Affaire Léhady Soglo: « Ce qui s’est passé laisse trop de suspicions », dixit Raphael Edou

Affaire Léhady Soglo: « Ce qui s’est passé laisse trop de suspicions », dixit Raphael Edou

Témoin vivant de l’audition subite par le Maire de Cotonou Léhady Vinagnon SOGLO vendredi dernier, l’Adjoint au Maire, ancien Ministre de la Décentralisation et membre du Conseil Départemental de Concertation du Littoral a décrit l’atmosphère dans laquelle s’est tenue la session extraordinaire du conseil convoquée par le Préfet TOBOULA.

Révocation du maire de Cotonou : Léhady Soglo victime de sa naïveté politique selon Gustave Sonon

Des explications de ce spécialiste de la gouvernance locale, on retient que cette audition est entachée de nombreuses irrégularités.

«Ce qui s’est passé laisse trop de suspicions. Je le dis parce que j’ai été témoin. Si je ne le dis pas, je l’aurai sur ma conscience… Que celui qui sera puni n’ait pas le sentiment qu’on s’acharne contre sa personne. Il faut faire en sorte qu’il sache qu’il a commis une faute lourde avant de le sanctionner »  ainsi s’exprimait le chef du 8ème Arrondissement rencontré pour recueillir son avis au sujet de l’audition du Maire de Cotonou. A l’en croire, sur les 21 membres que compte le conseil départemental du littoral, 20 n’avaient pas connaissance du questionnaire soumis au maire avant d’être à cette session.

« Tout le monde s’était retrouvé dans un état de surprise et d’incompréhension. Car normalement, le préfet devrait saisirtous les conseillers qui auront l’opportunité, après examen et audition du maire, de se prononcer et de faire des recommandations sur la conduite à tenir, ce qui n’a pas été le cas », regrette-t-il.

Il ajoute par ailleurs que c’est sur insistance des conseillers qu’ils ont eu droit au questionnaire lors de l’audition. Surpris et choqué par la démarche du préfet, le maire soutenu par l’ensemble du conseil départemental à l’exception du préfet, a demandé le report de la session  afin de lui permettre d’exercer son droit de défense par écrit, conformément aux textes de loi. Ce qui permettra aux membres du conseil de mieux apprécier à leur juste valeur les prétendues fautes qu’auraient commises par l’autorité municipale  avant de se prononcer. Mais grande a été leur surprise de constater le refus catégorique du Préfet à cette requête pourtant formulée par l’ensemble.

Ce refus a créé une tension dans la salle au point où certains conseillers ont demandé au préfet de modifier l’intitulé du questionnaire pour montrer que ça n’engage pas le conseil. Raphael EDOU soutient sur la base des textes de loi partant organisation des communes en République du Bénin que c’est le conseil  qui auditionne le maire et qui reçoit ses explications écrites et non le préfet à lui tout seul. Il en déduitdonc que la suspension d’un maire ou d’un adjoint sans tenir compte de l’avis du conseil départemental va mettre par terre la décentralisation au Bénin : « je demande au Chef de l’Etat de veiller à cela car sur le plan international les gens nous observent », a-t-il dit.

Le ministre EDOU poursuit en ajoutant qu’il n’y a pas eu de délibération à la fin de la session puisque sur les 21 membres, 20 ont demandé un report de la session. Or, la loi exige au gouvernement d’avoir d’abord l’avis de l’organe que constitue le conseil départemental de concertation avant toute décision de suspension. Ceci, étant donné qu’il est clairement signifié que c’est l’organe qui connaît des fautes lourdes d’un Maire ou d’un adjoint. Pour conclure à ce sujet, Raphael EDOU précise que si le préfet peut auditionner à lui tout seul et suspendre un maire ou un adjoint alors tous les maires seront suspendus dans le pays.

Il convient de souligner que dans l’histoire de la décentralisation au Bénin,  cette décision de suspension d’un Maire élu par le peuple est une première. Pour le CA8, aucun gouvernement n’a pris cette option  au regard des risques que cette mesure comporte pour la démocratie et la décentralisation. A la lumière de ses explications, on retient que le préfet Modeste TOBOULA n’a pas reçu l’avis favorable du conseil départemental avant d’envoyer son rapport au ministre de la décentralisation qui a pris la décision de suspension du Maire de Cotonou. Toutes choses qui laissent affirmer qu’il y a eu vice de procédure dans la prise de cette décision

Commentaires

Commentaires du site 38
  • Avatar commentaire
    Shamde 2 semaines

    la décentralisation semble être bafouer par le préfet et le gouvernement. Les partenaires de la décentralisation UE, l’Allemagne en tête, voient d’un mauvais œil ce qui se passent en général avec la destitution en série des maires sans suivre la procédure juridique teritoriale. je travail à la coopération allemande et en Allemagne ça commence par être critique dans les coulisses pour le bénin….

  • Avatar commentaire
    Tonagnon 3 semaines

    Merci pour cet éclairage édifiant.
    Talon croit qu’il a acheté le Bénin mais sa surprise sera grande. Il pille le pays à travers sodeco et pvi, distribue de salaire irraisonnable (le salaire du ministre béninois dépasse celui du président Macron!) à ses ministres pour obtenir leur silence et de salaires irraisonnable aux préfets pour les utiliser aux basses besognes. Tout cela ne peut durer bien évidement.

  • Avatar commentaire
    Jojolabanane 3 semaines

    Hmmmm !!!!!!

    Ce que je retiens en tout cas est qu’il est bien vrai que c’est le conseil qui auditionne le maire et qui reçoit ses explications écrites et non le préfet à lui tout seul. Pour autant le respect du contradictoire vise le respect des droits de la défense dans l’égalité des armes . Il s’applique à tout moment de la procédure, qu’elle soit civile, pénale, administrative ou disciplinaire : le préfet a donc le droit de répondre aux affirmations de M. RAPHAËL EDOU. IL EN DEMEURE PAS MOINS QUE DE MON POINT DE VUE : Vu l’immaturité de notre politique de décentralisation, je n’en déduis nullement pas qu’à la lumière des collusions et malversations multiples dans les instances départementales, que la suspension d’un maire ou d’un adjoint sans tenir compte de l’avis du conseil départemental peut mettre par terre la décentralisation au Bénin ( peut être ailleurs mais pas au Bénin). La décentralisation n’est pas synonyme d’impunité, un concept que ne partage pas encore nos élus. La reddition des comptes fut le casse tête à faire appliquer durant le mandat ministériel de M. Raphaël Édou et il le sait mieux que quiconque. Il connaît très bien les rouages des difficultés qui se rencontrent pour instaurer la culture de reddition des comptes dans les têtes de nos maires au Bénin. Je suis donc désolé de le répéter, la décentralisation ne saurait être un parapluie contre l’impunité. J’attends en tout cas, la réponse contradictoire du préfet sur les affirmations de M. Raphaël Édou.

    • Avatar commentaire
      REDOU 3 semaines

      Jojodelamerde!
      Toi tu restes à plus de 6000kms de ce qui se passe au Bénin pour nous expliquer des arguties de droit que tu as mal digérés sur les bancs de l’école. Tais toi et arrêtes de nous gonfler avec çà hein.

      • Avatar commentaire
        Jojolabanane 3 semaines

        Que Léhardy sorte de sa cachette pour se défendre cher ami….il est présumé toujours innocent et un innocent ne se cache pas à fortiori que nul n’avait envisagé son arrestation et qu’une suspension de deux mois n’est pas une destitution….

        • Avatar commentaire
          sonagnon 3 semaines

          Léhady n’est pas innocent, si tout ce qu’on dit de lui se confirmait, il ira directement en prison.

          Pour ce qui concerne sa suspension, au vu des explications, le préfet a violé les textes. Il a conduit la séance de manière cavalière, c’est un tonneau vide!!!

          Ils aurait pu laisser la fête de l’indépendance passée; laisser Léhady braver l’autorité du Préfet en maintenant son voyage pour la Suisse. Et à son retour, engager la procédure administrative en lui accordant le délai pour répondre par écrit.

          Et c’est suite à ça, qu’en pourra tirer les conséquences judiciaires et administratives.
          Comme ce préfet est un parvenu, un incompétent au même titre que Patrice TALON, voilà la situation qu’ils créent!!!

          Allons nous retrouver Léhady pour lui prendre l’argent volé???

          • Avatar commentaire

            @Sonagnon
            Voici ce que dit la loi en matiere de faute lourde…
            Ne pas assister aux ceremonies que Talon organse n’est pas une faute lourde !!!

            Article 55 : Constituent des fautes lourdes, au sens de l’article ci-dessus, les faits ci-après :
            – utilisation des fonds de la commune à des fins personnelles;
            – prêts d’argent effectués sur les fonds de la commune ;
            – faux en écritures publiques ;
            – refus de signer ou de transmettre, à l’autorité de tutelle, une délibération du conseil communal ;
            – vente ou aliénation abusive des biens domaniaux ;
            – toutes autres violations des règles de déontologie administrative

          • Avatar commentaire
            sonagnon 2 semaines

            Pour moi, faute lourde ou pas, suspension ou pas, ce n’est pas ce qui me préoccupe.

            Les infractions pénales, et la procédure judiciaire c’est ce qui m’intéresse.

            Je n’ai aucune confiance à TALON, il peut bien revoir les choses et permettre le retour de Léhady à la mairie.
            Que la justice prenne le relais de l’affaire, c’est mon souhait.

          • Avatar commentaire
            Jojolabanane 2 semaines

            Gombo est le roi de la diversion…..il répond toujours aux questions posées par un autre sujet…

            Qu’est ce que l’article 55 à avoir avec la suite logique du sujet issue du post de Sonagnon cher Gombo ?

            Vous m’aviez l’air très fatigué intellectuellement ou vous ne comprenez rien intellectuellent

          • Avatar commentaire
            Jojolabanane 2 semaines

            Lire : intellectuellement
            Merci

  • Avatar commentaire
    Karl 3 semaines

    Entre la parole d’un témoin vivant et celle d’un bavard de Djogbenou, je préfére celle du témoin. Ca sent mauvais la manière de faire même si nul n’est au dessus de la loi. Les gens viennent encore de se révéler eux mêmes au Bénin et au monde entier. Soglo père doit regretter son choix de Talon et sa haine contre Zinsou au nom d’un soi disant NON à la France Afrique. Vraiment la vie nous réserve des surprises. Qui l’eût cru.

  • Avatar commentaire
    Tundé 3 semaines

    Mr Édou doit soutenu ses explications par des textes. Si je considère que ce Conseil Départemental est à l’image d’un conseil de discipline d’entreprise, je crois que son approche n’est pas pertinente.
    Un employé peut ne pas comprendre la gravité de ce qui lui est rapproché, et pourtant la décision de la sanction lui sera infligée.
    Il n’est pas dit, que la décision de la sanction devrait être unanime sinon, ce conseil départemental sera encore le lieu , de transactions monnayables pour une clique pour de criminels économiques qui se partagent les butins toujours plus grands.
    Il fallait un rapport au ministre , il l’a eu . Il a décidé devant la gravité des faits pour sécuriser nos ressources malmenées.
    La décentralisation n’est pas synonyme à un blanc seing pour siphonner les fonds publics. Le monde extérieur qui nous suit , est le même qui met ses propres maires en prison pour des malversations. Le maire intérimaire de Montréal, Mr Applebaum à été mis en prison pour pots de vin sur des marchés. Le maire de Laval est en instance de procès pour gangstérisme et pot de vin de la mafia. Donc, Lehady doit se soumettre et se défendre pour laver son honneur s’il ne se reproche rien.
    Enfin, qu’est ce que cette décentralisation nous apportent de bien depuis 2004 ? Pas grand chose !!!! Alors qu’elle nous coûte des élections, des dilapidations des fonds publics et la fabrication des demi-dieux.

    • Avatar commentaire

      Mr tunde
      Tel que vous defendez toboula , dassigli et talon dans cette histoire, je souhaite de tout mon coeur que ce qui s’est passé avec lehady vous arrive un jour. Vous commetez une faute, on vous convoque au conseil de discipline sans que vous connaissiez le motif de la convocation, ensuite on vous énumère les fautes commises, et sans vous laisser le temps de répondre on vous sanctionne. J’imagine que vous allez applaudire…

      • Avatar commentaire
        aziz 3 semaines

        On s’en fou…!!!

        Le prince héritier…comme les autres d’ailleurs..s’amusent avec de l’argent public….

        dans nos villages..un simple vol de poulet…on vous met à la disposition du procureur…et celà..vous ne la savez pas…messieurs les juristes du forum

        léhabi…doit nous rembourser le blé…dilapidé..quitte à vendre ses biens…

        maintenant…il doit etre retrouvé…quel qu’en soit là..ou il est caché..

        Comme dans le far west…on doit placarder sa photo..mort ou vif…

        • Avatar commentaire
          aziz 3 semaines

          Si j’étais au benin..j’allais enfoucher..mon cheval…mettre mon révolver…à la ceinture..mes botte en cuire….et comme un cow boy…aller chercher et capturer…léhadi…et l’amener chez le cherif…contre des dollars..

          • Avatar commentaire
            Tonagnon 3 semaines

            Heureusement que vous n’êtes pas au Bénin. Restez là où vous êtes à laver le cul aux blancs pour survivre. A voir vos raisonnement tordus, si vous venez au Bénin, c’est à l’hôpital psychiatrique de Jacquot que vous trouverez domicile.

          • Avatar commentaire
            REDOU 3 semaines

            Tonagnon
            Aziz n’a plus sa place en France il vit au sénégal en qualité de vendeur de pneus usagés et il passe son temps dans les bars à tabac de Dakar. Cela ne m’étonne pas qu’il rajoute sa crotte aux crottes de Talon pour que cela sente plus mauvais.

        • Avatar commentaire

          Vous ne pouvez pas dire on s’en fout. On doit apprendre à bien faire les choses au benin sinon un jour ça pourra vous arriver aussi ou à l’un de vos proches. Ce n’est quand même pas compliqué à faire si les faits sont avérés.

          • Avatar commentaire
            sage 3 semaines

            Rien n’a jamais ete bien fait dans le pays et c’est a l’arrestation d’un escrot qu’il faut donner une forme correcte? Si Soglo Pere regrette son soutien a Talon compte tenu de ce qui se passe actuellement, c’est qu’il n’aura jamais ete un homme d’Etat, mais plutot un vulgaire politicien de dimanche sans plus de valeur et de dignite que les voyous qui ont supporte Yayi Boni, et qui n’ont de vision que leurs actifs en Banque.

      • Avatar commentaire
        Tundé 3 semaines

        Ac,
        Notre pays est dans un tel état de délabrement que, les questions de forme ne peuvent être plus importantes que le fond.

        Cette crise est une aubaine pour normaliser la gestion de la ville de Cotonou. La notoriété et les égards dûs à un ancien chef d’état, ont fait que cotonou échappait à tout contrôle. Oui, le vieux Soglo méritait bien cela. Que le carant Lehady veuille encore, surfer sur la renommée de son père pour devenir milliardaire, est indécent et inacceptable dans ce Bénin qui manque alcool et coton dans les hôpitaux.
        Pourquoi a t il brûlé les documents comptables ? C’est sa prise de l’arrêté municipal qui l’enfonce. C’est très osé !!!! Cet arrêté etant effectif, la distraction des ressources qui en découle est une évidence. Il aurait fait comme Koutché,le pyromane en chef, il bénéficierait du bénéfice du doute et donc, il faut des enquêtes pour établir sa responsabilité dans la mise au feu des documents.

        A mon avis, nous devons tous être d’accord et être intransigeant sur les questions de pillage . D’ailleurs le législateur a renforcé l’arsenal répressif des actes de corruption dans un nouveau code .c’est la preuve que le fond est à sauver.
        Talon est un très bon gestionnaire , qui a compris que la mobilisation des ressources doit commencer par le sacrifice et l’effort des béninois eux mêmes. Le prix que nous récoltons doit être sécurisé. En clair, j’adhère à une gouvernance pauvre en blablacratie et riche en un développement concret. Lexemple du Rwanda doit faire ecole sur le continent et au Benin particulièrement . Nos partenaires pressurisent par la fiscalité leurs citoyens, aux fins de contribuer à notre développement, pourquoi les bandits au col blanc s’accaparent de ces ressources pour mener leur vie de pacha.

        Avec cette détermination stricte de combattre la corruption, vous assisterez bientôt au recul de l’engouement généralisé vers la politique.

        Enfin, ne comptez pas sur moi pour commettre de tels forfaits. Et s’il adviendrait que j’en commette, que toute la rigueur de la loi me soit infligée .

        • Avatar commentaire
          Baba Didier 3 semaines

          Si tout ce que vous décrivez pouvait être vrai… Lisez cet article sur le PVI et l’arret Sur PPEA 2 dont l’un des mis en cause à été défendu par le cabinet du Ministre de la Justice puis on reprend la discussion… https://lanouvelletribune.info/2017

          • Avatar commentaire
            Tundé 2 semaines

            Le lien ne permet pas d’accéder à un article, mais plus tot à une page de garde.

        • Avatar commentaire

          LE griot de service a lache le mot “une aubaine”…
          Voial la verite !
          Depuis des lustres Talon et son clan cherchaient comment abattre LVS…
          Audit multiples et repetes dont les resultats sont tenus secrets
          Complots a la RB pour ecarter LVS de sa presidence
          Et maintenant Dassigli nous sort un chiffon ou on nous dit que ne pas assister a la fete de l’independance est un “faute lourde”

          Une ban-de de ma-fiosi a la tete de l’etat beninsois, des cri-minels en bande organisee !!!

    • Avatar commentaire

      Un maire n’est nulement un employé. Et sa legitimité lui est conferer par une election et non une nomination. Plus encore,un etat, n’est pas une entreprise dans laquelle le superieur hierrachique decide du sort de son subordonné a son bon vouloir.
      Un homme politique n’est jamais un ange dans sa gestion des biens publics.
      Le respect de la procedure est un gage de credibilité.
      Les Hommes politiques bien que peu credibles, deviennent des anges et tout puissant par le peuple quand ils sont victimes d’acharnement avéré.
      En tres peu de temps, on en a eu si tant qu’il est domage de n’avoir pas appris de cela.
      Pauvre de Mon pays

  • Avatar commentaire
    aziz 3 semaines

    mr ouedrago.!!!

    En vertu des pouvoirs..qui me sont..conf…je vous fait commandeur de la légion d’honneur…mais tu as…1 mois pour quitter notre pays

  • Avatar commentaire
    Attakoun 3 semaines

    Nous la population du zou en général qui on voté massivement à talon regret déjà notre association qui vote talon ‘ne vote jamais un suidis talon est mauvais. Dangereux viper

  • Avatar commentaire
    aziz 3 semaines

    Tout le monde se prend en expert…n’est ce pas

    On vous dit…qu’un maire..a commis des fautes lourdes..on applique les textes..et vous etes là..à nous divertir

    S’il n’avait rien..à se reprocher…il n’allait pas fuire..

    C’est triviale…comme preuve..que ces gens là…nous volent

    • Avatar commentaire
      Soyons justes 3 semaines

      Donc le prince de la Rupture Talon avait quelque chose a se reprocher, cest pour ca qu il a fui dans la malle arriere d une voiture.Le juge Houssou n a t il pas dit non lieu parce qu il n ya pas eu debut d execution.

    • Avatar commentaire
      sisco 2 semaines

      Mon frere Aziz comprennez que ce gouvernement fait justice avant la justice ne serait que pour revenir a sa decision apres.

  • Avatar commentaire
    Sylvain Togoun 3 semaines

    Un simple dossier administratif qui pourrait se déporter sur le plan administratif, se retrouve politisé par quelques fonctionnaires cancres et zélés. Peut-être à dessein qui sait…et voilà ceux qui veulent révéler le Bénin à lui-même et au monde? Pfffff… Le Chef de l’État gagnerait à leur envoyer une commission d’audit plutôt.

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 3 semaines

    Ce qui s’est passé est simplement une honte . Dire que l’autre s’est caché dans la malle arrière d’un véhicule pour fuir le pays sous Yayi.
    Aujourd’hui ; il se comporte de la sorte . Yayi a loupé une belle occasion pour mettre ce bandit au trou . Malheureusement.

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 3 semaines

    je demande au Chef de l’Etat de veiller à cela car sur le plan international les gens nous observent »DIXIT RAPHAEL EDOU .
    C’EST A RIRE DE MORT .
    MONSIEUR RAPHAEL EDOU , JE VOUS RESPECTE , MAIS NE COMMETTEZ PLUS CES ERREURS DE LANGUAGE .
    QUI DANS LE MONDE NOUS REGARDE ?
    LES OCCIDENTAUX ONT LEURS YEUX DANS LES PAYS OU LE SOUS SOL EST RICHE EN PETROLE
    GAS
    OR
    BAUXITE
    BOIS
    ETC…
    LE BENIN DE TALON N’A RIEN QUE LA BENINOISERIE ET LA DESTITUTION DES MAIRES .QU’ALLONS-NOUS GAGNER ?
    RIEN .
    QUEL GENS SUR LE PLAN INTERNATIONAL A LES YEUX DANS LA BENINOISERIE ?
    MEME DES PENALTYS GRATUITS OFFER POUR ELIMINER LE TOGO SONT DIFFICILEMENT MARQUE ET IL A FALLU L’ARBITRE POUR ELIMINER LE TOGO .
    C’EST LE PAYS DE TALON CELA !

    • Avatar commentaire
      Pierre Claver Ouédraogo 3 semaines

      DE MON OBSERVATOIRE

      LA RICHESSE N’EST PAS QUE MATÉRIELLE ET FINANCIÈRE !

      Monsieur Frank M. Makon,

      contrairement à ce que vous dites, le Bénin est à tous points de vue l’égal de chacun des 193 pays indépendants membres de l’Organisation des Nations Unies (ONU). Avec ou sans les richesses du sous-sol que vous avez énumérées.

      Le fait, pour un pays, d’être plus nanti qu’un autre ne lui confère aucun droit de supériorité sur l’un quelconque des autres pays souverains.

      D’ailleurs, pour avoir réussi avec brio l’organisation de la toute première conférence nationale souveraine à l’Hôtel PLM Alédjo de Cotonou en février 1990, le Bénin s’est placé en tête de liste des pays africains fous-amoureux de la démocratie multipartite sur fond de respect strict des libertés individuelles et collectives.

      Pour cette raison, le Bénin fait l’objet d’une attention particulière de la part de la communauté internationale. D’ailleurs, cette richesse est de loin supérieure aux billions de dollars US ou d’euros qu’un pays non démocratique tirerait de son sous-sol.

      A ce propos, savez-vous seulement que le double cadre de la coopération bilatérale et multilatérale, chaque pays met un point d’honneur à choyer ses relations avec les pays amis et partenaires ?

      En Afrique, nous devons tout mettre en œuvre pour qu’en toute chose et en toute circonstance, force reste à la loi. Sinon, la démocratie que nous appelons de nos vœux sera toujours un vœu pieux. Pire qu’autrefois, nous risquons fort de ne pas être cités comme de bons élèves de la vraie démocratie : celle qui respecte strictement les droits de l’homme et des peuples ; les libertés individuelles et collectives.

      Certes, il nous faut lutter contre la corruption, les détournements de deniers publics, la concussion, l’enrichissement illicite, mais tout, absolument tout, devra être fait dans les règles de l’art. Pas dans une précipitation et une pagaille inutiles qui frisent des règlements de comptes politiques.

      Les dessous de la suspension du Maire de Cotonou, Léhady Soglo, illustrent parfaitement ce dont je parle. En effet, à en croire l’adjoint du bourgmestre, Edou, sur les 21 membres de la Commission d’audition (lui-même y compris), seul le préfet Modeste Toboula semblait pressé pour que soit infligée au Maire la sanction suspensive…

      Et la sanction est effectivement tombée. Sans qu’il y ait eu la moindre délibération.

      Alors… ?

      • Avatar commentaire
        SEGNI 3 semaines

        Pourquoi ils n’ont pas boycotter la passation de charge à Yonlonfoun!

        • Avatar commentaire
          SEGNI 3 semaines

          “boycotté”

        • Avatar commentaire
          aziz 3 semaines

          En tout cas…le benefice du coté pédagogique..est immense pour le peuple beninois..et je dis tant mieux..

          C’est mille fois mieux…que les symposiums,les congrés,les tables rondes…et toutes les inepties…et les sensibilisations…qui n’ont jamais été pertinentes

          Qui que tu sois..quelque soit ta filiation…tu piques du blé..tu gère mal…et bien tu seras alpagué..mis à poils….et jeté en prison…un point…c’est tout

          • Avatar commentaire
            aziz 3 semaines

            imaginez…qu’à l’instant t…il y a des centaines..d’élus..qui étaient tous dans du faux…comme léhadi..

            Présentement…ils sont en train de réflechir…par deux fois..avant de s’amuser avec nos blés..

            Dire meme..que d’autres sont entrain…de faire dans leurs cullottes…des petits trucs…qui puent