CNCB : Antoine Dayori suspendu pour légèreté dans la gestion du Besc

CNCB : Antoine Dayori suspendu pour légèreté dans la gestion du Besc

Après plus d’un an passé à la tête du conseil national des chargeurs du Bénin (Cncb), Antoine Dayori a été suspendu hier 17 juillet 2017 par un arrêté signé du ministre des infrastructures et des transports, Hervé Hêhomey.

Bénin – Conflit Cncb/groupe Med: La Cour constitutionnelle se déclare incompétente

Il est reproché à ce dernier une légèreté blâmable dans la prise des mesures conséquentes exigées par la décision du conseil des ministres, en sa séance du mercredi 30 juin 2017, confiant la gestion du bordereau électrique de suivi des cargaisons (Besc), au Port Autonome de Cotonou.

Pour rappel, le Besc est un document qui couvre les besoins statistiques, d’identification, de contrôle des coûts de transport, de sureté et de traçabilité du commerce, et du trafic des marchandises à destination des pays de la sous-région. C’est un document électronique délivré par les mandataires des pays qui les imposent.

En attendant, c’est son adjoint qui est chargé d’assurer l’intérim. Ancien député à l’Assemblée Nationale et membre actif aux premières heures du pouvoir Yayi, Antoine Dayori a fortement soutenu l’actuel chef de l’Etat Patrice Talon dans la partie septentrionale lors de la campagne présidentielle de mars de 2016. C’est donc un des proches du président de la République qui vient d’être suspendu. Il n’aura servi que 14 mois à la tête de cette structure importante dans le dispositif économique du Bénin

Commentaires

Commentaires du site 13
  • Avatar commentaire
    Maou 5 mois

    Qu’elles sont les pertes financières liées à cette légèreté?
    Est ce que le DG en aurait-il profite? S’il n’y a pas eu détournement des fonds de l’entreprise une autre sanction serait plus justifié qu’une suspension. À moins que, et la je rejoins Aziz, le poste est convoité par un plus proche du régime.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 5 mois

    Pour dayori , c’est sans regrets , il a pris un peu sa part , lui qui sous yayi disait ” il n’y a plus rien à manger , à croquer , à sucer ” ; il aurait aimé que celà continue un peu plus , bon .
    Et puis dayori ne sert plus politiquement à talon l’es.c.roc dans son bled de tanguieta , un autre super es.cr.oc du nom de kassa qui a retourné sa veste , roulant désormais pour l’es.cr.oc des es.cr.ocs talon , devant faire l’affaire .
    Ainsi va la politique au benin, ” des combinations mafieuses “

  • Avatar commentaire
    Prince Toffa 1er 5 mois

    Que toutes ces vermines laissées aux postes par l’ancien régime défunt déguerpisse vite et laisse la place aux hommes intègres, bon sang!

    • Avatar commentaire
      aziz 5 mois

      Celà ne changera pas…les choses

      La seule solution…que tout ce qui fait l’objet des convoitises…des cadres beninois soit démantelé…et que le systeme..privé..joue enfin son role..en dehors de tout ce qui est régallien

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon 5 mois

      Les hommes/femmes du nouveau pouvoir sont labellisés “intègres” selon toi ?

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 5 mois

      Il dit quoi ce prince de mes deux , ou voit il les anciens du régime Yayi boni laissés aux postes ?

  • Avatar commentaire
    aziz 5 mois

    Je plante le décor..

    1…L’objet de toutes les convoitises…depuis toujours

    Les régis,et sociétés d’état,les hautes fonctions administratives,et institutionnelles..

    2..ceux qui les convoitent..et qu’on peut identifier..comme ces gens là…

    ..des prieurs,des souteneurs,des marcheurs..meme des pleureuses et des pleureurs…
    …ceux qui peuvent jurer..en disant que si le chef..nous dit de mourir…on mourra..pour lui témoigner..de notre fidélité..

    ..les flateurs,les griots ceux qui divinisent…un homme fut il chef d’état…

    Mais..mais..ils ont des points communs…opportunisme,voracité,cupidité,vols,et pillage…et d’ailleurs prets à trahir et changer de veste…

    Et c’est le lieu de dire…que personne,personne…ne s’improvise pas un homme politique,suiveur d’un soi disant leader…sans une arriere pensée..de manger aussi

    C’est pourquoi..la solution simple…triviale..c’est de démanteler complètement l’objet de convoitise…puisque non seulement l’état n’est pas dans son role…mais surtout..les beninois..ont démontré..leur incapacité congénitale…voire désert de compétence…à gérer un bien public..

    Mon mot…de fin..

    Antoine dayori..c’est l’exemple meme..du systeme kérékou…qui avait un faible pour tous les médiocre de la république..

    Dire.encore..jusqu’en.1996..1997..dayori..roulait en mate 50…qui avait du mal à démarrer..pigiste dans le journalisme..ce monsieur..ne pouvait ni se nourir,ni se loger à cotonou…et c’est une copine..au sultan…qui l’a herbergé…

    Garçon de course.. de kérékou..au temps..des vaches maigres..il fut remercié..par ce dernier..comme directeur commercial..de la sonapra

    Et c’est de là..que ce monsieur a changé de vie…en devenant homme politique..grace à l’argent pompé à la sonapra…par talon interposé,comme aussi rodriguez et consorts..

    Le sultan..en parle…parce..que j’ai été un fournisseur..de cette structure..aussi et j’en sais beaucoup

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji 5 mois

    Je n’ai jamais compris pourquoi cette structure, à priori technique, a toujours été confiée à la clientèle politique. Ah j’oubliais…..Elle génère plusieurs milliards par mois et jouit d’une parfaite opacité en la faveur d’une pseudo autonomie budgétaire.

    Les 77 bijoux d’aziz nous feront un grand bien dans ce pays n’est-ce pas.

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 5 mois

      Et ces milliards que dayori autre es.c.r.oc essayait de distraire , vont bientôt rentres au port , puis ensuite dans les poches de l’es.cr.oc de talon , une fois que le port sera privatisé au profit d’une de ses nombreuses sociétés , machine à pomper l’argent du benin

  • Avatar commentaire
    macontribution 5 mois

    Karl je suis peiné de te lire ce matin. Normalement quelque soit qui tu es opposant ou soutien du pouvoir tu gères mal tu dégages c’est aussi simple que ça

  • Avatar commentaire
    Karl 5 mois

    Enfin un opposant des rangs de la rupture? Attendons de voir s’il va continuer à soutenir le document bidon appelé PAG.

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 5 mois

      Karl mon frère , l’éventuel opposant dayori là , est plus que douteux ; pour lui point d’idéaux qui comptent , ses valeurs sont : ” amasser de l’argent volé, avoir de nombreuses femmes ” , tu va me dire , comme de nombreux hommes politiques au benin