Correction Cep 2017: Lambert Bossou invite les correcteurs à plus de rigueur et vigilance

Correction Cep 2017: Lambert Bossou invite les correcteurs à plus de rigueur et vigilance

La correction des épreuves du Certificat d’étude primaire a démarré Lundi sur toute l’étendue du territoire nationale. Dans le département du Mono, c’est l’école urbaine centre de Lokossa qui sert de cadre aux travaux.

Bénin / CEP 2017: Un taux de réussite de 65,15%

Cette phase a été lancée par le Directeur départemental des enseignement maternel et primaire du Mono, M. Lambert Mawoussi Bossou.

La phase de correction des épreuves écrites de l’examen du Certificat d’étude primaire (Cep), session de Juin 2017, a démarré effectivement depuis ce Lundi à l’école urbaine de centre de Lokossa, sous la houlette du directeur départemental des enseignement maternel et primaire (Ddemp) du Mono, Lambert Mawoussi Bossou.

Pour cette phase, environs trois cents (300) correcteurs sont conviés pour apprécier sur la base des grilles de correction, les copies des candidats. Ces instituteurs retenus pour prendre part aux travaux de correction sont organisés par sous-commission. Ainsi, l’on dispose des sous-commissions expression écrite, lecture, éducation sociale, éducation artistique, mathématiques, éducation scientifique et technologique. En début de journée de ce premier jour des travaux de correction, les présidents des sous-commissions ont procédé aux vérifications des listes des correcteurs, à la distribution des corrigés-types des épreuves, et aux discussions y afférant.

Afin de s’assurer un bon déroulement des travaux, le Ddemp Mono, Lambert Mawoussi Bossou, a invité les correcteurs à faire preuve de présence d’esprit, de retenue, de rigueur et de vigilance sur les copies. Il leur a demandé de bien faire le travail de sorte que les résultats reflètent le niveau des apprenants.

La correction des épreuves du Cep dans le département du Mono prend fin vendredi.

Commentaires

Commentaires du site 0