Bénin: Un projet de loi pour encadrer les cérémonies (consommation d’alcool, réjouissances …)

Bénin: Un projet de loi pour encadrer les cérémonies (consommation d’alcool, réjouissances …)

Dans les prochains jours, une réforme pourrait voir le jour. Cette réforme est initiée par un député à l'Assemblée nationale, l'honorable Nazaire Sado et vise à encadrer l'organisation et le déroulement des cérémonies familiales au Bénin.

Alcool et réjouissances lors des cérémonies au Bénin : des détails sur la proposition de loi

Au cours de l’émission Zone Franche de la chaîne de télévision privée Canal 3, l’honorable Nazaire Sado a énoncé les innovations qu’il propose à travers ce projet de loi qui, s’il est validé va permettre de réduire sensiblement les dépenses pour les cérémonies familiales au Bénin.

Selon l’honorable Sado, le suivi de l’exécution de cette loi ne sera pas difficile vu que ce sont les populations qui seront au cœur du dispositif. Une dénonciation pourrait permettre aux forces de l’ordre d’être déployées sur le terrain pour interpeller les personnes mises en cause. Toute personne qui ne respecterait pas les prescriptions de cette loi sera soumis aux sanctions prévue dans cette loi.

La première innovation concerne les dépenses dans le cadre des cérémonies. Si cette loi est adoptée, les dépenses ne devront désormais pas excéder 500.000 F. Cette loi s’intéresse également aux boissons consommées pendant les cérémonies. Les boissons alcoolisées seront interdites sur les lieux de cérémonies à en croire l’He Sado. Cette proposition de loi va plus loin en supprimant les réjouissances pendant les cérémonies de décès tout en indiquant qui sont ceux qui seront autorisés à rester près de la famille après les cérémonies.

Commentaires

Commentaires du site 30
  • Avatar commentaire
    Che Guevara 3 mois

    Comment peuvent ils verifier les depenses de facon pratique?

    Ceci doit etre une lecon pour les electeurs afin qu’aux prochaines elections, Ils savent qui envoyer au parlement pour les representer.

    On n’a marre de ces arrivisites sans aucun esprit de discernement.

    Avec tous les domaines dans ce pays ou une nouvelle proposition de loi est necessaire , c’est ceremonie qui preoccupe celui la.

  • Avatar commentaire
    Cathie 3 mois

    Attention, on s’achemine progressivement vers une dictature au Bénin. Faire une loi pour justifier son patrimoine et ses dépenses, je dis OUI. Mais, faire une loi pour limiter les dépenses individuelles, c’est de la dictature. J’espère que nos députés ne voteront pas cette loi. On aura tout vu avec TALON et sa bande d’e-s-c-r-o-c-s et v-o-y-o-u-x.

    • Avatar commentaire
      aziz 3 mois

      Cette loi révolutionnaire et nécessaire fera des mécontents au sud du benin…

      En effet dans cette partie du benin…on fait le commerce.. avec la dépouille de ses morts..on se remplit la panse.et les envelloppes passent de mains en mains

      Comment peut on garder..un cadavre à la morgue pendant des années..et dire qu’on se prépare pour des cérémonies…

      C’est de la cupidité…tout simplement

      Chez nous au nord..un musulman..doit etre enterré..immédiatement…meme si on a pas un sous à la poche..

      Celui qui est mort…est mort..et il s’en fou…de toutes les guignoleries..qu’on organise..

      C’est comme..les confreries ..mafieuses..dites réligieuses..du sénégal…ou chaque jour…on orginise,un gamou,un thian..et autres…justes pour capter..le blé des politiciens..hommes d’affaires..et les autres cretins idiots et anaphabetes ignares…dont..hélas..96% des sénégalais…sont

      • Avatar commentaire

        Tous les habitants du septenteion ne sont pas disciples de Mahomet…
        Parlez pour vous…
        Les musulmans guineens ou maliens depensent plus en baptemes que les synchretistes beninois en culte des morts

  • Avatar commentaire
    Jojolabanane 3 mois

    Du farfelu

    • Avatar commentaire
      Amaury 3 mois

      Vraiment du grand n’importe quoi ! Ce zonorable n’a rien trouvé d’autres ?

  • Avatar commentaire
    Biglotchemey 3 mois

    Contrairement aux autres moi j’approuve cette proposition de loi et pour cause. Imaginez un Directeur de part sa position sociale reçoit minimum cinq cartes d’invitation pour les cérémonies funéraires chaque semaine. Évidemment il ne pourra honoré de sa présence à toute les invitation mais se verra dans l’obligation de faire un geste. Étant Directeur, l’enveloppe sera à la hauteur de son rang. Je suppose qu’il donne 5000 francs par invitation soit un total de 25000/semaines fois 4, nous sommes à 100000 francs par mois. Et nous savons tous ici que certains dépassent cette somme par mois. Nous connaissons aussi le salaire béninois et je reste persuader qu’il ne peut suffire. Il est indéniable que pour faire face et pour bien apparaître, il faut des ressources supplémentaires. Le problème est de savoir comment gagne-t-on ces ressources supplémentaires, par des actes de corruption pour la majorité des cas. Ces cérémonies ruineuses sont des occasions idéales de ressources volées ou détournées des caisses de l’État. Voter une loi pour l’interdire ou limiter participerait à la lutte contre la corruption. C’est mon point de vue.

    • Avatar commentaire
      Biglotchemey 3 mois

      ….idéales de dissipation de ressources….

    • Avatar commentaire
      Sonagnon 3 mois

      Au temps de la révolution, la dote a été limitée à 10 milles francs CFA dans ce pays, la suite nous l’a connaissons.

      Il y a des pratiques et usages propres à chaque peuple.
      Allez en Inde vous verrez des pratiques plus ruineuses que les nôtres, mais ça n’empêche pas ce pays d’avancer.
      Au Brésil, même en occident, il y a des mariages avec des milliers d’invités !!!
      La question ce n’est pas de fixer un budget à ne pas dépasser.
      C’est dans la sensibilisation et l’éducation que les moeurs changent et non avec des décrets.

      Et c’est interférer dans ma vie privée que de m’empêcher de nourrir tout mon village en l’honneur de mes défunts. Ou d’inviter 10 milles personnes à mon mariage pour faire honneur à mon épouse que j’aime.

      Pour être plus pratique,je pense que l’instauration d’une taxe pour décourager ces dépenses serait plus productive que de vouloir limiter les budgets.
      Une taxe en fonction du nombre de bâche utilisée, de nombre de jours ou peut être d’heures ou même d’invités. Voilà des mesures plus concrètes qui pourront faire rentrer de l’argent dans les caisses de l’État pour ceux qui en ont à gaspiller.
      Et connaissant la mentalité béninoise, s’il y a des taxes ou impôts à payer pour des cérémonies, il est certains que beaucoup réfléchiront par deux fois avant de faire des fêtes grandioses si ce n’est vraiment pas indispensable.

      • Avatar commentaire
        Sonagnon 3 mois

        Lire:des mesures concrètes qui pourraient faire rentrer de l’argent…

      • Avatar commentaire
        Analyste 3 mois

        Vous avez compris la chose.

      • Avatar commentaire
        Napoléon1 3 mois

        @ Sonagnon,

        Inviter 10 milles personnes à votre mariage pour faire honneur à votre épouse que vous aimez, oui. Il y va pour la vie et cela pouvait booster vos lien et l’amour conjugal.

        Mais, ne serait il pas mieux d’honnorer les vôtres pendant qu’ils vivent encore, que de vouloir nourrir après tout un village lors de leur décès?

        S’engager dans de telles dépenses après la mort, c’est ce que nous autres économistes classifient d’investissements idiots et morts nés.

        cette coutume qui veut que l’on n’est pas près d’engager des dépenses pour aider les souffrants et de sauver la vie, et que l’on préfère attendre leur mort pour s’endetter et leur faire un soi-disant honneur, est un Penchant tellement irrationnel, qui doit être radié des habitudes de l’homme primitif.

        • Avatar commentaire
          Agadjavidjidji 3 mois

          Il y a toujours une part d’irrationnel dans le substrat culturel de tout peuple et il y a pas que l’économie qui gouverne le fonctionnement d’une société.

          Il subsiste plein d’autres domaines pertinents dans lesquels légiférer au Bénin.

        • Avatar commentaire
          Sonagnon 3 mois

          Napoléon 1, vous êtes économiste de quel siècle et de quelle culture, pour ignorer que nourrir tout un village à travers un culte aux morts, en Afrique présente des avantages économiques, sociales culturelles et cultuelles énormes???
          Moi je suis un africain authentique, et bien conscience des impacts positifs d’abord sur la cohésion familiale, et sur la vitalité des liens dans la communauté où ces manifestations se font.
          C’est souvent l’occasion des règlements des conflits, et des retrouvailles.
          Le mimétisme culturel fait que nous détruisons ce que les autres continuent d’envier de nous.

          L’adoption d’une telle loi, portera un coup dur au secteur de l’événementiel qui est un secteur en plein essor dans les économies modernes.
          Votre état d’économiste d’un autre âge ne vous permet peut être pas de mieux appréhender toute la dynamique économique des manifestations africaines appelées à prendre plus d’importance en raison du développement du niveau de vie de nos peuples. Des choses bien bénéfiques pour l’économie en général.

          • Avatar commentaire

            Ecoutez Sonagnon
            On est tous d’accord pour dire que ce n’est pas du domasine de la loi…
            De la a dire que ces depenses improductives sont positives pour l’economie, il y a 1 pas que je ne franchirais pas…
            Quand les gens s’endettent, vendent patrimoine immobilier cense couvrir retraite ou etudes des enfants pour faire ripaille un weekend, on ne peut pas encenser cela au nom de la culture devoyee..
            On peut nourrir un village a l’occasion du nouvel an par exemple si on a les moyens sans imposer (socialement) la ruine de familles a chaque deces…
            Ce n’est pas copier l’occident que de dire qu’on peut investir plus utilement nos sous quand on en a

          • Avatar commentaire
            sonagnon 3 mois

            Mr GOMBO, je soutiens fermement que les cérémonies en Afrique et plus particulièrement au Bénin ont un caractère économique bénéfique!!!

            Personne n’oblige quelqu’un à se ruiner pour faire un enterrement.

            Prenons l’exemple des jeux de hasard en occident. Les jeux de hasard ruinent, dans le même temps les entreprises de jeux sont en bonne santé financière, et elles paient les impôts.
            Mais personne n’a décidé de limiter l’enveloppe de jeu des joueurs.
            On sensibilise, on éduque c’est tout!!!

            Voulez vous ruiner les entreprises de traiteur au Bénin??? Faire chuter les activités de vente de boisson???

            Ayons un peu de bon sens dans tout ce qu’on dit. Qui oblige une famille de faire des dépenses ruineuses si elles n’ont pas les moyens????
            Personne à mon avis.Alors laissez les gens décider librement ce qui les convient. Le Bénin est un pays de liberté!!!

          • Avatar commentaire

            @Sonagnon

            Vous deplacez le debat…
            ON a tous accepte que legiferer n’est pas une solution.

            Cela etant dit, vous vous attaquez a Napo qui soutient a juste titre que ce pratiques sont nuisibles au plan economique.
            L’effet economiqe induit par les recettes de traiteurs et autres vendeurs de boissons est marginal par rapport au couts economiques ( investissement qui n’est pas fait , epargne non dirigee vers des fins productives, etc… sans compter l’endettement excessif a des fins non generatrices de revenus…).
            Tant que nous privilegierons la consommation ( a fortiori la consommation de luxe.., les Gueli, les boubous en Lace d’Autriche, les Weston, les LOuboutin etc…, les champagne Cristal, j’en passes et des meilleures)) sur l’epargne et la production, on n’ira nulle part… C’est une verite elementaire qu’il faut qu’on se dise , independamment des lubies d’un SADO…
            VOus dites quel;es ejux de hasard existent en Occident…
            Certes…
            Mais savez vous pourquoi ils sont interdits dans beaucoup de metropoles americaines comme New York, Boston etc…
            On a des defis serieux…
            Ne nous cachons pas derriere les traditions pour ne pas les affronter…
            Merci

    • Avatar commentaire
      Baba Didier 3 mois

      Ça c’est quoi encore ça ? Donc on est obligé de donner si on te demande ? Et les maîtresses leurs demandes aussi devront être encadrées sinon votre raisonnement ne tient pas.. Ils donnent plus aux maîtresses qu’aux funérailles…

  • Avatar commentaire
    Analyste 3 mois

    Ce projet de loi touche une problématique réelle de la société béninoise (gaspillages dans les cérémonies) mais est une mauvaise solution à celle-ci, au regard des aspects abordés par l’article. Je suis certain qu’il y a une autre façon de faire en sorte que les populations ne gaspillent plus de l’argent pendant les cérémonies (campagnes massives de sensibilisation ou autres).

    On peut légiférer pour contrôler la nuisance sonore pendant les cérémonies. On peut légiférer pour contrôler la durée de l’occupation de l’espace public (bloquer une ruelle) pendant les cérémonies. On peut légiférer pour contrôler l’usage des ressources de l’état (motards, véhicules officiels, etc.) dans le cadre des cérémonies, etc.

    Par contre, c’est un frein à la liberté individuelle que de légiférer pour imposer une limite de dépenses pendant les cérémonies. On ne peut pas imposer à celui qui en a les moyens d’organiser son mariage à 500 000 FCFA. C’est même contre-productif du point de vue économique, car les cérémonies sont des opportunités pour faire rouler l’économie (location de bâches, chaises, DJ, boissons, etc.).
    L’intention du projet de loi va quand même loin: “… supprimant les réjouissances pendant les cérémonies de décès tout en indiquant qui sont ceux qui seront autorisés à rester près de la famille après les cérémonies.”

    À moins que le projet de loi soit “commandité”, je fais confiance au système pour lui organiser sa cérémonie de rejet.

    • Avatar commentaire
      aziz 3 mois

      C’est aussi..simple…pour appliquer..une telle loi..

      Créer..une brigade de tontons makouts…bien armés de sopkaka..ou tous autres moyens de coercition..(celà va créer au moins 5 milles emplois à temps pleins)

      Ces braves gens..seront chargés…de contoler,écumer…nos vons

      Ceux qui iront contre la loi…seront matés,chicottés…jusqu’àààààà..on dit pas

  • Avatar commentaire
    SDK 3 mois

    Vraiment vraiment le pauvre bénin chooo koiiii ont va tout voir dans se pays , c’est des intellectuels taré les députés des 7 législatives

  • Avatar commentaire
    Sonagnon 3 mois

    Ils ne savent pas quoi faire au parlement, qu’ils sache qu’il a du travail !!!
    Un projet de loi pour limiter les avantages et salaires politiques par exemple sera une œuvre salutaire.
    Si non comme comprendre que ceux là qui sont chargés pour servir le peuple cumulent des primes et autres émoluments qui font 100 fois 200 fois les smig!!!
    C’est un scandale, c’est indécent, c’est immorale !!!! Mais ils ne voient pas ça.
    Un boeuf coûte combien au Bénin? Connaissent ils le prix?
    Pour une famille nombreuse comme on en a l’habitude chez nous, il va falloir donc interdit l’achat de boeuf pour les cérémonies!!!

    Nous avons des députés qui ne sont pas du tout en phase avec les préoccupations majeures du peuple. Ça veut dire qu’ils n’ont pas de légitimité !!!
    On peut toujours renoncer à une responsabilité si on est pas utile. Mais à force de prendre 5 millions chez Talon pour voter des lois, c’est normale que nos députés soient sourds et aveugles face aux réelles préoccupations du peuple béninois.

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji 3 mois

    Ridicule que cette proposition de loi!!! Bientôt on viendra nous dire quel habit porter en République du Bénin et dans quel type de marmite nos mamans devront cuisiner. Du grand n’importe quoi. Chacun honore ses défunts et convole en justes noces en fonction de ses moyens et surtout de ses croyances.
    Et d’ailleurs, l’État n’a pas vocation à gérer le porte monnaie de chaque citoyen à sa place. Quand c’est le cas, on parle de totalitarisme.

    Ce zonorable n’est pas une lumière.

    • Avatar commentaire
      aziz 3 mois

      Interdire..le agooh…les révoltionnaires..en avait décidé…mais ça afait pshitt.!!!

      Cette fois ci…c’est toffa et franck makon..privés d’occasions de se goinfrer..”fataa” tous les week end..qui vont se facher…

    • Avatar commentaire
      Djibril B. 3 mois

      en effet

  • Avatar commentaire
    Baba Didier 3 mois

    À oui c’est sérieux ca ? Avec tout ce qui reste à faire ça devient une priorité ? La loi sur le financement du sport, les partis politiques la transhumance politique.. Bref

  • Avatar commentaire
    Sonagnon 3 mois

    Aucune loi n’est nécessaire pour un changement dans ce domaine.

    Plutôt que de faire des lois contre l’enrichissement illicite et autres pratiques mafieuses ils perdent l’argent du contribuable sur des questions de société qui connaitront des solutions seulement à travers la sensibilisation et l’évolution des mentalités.

    Donc c’est ça le problème le plus important du Bénin à l’heure actuelle?

  • Avatar commentaire

    Je ne suis pas pour les dépenses fastueuses -forcement improductives-au cours des ceremonies , qu’elles soient de baptême, ou d’enterrement…
    Mais dans une société démocratique, le gouvernement ou l’assemblée ne régente pas la vie privée des gens.
    Après Talon et Toboula qui interdisent les regroupements dans les rues, voila un autre illumine qui nous dire quand faire pipi…

    Au nom de quoi les Talon peuvent gaspiller l’argent vole aux béninois a faire le paon en Bentley, Range Rover et autres ( plus de 50 millions pièce…) et on se permet de réglementer les dépenses des autres béninois avec des plafonds a 500,000 ?
    Va t-on interdire aux femmes de Djogbenou, Agbenonci et autres de porter des chaussures Louboutin a 1000+ Euros la pièce ?
    Et les ministres qui font la pub de chaussures Weston a plus de 500,000 pièce sur leur page facebook ? On en fait quoi ?
    Ceux qui distribuent des millions a leur maîtresses , quand ce n’est pas aux femmes d’autrui comme Homeky on dit quoi ?
    Ce député n’a qu’a commencer par imposer des sur-taxes sur le champagne, les vins de France, et autres articles de luxe consommées par la haute bourgeoisie chez nous et on pourra continuer la conversation…
    Bande d’hypocrites et de vo-leurs…