Bénin: Lucien Kokou donne les raisons du bon taux d’admissibilité au Bepc 2017

Bénin: Lucien Kokou donne les raisons du bon taux d’admissibilité au Bepc 2017

Lucien Kokou était l’invité de l’émission « Actu Matin » sur Canal 3 Bénin. Objectif : expliquer aux uns et aux autres que les résultats obtenus pour le compte du Bepc session de juin 2017, sont dus aux dispositions mises en place pour son organisation.

BEPC : Impressions de quelques candidats après la 1ère journée de composition

Le fort pourcentage de réussite (50,56%) obtenu sur le plan national à l’issue de la délibération du Brevet d’études du premier cycle (Bepc) session de juin 2017, en a surpris plus d’un.

Invité hier mardi 04 juillet 2017 de l’émission « Actu Matin » de la télévision privée Canal 3 Bénin, le ministre de l’enseignement secondaire, de la formation technique et professionnelle, Lucien Kokou, a expliqué que les résultats de cette année se justifient, eu égard aux dispositions qui ont été prises par son Ministère.

Lucien Kokou s’inscrit en faux contre ceux qui pensent que le pourcentage (50,56% au plan national) du Bepc 2017, s’explique par le fait que les épreuves étaient relativement abordables par rapport à celle de l’année antérieure. Selon les explications du ministre, les épreuves de l’année précédente étaient plus abordables que celles de cette année.

« Les raisons du pourcentage obtenu au Bepc de l’édition 2017 sont ailleurs. Cette année, nous avons pris des dispositions pour que les résultats soient ce qu’ils sont aujourd’hui» déclare-t-il.

Parlant desdites dispositions, Lucien Kokou a fait savoir que les directeurs des établissements ont reçu à temps les subventions cette année, comparativement aux années antérieures. Aux dires du ministre, ces subventions ont permis aux directeurs de mener à bien leurs différentes activités scolaires. Il a mentionné que les enseignants ont reçu durant cette année scolaire des formations continues. Lesquelles formations, soutient le ministre, leur ont permis d’être mieux aguerri.

Aussi, la proximité que nous avons créée entre les enseignants et les conseillers pédagogiques, a permis d’améliorer l’organisation de l’examen a laissé entendre le ministre.

« Vous avez vu que les résultats ont été proclamés deux semaines après l’examen » s’est-il réjoui.

Toujours dans son explication, Lucien Kokou a indiqué que l’arrêté ministériel pris en janvier dernier a aussi boosté les efforts des uns et des autres. Selon ledit arrêté, l’admission en classe de seconde est désormais subordonnée et à l’obtention du Bepc et à la moyenne de classe. Afin de maintenir le cap, le ministre pense qu’il faut de plus en plus professionnaliser les enseignants, car ajoute-t-il, pour prétendre avoir de bons résultats, il faut avoir des enseignants performants.

« Ce dont on a besoin aujourd’hui, c’est d’un enseignement où nos apprenants soient bien orientés et opérationnels à la fin de leur formation » a souhaité Lucien Kokou, avant de mentionner que la vision du gouvernement est de prioriser les enseignements techniques et professionnels. L’année dernière, le taux d’admissibilité du Bepc était de 16%❒

Commentaires

Commentaires du site 5
  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 5 mois

    LIRE :
    SOUS YAYI LE PERE INVENTEUR DES FAUX DIPLOMES ET CONCOURS FRAUDULEUX , LE BEPC DONNAIT 97%…….
    VOULEZ-VOUS REVENIR A CETTE TRISTE PERIODE ?

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 5 mois

    [ KARL ] TU DOIS ETRES UN DIN..GUE ET UN IDI..OT DE CLASSE SOUR..NOISE .
    C’EST UNE INJURE AUX ENFANTS ET A L’EFFORT DE LEUR FAMILLE QUE DE NE PAS RECONNAITRE EN CE FORT TAUX DE REUSSITE UN SATISFECIT A LEUR 9 MOIS DE SCOLARITE .
    SOUS YAYI LE PERE IONVENTEUR DES FAUX DIPLOMES ET CONCOURS FRAUDULEUX , LE BEPC DONNAIT 97%
    LE BAC DONNAIT 95%
    LE CEPE AVOISINAIT LES 100%
    VOULEZ-VOUS REVENIR A CETTE TRISTE PERIODE?
    ESPECE DE FI..LOU .
    SAIS-TU CE QUE SIGNIFIE LE NOM [ KARL ] DANS L’HISTOIRE?

  • Avatar commentaire
    Karl 5 mois

    Attendons les résultats de l’année prochaine pour confirmation de vos prouesses. De 19% l’année dernière à 50% cete année, un miracle de la rupture s’est produit certainement. Seulement, il se murmure dans les rangs des correcteurs que des consignes auraient été données. Laissons le temps au temps pour les révélations et pas trop de triomphalisme. Les admis peuvent se rejouir, oui.

    • Avatar commentaire
      SEGNI 5 mois

      Merci de lister les types de consignes comme tu les connais. je te rappelle c’était 16% et non 19. Tu penses qu’un enfant à qui il lui est interdit de faire la seconde sans le BEPC ne puisse pas faire l’effort de le décrocher après avoir eu la moyenne de classe?
      J’accepte d’ailleurs la consigne d’être souple dans la correction que de racheter jusqu’à 7!

      • Avatar commentaire
        aziz 5 mois

        jusqu’à..7…dis tu..!!?,,

        Il vaut mieux..qu’on se déclare papous,pygmées et quoi d’autres..tant qu’on y est