Bénin – MAE: Le personnel en sit-in de 72 heures à compter de ce jour

Bénin – MAE: Le personnel en sit-in de 72 heures à compter de ce jour

Les agents du Ministère des affaires étrangères (Mae) organisent pour compter de cette date mardi 18 juillet 2017, trois jours de sit-in au sein de leur ministère. L’objectif de ces manifestations est d’amener le ministre à trouver des solutions négociées aux problèmes de la « maison ».

29ème Sommet de l’UA: Deux accords de coopération pour le Bénin

Les travailleurs du Ministère des affaires étrangères (Mae) militant au sein du Syndicat national des diplomates, interprètes-traducteurs et personnels administratif et technique du Ministère des affaires étrangères (SYNDIPAT-MAE), observent ce jour mardi 18 juillet 2017 ainsi que les 19 et 20 juillet prochains, des sit-in dans l’enceinte du ministère.

Ils comptent obtenir de leur ministre de tutelle, Aurélien Agbénonci, la résolution d’un certain nombre de problèmes qui entravent le bon fonctionnement du ministère. Dans leur motion parvenue de source syndicale à l’Agence Bénin Presse (Abp), ils expliquent que la décision d’organiser ces mouvements d’humeur provient d’une assemblée générale qu’ils ont tenue le vendredi 14 juillet dernier ; assemblée générale au cours de laquelle les militants ont pointé du doigt « le refus du ministre de trouver des solutions négociées aux problèmes qui minent le ministère ».

Au total, 19 points sont inscrits à leur liste de revendications. Ils réclament entre autres l’annulation immédiate des décisions de mise en route forcée des agents de catégorie “C” et ‘’D”, dont certains sont déjà reclassés en ”B”, et ceux rappelés de Tokyo et de Niamey ; le retour au ministère des onze agents renvoyés sans motif valable, l’élaboration sans délai du plan de formation triennal 2017-2019 au profit du personnel, et le respect du principe de la diplomatie aux diplomates de carrière.

Par ailleurs, ils exigent le paiement sans délai des primes d’heures supplémentaires dues au personnel depuis 2015, la rationalisation de l’effectif des recrutés locaux dans les postes diplomatiques et consulaires du Bénin, le redéploiement interne ainsi que la relecture de la décision de fermeture de certains postes diplomatiques. Ils se disent toutefois prêts à des négociations, mais également prêts à recourir à d’autres moyens légaux plus vigoureux, si au plus tard le 21 juillet prochain rien n’est fait pour donner une satisfaction totale à toutes leurs revendications

Commentaires

Commentaires du site 5
  • Avatar commentaire
    aziz 5 jours

    Une caste de privilégiés,individualistes…qui ne pensent qu’à eux..alors que le peuple ..vrai..broie du noir au quotidient..

    Ces dits diplomates…ont peu bien s’en passer…vu ce qu’ils rapportent au benin..par rapport à ce qu’ils nous coutent…en termes de salaires,primes,billets d’avions…loyers…la scolarité de toutes leurs tributs…sans compter les petits fours,caviars..et quelques petites gateries..

    J’ajoute..que la plus part d’adonne..à leurs propres affaires avec les passeports diplomatiques..

    En tout état de cause…il faut que le ministre…envoi..vite…les bidasses et les pandores..encercler..le ministere,bloquer toutes les issues…..et enfin…leur envoyer..quelques nervis..bien drogués et seoulés…pour les chicotter..bien…jusqu’àààààààààààààààààààà…on dit pas

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 5 jours

    Il faut leur apporter nattes , vivres , matelas , à ce personel , nous les supportons