Bénin – Sit-in du Syndipat-Mae: Le ministre Aurélien Agbénonci et son cabinet ignorent les manifestants

Bénin – Sit-in du Syndipat-Mae: Le ministre Aurélien Agbénonci et son cabinet ignorent les manifestants

Comme annoncé préalablement, le Syndicat national des diplomates, interprètes-traducteurs et personnels administratif et technique du Ministère des affaires étrangères (SYNDIPAT-MAE), a organisé ce mardi 18 juillet 2017, un sit-in dans l’enceinte dudit Ministère.

Sommet de l’Union africaine : Importante participation du Bénin

Si les manifestants affirment que les autorités étaient au courant de leur mouvement d’humeur, ni le ministre ni quelqu’un de son cabinet n’étaient présents pour recevoir leur motion de protestation.

Le sit-in de 3 jours annoncé par le Syndicat national des diplomates, interprètes-traducteurs et personnels administratif et technique du Ministère des affaires étrangères (SYNDIPAT-MAE), a commencé  ce mardi 18 juillet 2017, comme prévu. Plusieurs travailleurs de ce ministère se sont regroupés dans la matinée au niveau de l’entrée principale pour dénoncer le mode de gestion de leur actuel ministre de tutelle, Aurélien Agbénonci.

Les faits reprochés à Aurélien Agbénonci

Selon Daouda Sabi Dramane, le secrétaire général du Syndipat-Mae, le ministre Aurélien Agbénonci viole de façon flagrante l’ensemble des textes du ministère, y compris ceux signés par lui-même. Il s’agit entre autres du code d’éthique et de déontologie du diplomate, proposé par le Professeur Théodore Holo, de l’arrêté N°8 portant encadrement du mouvement diplomatique proposé par l’honorable Nassirou Arifari Bako, et du décret portant AOF pris par le ministre lui-même.

Il est ainsi reproché à Aurélien Agbénonci la « nomination dans des conditions illégales d’un inspecteur général pour le ministère » et « la violation du statut général de la fonction publique et les décisions y afférant », par des renvois sans motifs ni justifications valables d’agents du ministère, et le rappel de cadres travaillant à l’extérieur avant la fin légale de leur séjour. A en croire Daouda Sabi Dramane, 34 cadres ont été ainsi rappelés par le ministre qui a également refusé l’élaboration d’un plan de formation au profit du personnel.

Le Syndipat-Mae reproche également à Aurélien Agbénonci d’avoir “menti” sur l’état de santé du Président de la République, de faire attendre les officiels en violation des principes de la diplomatie, et d’avoir fermé l’entrée principale du ministère en laissant pour passages aux travailleurs et usagers du lieu les issues de secours.

Les revendications du Syndipat-Mae

Au total, 19 points sont inscrits sur la liste de revendications du Syndipat-Mae. Le syndicat réclame d’une part, l’annulation immédiate des décisions de mise en route forcée des agents “C” et ‘’D” dont certains sont déjà reclassés en ”B” et ceux rappelés de Tokyo et de Niamey, le retour au ministère des onze agents renvoyés sans motif valable et l’élaboration sans délai du plan de formation triennal 2017-2019 au profit du personne. Le respect du principe de la diplomatie aux diplomates de carrière et le paiement sans délai des primes d’heures supplémentaires dues au personnel depuis 2015, la rationalisation de l’effectif des recrutés locaux dans les postes diplomatiques et consulaires du Bénin ainsi que le redéploiement interne ainsi que la relecture de la décision de fermeture de certains postes diplomatiques constituent également d’autres points de revendications. Par ailleurs, la mise en service de l’ancien bâtiment du ministère et la réouverture de l’entrée principale du nouveau sont aussi exigées.

Personne pour recevoir la motion des contestataires

Contrairement à ce qui se passe d’habitude lors des sit-in, le Syndipat-Mae n’a pu lire et remettre sa motion à qui de droit. Le ministre n’a pas reçu les manifestants et aucun représentant de son cabinet n’a été délégué pour recevoir leur motion. Ces derniers se disent malgré tout prêts à continuer la lutte jusqu’à satisfaction totale de leurs revendications. Un autre sit-in est prévu pour aujourd’hui à 9h au même endroit.

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    Le Boss 1 semaine

    aziz pata t’a fait un clin d’oeil ? si dernier temps aziz a pris la place de notre franck makon qui a fait un revirement a 200/l’heure. sans me tromper aziz est devenu un grand defenseur de la rupture.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 1 mois

    Que le personnel manifestant fasse payer trés cher , cette arrogance , ce mépris de ce ministre ” Facebook ” carrant et peu diplomate

  • Avatar commentaire
    aziz 1 mois

    Si ces privilégiés,parasites,profiteurs dont l’efficacité,la pertinence..et surtout l’accueil…réservé aux beninois vivant à l’étanger.

    Dis je..ne sont pas contents…de leur sort..qu’ils démissionnent..de la fonction publique..

    On a en marre des sangsues…de la république

    Il faut donc..les confier..aux nervis…qui sauront…quoi en faire