Dégradation avancée du marché Aïdjèdo : Les usagers exigent sa reconstruction

Abandonné par les autorités municipales, le marché d’Aïdjèdo dans le 6è arrondissement de Cotonou est dans un état de délabrement avancé. Les vendeuses qui n’en peuvent plus de cet environnement impropre se plaignent tout le temps et demandent au maire de venir à leur secours.

Bénin : E. Loko et M. Alidou défendent la gestion de Léhady Soglo

Le marché d’Aïdjèdo tombe en ruine. Presque toutes les toitures des hangars sont percées, les ordures sont entassées à l’entrée du marché, et les toilettes dégagent des odeurs nauséabondes. C’est le visage présenté par ce marché du 6è arrondissement de Cotonou.

Pourtant, selon une source proche du comité de gestion dudit marché, il devrait être réfectionné depuis le 15 février 2017.  Mais depuis  rien n’a changé, et chaque fois qu’il pleut les femmes du marché sont bien mouillées. A plusieurs reprises elles ont appelé le maire au secours mais hélas.

« Le marché est très sale et impraticable, surtout en ces temps pluvieux. On passe plus de temps au marché que dans nos maisons, alors pourquoi la mairie ne veut-elle pas nous aider ? », S’offusque Christiane Quenum, la secrétaire générale du comité de gestion du marché.

« La mairie ne fait qu’envoyer ses agents collecter de l‘argent, mais est elle incapable d’améliorer nos conditions. Et quand nous refusons de payer, ils viennent ici nous mettre la pression. », Dénonce Nathalie Mizinnonwo, revendeuse du marché.

En aucune saison le marché n’est accessible, surtout en saison pluvieuse où c’est la catastrophe. La mairie est incapable d’assurer la fourniture l’eau et l’électricité. « Il n’y a plus aucun hangars digne de ce nom ici, et cette dégradation entraine la mévente dans le marché », déplore Pauline Bodjrènou, présidente du comité de gestion du marché.

Le maire doit prendre au sérieux l’état du marché, car les usagers en ont ras-le-bol

Commentaires

Commentaires du site 0