Bénin: Le professeur Géro Amoussouga honoré et inhumé

Bénin: Le professeur Géro Amoussouga honoré et inhumé

L’ancien doyen de la Faculté des sciences économiques et de gestion (Faseg) de l’Université d’Abomey-Calavi, le professeur Géro Amoussouga décédé le 23 juin dernier, a été conduit samedi 15 juillet dans sa dernière demeure à Abomey.

Bénin : Le professeur Fulbert Géro Amoussouga n’est plus

Mais avant, les hommages officiels lui ont été rendus au palais des congrès de Cotonou. C’est dans une salle archicomble du palais des congrès que le professeur Géro Amoussouga a reçu les derniers hommages samedi 15 juillet dernier à Cotonou.

Professeurs et enseignants, collègues ainsi qu’étudiants, sont venus nombreux rendre un hommage mérité au regretté Géro Amoussouga. Les hommages lui seront rendus en deux temps. Premièrement, les témoignages sur la personne du défunt ont été relatés. C’est le président de l’Académie des sciences, des arts et lettres Norbert Hounkonnou, qui a ouvert le bal. Il a notamment témoigné de la science du feu Géro Amoussouga, qui fut le vice-président de l’académie.

Pendant qu’il faisait son oraison funèbre, ses autres collègues, membres de l’académie, vêtus de leur toges ont entouré la dépouille. Le secrétaire général du Conseil africain et malgache de l’enseignement supérieur (Cames), a également rendu hommage à Géro Amoussouga. Pour lui, l’ancien membre du Cames est un grand homme. Il a salué la capacité de l’homme a se mettre au service aussi bien du Bénin que de l’Afrique. Géro Amoussouga selon lui appartient à l’Afrique et au monde de par les fonctions qu’il a occupées, notamment au sein de différentes institutions dont l’Onu.

Le Rotary club n’est pas resté en marge de ces hommages. L’organisation a loué les qualités humaines de l’homme. Le doyen de faculté des sciences économiques de Lomé a également tenu à témoigner. A l’en croire, Géro Amoussouga a formé presque tous les professeurs agrégés de sa faculté.  Après les différentes oraisons et le film sur la vie du professeur Géro Amoussouga projeté à l’assistance, la dépouille a été conduite à l’église Saint Michel de Cotonou où a eu lieu la messe de requiem.

Mais au départ du palais des congrès, il y a eu la sonnerie aux morts. A l’église St Michel, toute la messe a été dite en latin conformément au vœu du professeur de son vivant. Au cours de cette messe qui a duré de 10h30 à 13h, le célébrant principal a aussi évoqué les qualités exceptionnelles de l’homme. Le corps sera ensuite emmené à Abomey où a eu lieu l’inhumation dans l’intimité familiale.

Il faut préciser qu’avant Cotonou, le professeur avait déjà reçu des hommages vendredi à Grand-Popo où son épouse a été enterrée. Ces hommages lui ont été rendus par les responsables de l’association Nonvitcha et les élus locaux, qui estiment que le défunt a contribué au rayonnement de la ville

Commentaires

Commentaires du site 5
  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 4 jours

    Et dans tout ça , aucune gratitude du gouvernement du benin à l’endroit de l’illustre disparu ; pas étonnant , car aucun des membres n’a l’envergure intellectuelle de ce digne fils du benin , que la terre lui soit légère , dors en paix professeur

    • Avatar commentaire

      vous cherchez toujours le sel dans la sauce. Quelle est cette comparaison inutile et stérile? Béninois pervers et bête comme du pain mouillé. Olla Oumar, tu es instigateur de haine et de tout mauvais.

    • Avatar commentaire
      Tundé 14 heures

      Ni Lula , ni Lech Valesa n’étaient des universitaires. Ils ont durablement marqué leurs peuples.

      Le culte de Géro Amoussouga ajouté aux niaiseries d’un yinwelandisme du Dr en truanderies Yayi Boni ont donné que dalle!!!!

      De grâces,Olla mourant épargnez nous de vos émotions.

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 5 jours

    Que son corps repose en paix . Repos éternel.