Déchéance du Président Talon: La cour se déclare incompétente

Déchéance du Président Talon: La cour se déclare incompétente

Les propos tenus par l'He Rosine Soglo qui avait enflammé l'hémicycle n'ont pas fini de susciter des réactions. En effet, la cour constitutionnelle a été saisie en Mai dernier pour « invalider » l’élection du Président Patrice Talon.

Bénin: La loi portant statut général de la fonction publique déclarée recevable

Les sages de la cour constitutionnelle se sont déclarés incompétents au sujet de la déchéance du Président Talon suite à la requête introduite par Monsieur Amédéo Andrew Adotévi. Lire la décision de la cour.

Décision Dcc 17-140 du 29 juin 2017

La Cour constitutionnelle,

Saisie d’une requête du 02 mai 2017 enregistrée à son secrétariat le 03 mai 2017 sous le numéro 0786/118/Rec, par laquelle Monsieur Amédéo Andrew Adotévi forme un recours « en invalidité de l’élection de Monsieur Patrice Talon aux fonctions de Président de la République… » ;

Vu la Constitution du 11 décembre 1990 ;
Vu la loi n° 91-009 du 04 mars 1991 portant loi organique sur la Cour constitutionnelle modifiée par la loi du 31 mai 2001 ;
Vu le règlement intérieur de la Cour constitutionnelle ;

Ensemble les pièces du dossier ;

Ouï Maître Simplice Comlan Dato en son rapport ;

Après en avoir délibéré,

Contenu du recours

Considérant que le requérant expose : « … Je suis un citoyen béninois, homme d’affaires et jouissant de l’intégralité de mes droits civiques. A ce titre, et en raison des déclarations de la doyenne d’âge de l’Assemblée nationale, Madame Rosine Vieyra Soglo, le mardi 04 avril 2017 lors de la plénière consacrée à l’examen du premier rapport de la Commission des lois sur le projet de révision de la Constitution, je sollicite qu’il vous plaise, d’invalider l’élection de Monsieur Patrice Talon aux fonctions de Président de la République du Bénin.
Mais avant de présenter les moyens au fond, il sied de déclarer la recevabilité de la présente requête.

I-Sur la recevabilité

Conformément à l’article 24 alinéa 1er de la loi organique sur la Cour constitutionnelle, tout citoyen peut, par une lettre comportant ses nom, prénoms et adresse précise, saisir directement la Cour constitutionnelle sur la constitutionnalité des lois.
C’est donc en tant que citoyen que j’exerce mon droit de recours. Le siège de la compétence de votre haute juridiction en la matière se trouve à l’article 66 de la Constitution qui dispose qu’ “En cas de coup d’Etat, de putsch, d’agression par des mercenaires ou de coup de force quelconque, tout membre d’un organe constitutionnel a le droit et le devoir de faire appel à tous les moyens pour rétablir la légitimité constitutionnelle, y compris le recours aux accords de coopération militaire ou de défense existants.
Dans ces circonstances, pour tout Béninois, désobéir et s’organiser pour faire échec à l’autorité illégitime constituent le plus sacré des droits et le plus impératif des devoirs.”
Au regard de tous ces éléments, et de tous autres que vous jugerez utile d’ajouter ou de suppléer, qu’il plaise à la Cour de déclarer recevable la présente requête. » ;

Considérant qu’il poursuit : « II-Présentation des moyens au fond.
Le mardi 04 avril 2017, à l’Assemblée nationale, lors de la plénière consacrée à l’examen du premier rapport de la Commission des lois sur le projet de révision de la Constitution, Madame Rosine Vieyra Soglo, doyenne d’âge de l’hémicycle, a déclaré à la face du monde que les députés ont pris de l’argent, donc ont été corrompus pour réviser notre Loi fondamentale. Quelques morceaux choisis de ces propos : “…Ne venez pas enterrer la vérité… Notre libre arbitre étant altéré par un achat massif de notre conscience,… je comprends que c’est ça qui prend le dessus… Les quelques millions que nous avons reçus ont eu le dessus sur le reste… Alors, taisons-nous, votons et n’en parlons plus…, car moi aussi j’ai reçu de l’argent. Oui, tout le monde. Vous n’allez pas me dire le contraire…”.
De ces propos, l’on retient clairement qu’une télécommande a corrompu les députés d’une sévérité remarquable. Une télécommande a donc tenté, à coup de millions, la révision de notre Loi fondamentale pour assouvir les intérêts purement personnels. La corruption étant un mal, qui est à l’antipode de la morale et de la probité, cette télécommande qui a orchestré cette messe de la corruption n’est plus digne de diriger notre pays le Bénin. Or, la seule personne à même d’orchestrer cette messe de la corruption pour la révision de notre Loi fondamentale en cette période, ne peut être que Monsieur Patrice Talon, lui-même qui a introduit au Parlement le projet de révision de la Constitution. L’article 44 de notre Loi fondamentale dispose… que : “Nul ne peut être candidat aux fonctions de Président de la République s’il : …n’est de bonne moralité et d’une grande probité…” Par cette dénonciation de Madame Rosine Vieyra Soglo, il apparaît clairement que Monsieur Patrice Talon ne bénéficie pas de ces qualités de bonne moralité et de grande probité. Il ne pouvait donc plus prétendre être candidat et,a fortiori, exercer les hautes fonctions de Président de la République. » ; qu’il ajoute : « De plus, Monsieur Patrice Talon, en altérant la conscience de plus de soixante députés à coup de millions, s’est rendu coupable d’organisateur en chef d’un coup de force contre la République. Il est donc dans la posture d’une autorité illégitime. » ; qu’il conclut : « …En se fondant sur l’article 66 de notre Constitution, l’auguste Cour … a donc le droit et le devoir de faire appel à tous les moyens pour rétablir la légitimité constitutionnelle.
Pour toutes ces raisons, Monsieur Patrice Talon doit être déclaré inéligible pour l’élection présidentielle de 2016 et déchu de son titre de Président de la République. » ; qu’il demande : « … d’invalider l’élection de Monsieur Patrice Talon aux fonctions de Président de la République du Bénin… » ;

Analyse du recours

Considérant que le requérant demande à la Cour d’invalider l’élection de Monsieur Patrice Talon aux fonctions de président de la République et de prononcer sa déchéance motif pris de ce qu’il aurait corrompu les députés en vue d’obtenir d’eux la révision de la Constitution ; que de ce fait, il aurait non seulement porté atteinte à sa probité et à son intégrité morale, mais aussi se serait rendu coupable d’organiser un coup d’Etat ou de force en violation des articles 44 et 66 de la Constitution ;
Sur l’invalidation de l’élection de Monsieur Patrice Athanase Guillaume Talon, président de la République.

Considérant qu’aux termes de l’article 44 de la Constitution : « Nul ne peut être candidat aux fonctions de Président de la République s’il :
- n’est de nationalité béninoise de naissance ou acquise depuis au moins dix ans ;
- n’est de bonne moralité et d’une grande probité
- ne jouit de tous ses droits civils et politiques ;
- n’est âgé de 40 ans au moins et 70 ans au plus à la date de dépôt de sa candidature ;
- ne réside sur le territoire de la République du Bénin au moment des élections ;
- Ne jouit d’un état complet de bien-être physique et mental dûment constaté par un collège de trois médecins assermentés désignés par la Cour constitutionnelle. » ;

Considérant que par sa décision EP 16-005 du 30 janvier 2016, la Cour a déclaré recevable la candidature à l’élection présidentielle du 28 février 2016 de Monsieur Patrice Athanase Guillaume Talon ; qu’il en résulte qu’il y a autorité de chose jugée en vertu de l’article 124 alinéas 2 et 3 de la Constitution aux termes duquel « Les décisions de la Cour constitutionnelle ne sont susceptibles d’aucun recours.
Elles s’imposent aux pouvoirs publics et à toutes les autorités civiles, militaires et juridictionnelles » ; que dès lors, la demande d’invalidation sollicitée par Monsieur Amédéo Andrew Adotévi doit être déclarée irrecevable ;
Sur la déchéance de Monsieur Patrice Athanase Guillaume Talon, président de la République.

Considérant que les articles 66, 73 et 78 de la Constitution disposent respectivement : « En cas de coup d’Etat, de putsch, d’agression par des mercenaires ou de coup de force quelconque, tout membre d’un organe constitutionnel a le droit et le devoir de faire appel à tous les moyens pour rétablir la légitimité constitutionnelle, y compris le recours aux accords de coopération militaire ou de défense existants.
Dans ces circonstances, pour tout Béninois, désobéir et s’organiser pour faire échec à l’autorité illégitime constituent le plus sacré des droits et le plus impératif des devoirs » ; « La responsabilité personnelle du Président de la République est engagée en cas de haute trahison, d’outrage à l’Assemblée, et ou d’atteinte à l’honneur et à la probité » ; « Les faits prévus aux articles 74 à 77 seront poursuivis et punis selon les dispositions des articles 136 à 138 de la présente Constitution » ;

Considérant qu’il résulte de l’analyse du dossier qu’il n’est pas établi que Monsieur Patrice Athanase Guillaume Talon, Président de la République, est l’auteur de la corruption alléguée ; qu’aucune preuve n’est non plus versée au dossier attestant de ce que ce dernier a organisé un coup d’Etat ou de force au sens de l’article 66 précité de la Constitution ; qu’au demeurant, la Cour est incompétente pour prononcer la déchéance du Président de la République en raison de faits commis dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de ses fonctions, l’intéressé ne pouvant être destitué le cas échéant qu’en application des articles 73 et 78 précités de la Constitution ; que dès lors, il échet pour la Cour de dire et juger qu’elle est incompétente pour prononcer la déchéance de Monsieur Patrice Athanase Guillaume Talon pris en sa qualité de Président de la République ;

Décide

Article 1er : La demande d’invalidation sollicitée par Monsieur Amédéo Andrew Adotévi est irrecevable.

Article 2 : La Cour est incompétente pour prononcer la déchéance de Monsieur Patrice Athanase Guillaume Talon en sa qualité de président de la République.

Article 3 : La présente décision sera notifiée à Monsieur Amédéo Andrew Adotévi et publiée au Journal officiel.
Ont siégé à Cotonou, le vingt-neuf juin deux mille dix-sept,

Messieurs Théodore Holo Président
Simplice C. Dato Membre
Bernard D. Dégboé Membre
Madame Marcelline-C Gbèha Afouda Membre
Monsieur Akibou Ibrahim G. Membre
Madame Lamatou Nassirou Membre

Le Rapporteur, Le Président,

Simplice C. Dato Professeur Théodore Holo

Commentaires

Commentaires du site 23
  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 2 mois

    Dans le pari pris du “moins mauvais choix” lors des dernières élections béninoises, ce qu’est toujours à peu près toujours la politique; personne n’avait pris la mesure de 2 choses. PERSONNE:

    – la sujétion totale du locataire de la Marina, à son besoin de posséder et à un instinct de prédation (détruire pour tirer de ses “victimes” ce qu’elles possèdent: argent, parcelle de pouvoir, …). Sans jamais rien construire. Jamais.

    – L’impuissance, l’incapacité, de ceux qui l’ont porté au pouvoir à limiter des excès, qui semblent le dominer comme un possédé; ainsi que l’ivresse de parvenus qui attise les appétits de sa clique.

    Ce qui me gêne dans les diverses questions que chacun pose à juste titre, c’est qu’elles se focalisent sur une personne, un homme providence. Par parenthèse, jamais la question en se pose d’une femme…

    Je n’ai lu nulle part, la question posée, des lacunes d’un système qui permet aux 1ers immatures venus de mettre le pays à sac sans que personne ne bouge.

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon 2 mois

      ” jamais la question NE se pose d’une femme…”

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 2 mois

    ” Lionel Zinsou…alternative…car il est LIBRE sans attaches” Mdr 🙂 L’ancien ! 🙂 C’était pour rire ou le désespoir au vu de la situation actuelle, vous fait perdre votre lucidité ?

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon 2 mois

      ” LIBRE sans attaches” P.T. de rire !

    • Avatar commentaire
      sonagnon 2 mois

      ZINSOU n’est pas libre sans attache, nous le savons tous. Pourquoi il avait le nom de gouverneur, proconsul, mercenaire etc…

      Je crois qu’il a bien compris la leçon.
      Il est dit dans la bible, qu’on ne peut pas servir 2 maîtres à la fois.
      En reniant sa parole de départ, qu’il se sentait plus français que béninois, pour dire à présent qu’entre l’amour de son père et de sa mère on ne choisit pas, ce n’est pas encore tout.

      Un fils digne du nom protège le parent le plus vulnérable, il ne se met pas du côté du père pour mieux humilier la mère, vis versa.

      Dans tous les cas, nous sommes pris à la gorge par un prédateur dangereux, on voudrait le salut, après on parlera des incompréhensions.

      ZINSOU n’aura qu’un seul mandat à faire au regard de notre constitution, s’il est vraiment intelligent et a le sang béninois qui circule dans ses veines,comme on le dit, il va offrir au Bénin un mandat unique de transition, pour refonder le Bénin dans la concertation!!!

      A mon avis, il est le seul aujourd’hui à pouvoir battre l’escroc et offrir une autre alternative au Bénin.
      Mais pas en faisant les sales combines en louant des logos par ci par là.
      Qu’il vienne à l’écoute du vrai peuple profond, les états majors politiques ne sont pas représentatifs du peuple.
      Avec presque toutes les grandes formations politiques, je crois qu’il a bien échoué aux élections passées.

      Donc Mr ZINSOU connaisseur en tous, la politique au Bénin, ce n’est pas ce que vous avez fait la dernière fois, allez à l’écoute du bas peuple, si vous êtes sérieux, et répondez aux préoccupations des béninois on va vous choisir.
      Pour ma part, on a besoin de vous.

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 2 mois

      @ Gbetomagnon C’est vrai que précédemment j’avais donné mille raisons pour lesquelles l’avènement de Lionel Zinsou comme president de la République du Benin était une option à ne pas du tout envisager. Cependant, l’intelligence n’étant pas dans une seule tête et au vu de la voie sans issue dans laquelle se trouve Talon et son gouvernement, j’ai lancé ce ballon d’essai pour voir les réactions de certains forumistes comme Aziz et OLLA oumar. Que Lionel Zinsou ne soit pas Benin-compatible, je vois que la position de Sonagnon, Gbetomagnon et tous ceux qui pensent comme eux n’a pas varié d’un iota et cela est plutôt rassurant. C’es vrai que Patrice Talon avec ses errements désespère tout le monde y compris tous ceux de la diaspora qui ne comptent pas retourner au Benin pour y vivre d’un travail quelconque. Alors essayons de trouver des pistes avant les prochaines élections présidentielles car il est presque certain que notre homme n’ira pas au bout de son mandat à cause de ses réflexes d’homme d’affaires. Je ne serai nullement étonné si las des nombreux reproches il provoquait des élections anticipées pour se décharger.

  • Avatar commentaire
    CODJO ATAKOUN 2 mois

    Une tache de plus sur Talon avec sa façon de gouverner le pays. Que l’on réclame cette destitution en petits comités à voix basse, soit, car le beninois aime palabrer, mais que l’on mette cette destitution sur la place publique c’est une façon d’affirmer haut et fort l’illégalité de ce gouvernement élu légitimement. Il y a de l’eau dans le gaz et il urge de faire quelque chose. Les Taxis-Duster sont des 4×4 de marque Renault construites pour les gagne-petits en France. Comment les dirigeants de la marque française ont ils fait pour rafler ce marché juteux ? Les Français bon teint ont toujours préféré la marque Peugeot à cause de sa solidité. Le choix de Renault pour des taxis qui seront soumis à rudes épreuves sur nos routes difficiles montre une fois encore l’aveuglement de ce gouvernement qui navigue à vue. Dans deux ou trois ans tous ces Taxis-Duster seront au garage et les chauffeurs enthousiastes licenciés. C’est ce qui s’appelle retour à la case départ. Comme l’avait suggéré un forumiste il eut été INTELLIGENT de choisir des 4×4 Toyota pour leur solidité. Au final, Talon malgré son costume et sa cravate est un vrai négre et il est traité comme tel par nos anciens maîtres les Français

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 2 mois

    La cour constitutionnelle ne peut rendre que cette décision , talon l’es.c.r.o.c fait au benin ces ” coups d’état ” avec l’argent volé aux beninois ; que la rue décide de le degager , aussi simple , agadjavi , et tundé nous nous disent qu’ils sont partants pour le dégager

    • Avatar commentaire
      sonagnon 2 mois

      Le drame au Bénin, pour mettre en accusation le Chef de l’Etat, c’est le parlement qui décide!!!

      Mais l’objectif ce n’est pas que la CC se prononce sur la destitution de Patrice TALON. Elle ne fera jamais ça, surtout pas HOLO!!!
      Mais de prouver par tous les moyens de droit que Patrice TALON se sert de sa position actuelle pour se livrer au vue et au su de tout le monde à son activité favorite, le vol systématique du peuple béninois.

      Ainsi le soulèvement populaire aura une base légale, car les députés vendus de cette législature sont à la solde de l’escroc.

      Il faut donc batailler pour prouver légalement ce qu’il fait du pays, et le soulèvement prendra!!!

      • Avatar commentaire
        aziz 2 mois

        un soulevement…c’est toujours une alchimie tres complexe..et rien ne dit…que la finalité sera toujours un succès

        Pensez..à tous ceux qui vont tomber..sur le champs de bataille…vu que le pouvoir..légitime..a des outils..que le lui reconnaisse la const…

        Autre temps…autres pratique..n’est ce pas..

        Qui peut penser…que maurice iropa kouandété..aurait accepté ..ce qui se passe dans ce pays..sans prendre ses responsabilités..

        • Avatar commentaire
          sonagnon 2 mois

          Un soulèvement populaire n’est pas une lutte armée.
          Il s’agira de bloquer le fonctionnement du pays, et contraindre l’escroc à vider les lieux.

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 2 mois

    Moi qui ne suis pas spécialiste en Droit, je constate que la situation butte de nouveau sur le même problème.
    L’insuffisance majeure des systèmes issus de la 5ème République française:
    – procédure d’attribution du pouvoir rodée mais,
    – faiblesse des contrôles voire,
    – absence de sanctions à l’encontre d’un autocrate.

    En clair, aucun mécanisme de retrait du pouvoir (“empeachment” chez les anglo-saxons), en cas de forfaiture, abus ou carrément vol des biens de la Nation.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 2 mois

    Il va de soit que la Cour constitutionnelle dans ces conditions ne va pas prononcer la destitution de celui dont elle-même a entérimé la candidature à l’élection présidentielle.

    La solution, ce n’est pas la Cour, ce ne serait pas la voie judiciére.

    Talon procède dans dans une illégalité inouie et est embourbé dans des conflits d’intérêt indignes dans un Etat de droit.

    Le fait d’avoir soutiré 42 milliards des caisses de l’Etat pour lui-même et ses héritiers sans qu’aucune juridiction ne lui reconnaisse cela est déjà très grave.

    Le fait que c’est une entreprise à lui qui contrôle les recettes de la Douane est un conflit d’intérêt majeur.

    Sa main mise sur le port, le poumon économique du pays résulte de l’escroquerie sous manteau de l’Etat.

    Sa volonté de tout privatiser au profit de ses amis et autres héritiers qui ne vivent et qui ne pensent pour lui ruine tout le pays.

    Le mandat présidentiel obtenu à l’issu du vote universel ne peut servir de blanc seing pour piller systematiquement les maigres ressources du pays pendant que le plus grand nombre végète dans la misère cruelle.

    Puisque nous savons maintenant que Talon conscient du fait que même en pillant le pays comme il fait à présent,il est protégé par les dispositions constitutionnelles, il ne reste aux populations qu’une seule voie pour le chasser du pouvoir: Le soulèvement général, la grève générale pour le chasser du pouvoir.

    Car c’est la ruine totale de l’économie du pays et l’aggravation de la misère généralisée insupportable des populations s’il faudra supporter un Président escroc jusqu’au terme du mandat.

    Tout le peuple a maintenant le plus sacré des droits et le plus impératif des devoirs pour stipuler à tout prétendant en l’avenir, qu’il est inacceptable et inconcevable qu’un Président de la République peut soutirer de la caisse de l’Etat 42 milliards pour lui-même et ses héritiers sans gène et sans qu’aucune juridiction ne lui reconnaisse cela.

    Que le peuple béninois n’accepte en aucune manière que le Président de la République puisse imaginer accomplir sa mission tout en étant ainsi embourbé dans des conflits d’intérêts et en sousestimant la gravité.

    Que le mandat présidentiel n’est en aucune facon une invitation pour le Président de mettre l’économie et les recettes du pays en coupe réglée pour distribuer à ses amis et héritiers.

    Tout doit être fait maintenant pour chasser Talon du pouvoir et lui reprendre tout ce qu’il a vo-lé des ressources de l’Etat.

    La présidence de Talon s’est révélé illégitime, la Cour constitutionnelle ayant entérimé la candidature d’un homme d’affaire pourtant visiblement en quête de régler ses affaires et non servir le peuple est à présent embarrassé.

    Les populations ont maintenant l’obligation de se soulever comme un seul homme, prendre le pouvoir et retablir la légitimité constitutionnelle.

    Il s’agit là pour notre peuple du principe de la Raison d’être ou de ne pas être qui est disposée dans l’article 66 de la loi fondamentale en vigueur dans notre pays.

    • Avatar commentaire
      aziz 2 mois

      égrener..un chapelet de griefs..contre talon..ne résoudra aucun probleme..puisque…ce monsieur n’est pas un inconnu..et ses ambitions ,son dessein..ne font pas mystere..

      Et de ce point de vue…nous avons aucun de droit de lui contester ce qu’il fait

      Talon peut avoir tous les défauts de ce monde….

      A t il usurpé ..le pouvoir..?..non!..

      A t il..jamais caché aux beninois..ce qu’il voulait faire..? non..!

      Alors donc..au lieu de tapper sur le monsieur à longueur de journée…voyons la réalité en face..

      Certes nous sommes 10 millions de beninois…mais combien de beninois…décident dans la réalité…?

      La sociologie..de notre pays..fait que ce sont..des autoproclamés leaders…qui décident..à la place du peuple…

      Quand moi..le sultan aziz..j’ai dit que je ne suis pas un démocrate..beaucoup..ont été surpris…et pourtant..comment peut on etre démocrate..quand ce systeme est biaisé ,faussé..

      Le peuple n’est qu’un paravent..pour légitimer…les pouvoir en afrique

      Et c’est pourquoi…je conteste..le principe…un homme.. une voix..qui n’a aucun sens

      Celui qui n’est pas mettre de son libre arbitre…n’a rien à faire dans une démocratie..

      Ce mot démocratie galvaudé…pour légitimer toutes les impostures…est inaccepable

    • Avatar commentaire

      mr amedee adotevi ne dans les anees 30_ plus de 85ans porrait etre le pere de talon _ il dirigeait la betraco au benin dans les nees 70avan de partir en exil _la betraco etait la plus grande entreprise de transit du benin
      lorsque qil yaura changment de regime_ et d ‘ssemblee cette decision servira de base pour juger et punir talon _ la prescription ne court quer du ,joiur ou ,il nest pas president de la republique

  • Avatar commentaire
    Jean 2 mois

    Pourquoi traduit Talon à la justice certain on fait plus que se que
    talon fait aujourd’hui

  • Avatar commentaire
    sonagnon 2 mois

    Pour engager une action en justice contre TALON, pourquoi les gens se pressent, et surtout avec un dossier qui n’est pas bien étoffé.

    Il y a des députés qui reconnaissent avoir reçu de l’argent de Patrice TALON, pourquoi le requérant n’a pas cité la déclaration de Rosine SOGLO et un autre député UN qui a publiquement reconnu les faits???

    Moi je crois, qu’il ne faut pas attaquer TALON devant une justice béninoise à la légère.

    Les problèmes de conflit d’intérêt sont tels qu’il faudrait prendre des avocats spécialisés en droit constitutionnel et des avocats de droit privé, en Europe si possible pour monter un dossier consistant.
    Moi je serai prêt à participer financièrement pour prendre des avocats, afin qu’un dossier inattaquable soit monté pour mettre la COUR CONSTITUTIONNELLE devant ses responsabilités.
    Le retour du PVI, de l’ AIC, la SODECO qui a un monopole de fait dans toute la filière coton, des usines à la fourniture des intrants sont autant éléments que des spécialistes avertis du droit, ne peuvent ne pas manquer de matière pour montrer le caractère criminel de certaines décisions du gouvernement TALON et dans son seul intérêt, non dans l’intérêt du pays. Et seulement depuis qu’il est Président!!!

    Même si on obtenait pas gain de cause,il faudrait essayer quelque chose, comme ce Mr, même s’il n’a pas bien monté son dossier.

    • Avatar commentaire
      aziz 2 mois

      Sonagnon..!!!

      Tout ça c’est long.et le resultat n’est pas garantie

      Une bonne opération.”baie des cochons”..montée et executée..par quelques durs à cuire…suffit largement…pour rompre la rupture

      • Avatar commentaire
        sonagnon 2 mois

        Nous sommes au 21 siècle, et je pense que le Bénin est un pays civilisé.
        Il y a une démarche raisonnable pour des gens qui réfléchissent.

        Talon a gagné les élections de manière régulière, il doit avoir en principe des moyens de droit pour mettre un terme à la situation inacceptable qu’il impose au pays.

        Soit, c’est nous qui exagérons en le traitant de ce qu’il n’est pas, alors il continue.
        Ou si tout ce qu’on dit depuis plus d’un an de lui est vrai, HOLO et son équipe doivent nous montrer qu’il est un intellectuel, et non un diplômé incapable de défendre le droit de tous les citoyens béninois.

        • Avatar commentaire
          CODJO ATAKOUN 2 mois

          De toute façon, de vrais patriotes capables de prendre à bras le corps les problèmes et difficultés du pays ne seront pas faciles à trouver car tous ceux qui crient au scandale à cause de la gouvernance hasardeuse de Talon sont eux aussi pris en otage par des intérêts de toutes sortes avec renvoi d’ascenseur obligatoire. C’est pour cela que Lionel Zinsou peut être une alternative valable pour le pays car il est LIBRE sans attaches mais à condition qu’il sache bien s’entourer. La méthode Macron pourrait lui permettre de recruter et de former ceux qui doivent diriger le pays avec lui.

    • Avatar commentaire

      trop cool ton analyse oui ces bien mieux d’essayé que de ne rien faire

    • Avatar commentaire
      mlk 2 mois

      c’est a l’asembleee nationale la corrompue de destituer talon et non a la cour consitutionelle _ il sera poursuivi par le prochain gouvernement et la prochaine legislature
      meme si ilmodifie la constitution ca ne vaudra pas pour cette affaire_ je comprends sa haine pour meme elle la mis dans la merde mais patience il rendra compte et sera puni ce grand corrupteurt