentaire
    NEGUS 2 mois

    Monsieur le Ministre Lafia SACCA, vous demandez toujours à la population de collaborer avec les forces de l’ordre afin de les aider à accomplir leur mission. Mais que faites vous en protégeant un délinquant nigérian, marabout fut – il Imam, détenteur de fausses pièces d’identité béninoise malgré les cris d’alarme de la Communauté musulmane de Porto – Novo qui dénonce le dénonce en le mettant en quarantaine des activités religieuses ?

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 2 mois

    LORSQUE L’ON EST BIEN EDUQUE PAR DES PARENTS EUX AUSSI BIEN EDUQUES, SI TON ENNEMI FAIT BIEN , IL FAUT LE LOUER ….
    JE TIRE UN CHAPEAU MERITE A LA RUPTURE QUI A MIS EN DEROUTE LES MALFRATS VENUS DU NORD NIGERIA ET QUI ENTRENT AU BENIN PAR TCHAOUROU CHEZ L’AUTRE GRAND VILLAGEOIS.RAISON POUR LAQUELLE SOUS YAYI BONI LE PERE DES FAUX DIPLOMES , ON BRAQUAIT A TOUT VENT .
    NB; MAIS SUR L’USURPATION DE LA RB , JE SUIS 100% DU COTE DES SOGLOS CAR SAKA LAFIA EN ACCEPTANT LA LETTRE DES DISSIDENTS ET EN REFUSANT CELLE DE LEHADY SOGLO , SAKA LAFIA COMMET AINSI UNE INGRA…TITUDE DU SIECLE CAR IL A ETE ELEVE PAR ROSINE SOGLO LORSQUE KEREKOU LUI A COUPE LA BOURSE.

  • Avatar commentaire
    Prince Toffa 1er 2 mois

    …..depuis septembre 2016, il n’y a eu ni braquage de boutique ni de banque dans Cotonou.
    AZIZ et OLLA OUMAR ne veulent-ils pas faire preuve d’honneteté en reconnaissant l’efficacité du système de sécurité mis en place par le Gouvernement de la rupture???
    POURTANT avec la précédente équipe, les braquages avec des fusils d’assaut sur tout ce qui bouge à Cotonou et meme sur des véhicules blindés de transports des fonds se faisaient au quotidien. On a meme l’impression qu’ils y sont impliqués.

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 2 mois

      Prince Toffa , ils sont aux affaires pourquoi ? une accalmie pour le moment et alors ? as-tu déjà vu des voleurs , braqueurs opérer lorsqu’il sait qui as des dispositions idoines pour le contrer qui sont prises ?
      qu’ils nous disent ces ruptucons combien ils braquent , volent des caisses de l’état pour leur compte et sans être inquiété

  • Avatar commentaire
    aziz 2 mois

    1..En occident….face aux terroristes…on sort généralement des armes de destructions massives…bouquets de fleurs,enquete ouverte,commémoration,bougies,émotions médiatiques,on etteint soit la tour effel,ou allume les couleurs du pays attaqué..les experts..en ceci celà…défilent devant les chaines de télé..pour nous expliquer..(nous les cretins)…ce qu’il faut faire….et on attend…un autre attentat

    2..en afrique…le premier flic…fend..une conférence de presse..

    Dis je….

    Et je parie…que les terroristes,les malfaiteurs…mouillent grave…ils font dans leur caleçon….

    Mais sans compter les droits de l’hommistes (pardon..les droits des agresseurs)..et tous ceux là..qui viendront nous parler de l’état de droit..et qu’il faut surtout pas faire d’amalgame…puisque c’est politiquement incorrecte,electoralement suicidaire….que les terroristes…sont des arabo berberes..fiché s…vivant tous..des minima sociaux,leurs enfants( les nombreux enfants) profitant…des meilleures conditions de vie…par comparaison…aux vies….malheureuses..dans leur guitounes…au bled

    Or donc…pour combattre un ennemi..il faut taper…là ou ça fait mal…

    Leur enlever la nationalité…et expulser…chez eux..

    Quant..à nos malfaiteurs…au benin…il faut les abattre sur le champs…sans procés..

    Un point…c’est tout.!!!

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 2 mois

    On demande à sacca lafia combien ont rapporté à son patron les braquages qu’il fait des comptes de l’état à ses propres comptes , ou bien qu’il fasse venir son collègue des finances pour nous le dire .