Bénin : Talon interdit le gré à gré après l’avoir utilisé lui-même

Bénin : Talon interdit le gré à gré après l’avoir utilisé lui-même

Plus d’attribution de marchés gré à gré au Bénin. Ainsi en a décidé le Chef de l’Etat, qui par courrier N*140 /Pr/Cab /Sp-c, a demandé au Ministre des finances d’interdire de passer des marchés gré à gré dans tous les ministères.

Bénin : Jusqu’où ira le tandem Talon-Houngbédji ?

A travers cette décision, le Chef de l’Etat voulait afficher sa volonté de recherche de transparence dans la gestion des marchés publics. Décision salutaire dirait-on donc dans la mesure où le gré à gré est toujours apparu, bien que légal, comme un moyen peu orthodoxe de gagner les marchés publics.

Mais une telle décision n’arrange pas la situation d’un président comme celui-ci, accusé depuis le 06 avril 2016 d’utiliser le pouvoir pour ses propres affaires. Car, ladite interdiction pose deux problèmes. Le premier c’est qu’elle confirme le recours abusif aux « gré à gré ». Pendant des mois, plusieurs voix se sont élevées pour dénoncer cela mais le Chef de l’Etat n’a jamais réagi. Ceux qui ont fait ces dénonciations ont presque tous été classés dans la catégorie des « opposants et des aigris », ne voulant pas du bien de la rupture.

Le deuxième problème est un problème de droit. En effet, le gré à gré est un moyen légal de passation de marché public. Son interdiction donne donc l’impression qu’on veut s’opposer à la loi. Ici aussi, on a décidé de marcher sur le Code des marchés publics en son article 51. Le recours au Conseil des ministres ne figurant nulle part dans le code des marchés publics. Plus grave, l’autorisation du Conseil des ministres amène à bon droit à penser à une volonté du Chef de l’Etat de contrôler tous les marchés publics et de les utiliser à des fins politiques. Qui est bête…  A l’analyse, on pourrait dire que le Chef de l’Etat a pensé à interdire le gré à gré après l’avoir utilisé lui-même pour régler ses problèmes. Depuis avril 2016, en effet, les plus gros marchés ont été attribués par gré à gré et en toute opacité. « Je me suis servi une grosse part, à présent je vous tiens rigueur pour les miettes».

Quelques marchés gré à gré octroyés par Talon

  • Bureau maritime international (Bmi) sélectionné gré à gré comme mandataire au Port pour la gestion du Bordereau électronique de suivi de cargaison ;
  • Safrans-Is sélectionné gré à gré pour le recensement des Béninois ;
  • Morpho Dys sélectionné gré à gré pour la sécurisation à l’aéroport de Cotonou ;
  • Paras Energy sélectionné gré à gré pour la construction d’une centrale électrique ;
  • African Parks network sélectionné gré à gré pour la gestion du parc de la Pendjari.

Commentaires

Commentaires du site 21
  • Avatar commentaire
    Sonagnon 2 mois

    Cette situation montre une fois encore, que Patrice Talon est un usurpateur.
    Une loi existe, il faut l’a respecter.
    Tous ceux qui passent des marchés gré à gré ne respectant pas les dispositions de la loi, doivent tout simplement rendent compte à la justice. En commençant par Patrice Talon qui est le premiers des délin.quants économiques du Bénin, comme le montre une fois encore la violation massive de l’encadrement du gré à gré pour empêcher l’enrichissement personnel.

    Le gré à gré est un outil de gestion, l’interdire c’est créer les conditions de blocage de l’exécution de certaines urgences.
    Mais le contrôler avec rigueur et impartialité, c’est fait oeuvre de salubrité.

    Mais chaque jour que Dieu fait, Patrice Talon nous montre,qu’ il est toujours égale à lui même. Le prédateur en chef!!!
    J’espère qu’une justice s’occupera de lui un jour.

  • Avatar commentaire
    olyver 2 mois

    En quoi cela devrait je m’énerver entant que démocrate, je n’ai pas voté talon qui est élu parce qu’il a réussit dans l’or blanc seule richesse de mon pays, talon est là pour le blé point barre…c’est simple que ça inutile de se fatiguer..

    Il y pas si longtemps le président SOGLO disait je cite / le peuple béninois est un peuple rebelle qui en a dans le congolo et a informé ce talon, nous sommes en démocratie il peut faire tout ce qu’il veut le freiner mais il ne pourra pas aller au delà…….

    talon à mon avis sera surpris le moment venu et il s’en remettra pas lui et son bataillon d e s cr os.

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 2 mois

    Qu’il y ait un plafond pour les marchés de gré à gré me semble normal. Qu’ils soient interdits, maintenant que le pouvoir a raflé l’essentiel des gros marché, ça ressemble à la pose d’un filet pour attraper tout ce qui aurait pu lui échapper.

    “on ne prête qu’aux riches”, vu ce que ce Gouvernement a montré, il est suspect d’empêcher les niveaux intermédiaires de passer des marchés sans qu’il n’ait droit de regard ( de décision ?) dessus.

    • Avatar commentaire
      Jean 2 mois

      Beninois, toujours dans le négatif, partout où il y a le négatif se trouve le beninois.
      En quoi interdire le gré à gré est un crime?
      Sincèrement je ne vous comprends pas.
      Donc si les agents abusent de l’usage de cet outil dans l’octroi des marchés dans les ministères, Le gouvernement doit tout simplement se traire parce qu’il avait lui même utilisé le même outil?
      Quelle petitesse d’esprit se développe sur ce forum !!!
      Cessons de formuler des critiques qui sont loin de toute objectivité, chacun est libre de ses opinions mais sincèrement un minimum d’ouverture d’esprit dans nos prises de position ne fera qu’enrichir le débat.
      Je souligne que le titre de l’article est mal inspiré.

      • Avatar commentaire
        GbetoMagnon 2 mois

        “Sincèrement je ne vous comprends pas.” Là je vais expliquer.

        Depuis les 1ers actes posés après les élections, ce gouvernement est suspect, sinon convaincu, de malhonnêteté, de velléité autocratique et de subjuguer la Loi à son profit.

        Cette suspicion tient à la nature des actes posés, du profil des personnes nommées, de leur passé et du refus total de donner priorité au Bien commun, etc…

        C’est mieux comme ça ?

        • Avatar commentaire
          Karl 2 mois

          GbetoMagnon pourquoi vous fatiguez vous à expliquer à des aveugles et sourds les tristes realités avec ce pouvoir de ruse et rage.

      • Avatar commentaire
        Madampol 2 mois

        Voici un article qui démontre clairement que le Saigneur-né prend ses compatriotes pour des buses et “sincèrement ” vous ne les comprenez pas. Oh Dieu!
        On dit que les peuples ont les dirigeants qu’ils méritent, je comprends enfin.

  • Avatar commentaire
    olyver 2 mois

    Mais en quoi toutes ces infos étonnent il fallait pas voter pour TALON ce type c’est un renard qui est là pour le blé point barre..c’est simple que ça….

    Me concernant je n’ai pas voté pour lui en quoi je voterai pour type qui est ne vit que pour le coton seule richesse de mon pays…..Talon est là pour du blé inutile de bavarder et parler pour rien dire n’empêche je ne fais aucune remarque à LNT qui ne fait que son job nous informer….

    Le président SOGLO disait récemment je cite / le peuple béninois est un peuple rebelle et qui en possède énormément dans le gongolo… et Talon je pense sera surpris.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 2 mois

    Cette interdiction pour dire : ” plus personne ne mange , surtout lorsque je suis absent du pays ”
    Atchonkui , evivi ” les beninois l’ont voulu

  • Avatar commentaire
    Lesens 2 mois

    HEY!!!! Talon etait un homme d’affaire pas un enfant de coeur faite la part des choses . On fait des affaires pour le profit !! Si le pouvoir en place accepte le gré à gré tant mieux comme tout homme d affaire dans tout les pays DU MONDE !!! Maintenant lui en tant que président ne fera pas cette erreur … ce n’est plus son intérêt qui compte MaiS celui du benin … avec toutes les réformes entreprises vous voyez toujours pas ?? vous avez vraiment pris un sale héritage de vos colonisateurs les francais … critiqué gratuitement … allez chez les anglophones il y’a du DISCERNEMENT !!!!

  • Avatar commentaire
    Boni YAYA 2 mois

    Apparemment! les gens n’ont plus de logique dans ce pays ! hier on critiquait le gré a gré; il interdit et puis il marche sur la loi; la loi a prevue le gré a gré. ils sont ridicule ces opposants .

    • Avatar commentaire
      Barry 2 mois

      oui la code de code des marché public a prévu le gré à gré jusqu’aà un certain montant à ne pas dépasser

  • Avatar commentaire
    Alléluia 2 mois

    Par cet acte, Talon vient de prouver aux béninois qu’il n’est pas venu pour gouverner, mais prendre sa part et ensuite rappeler que les textes existent. Pour prouver sa bonne foi et montrer que nous sommes sous la rupture, il devrait annuler tous les marchés publics passés en gré à gré depuis le 06 avril 2016. Quand Laurent METOGNON et autres ont commencé très tôt par tirer sur la sonnette d’alarme, où était-il donc ? C’est dommage pour ce pays dans lequel la politique est devenu du cinéma et la ruse et la rase sont devenues mode de gouvernance. Gré à gré ou pas, nous sommes au Bénin et tout le monde sait comment ça se passe. Tchikooiii !!!!

    • Avatar commentaire
      aziz 2 mois

      Soyons un jour sérieux..dans ce pays..et voir les réalités en face

      Nos tur pitudes,nos tares..que nous ont légué nos ainés…maga apity,et aho…font encore leurs effets…

      Nous savons..pourquoi..avant de postuler à un quelconque poste..on réclame un c.v..une lettre de motivation…suivi plus tard par un entretien…

      Si talon..a pu passer ces étapes…et qu’on lui a confier…je job…ce n’est plus lui le responsable…c’est nous meme…et nous devons assumer nos choix

      Passer son temps..à avoir le remord,à critiquer..ne changeront rien

      Tout est légal et respecte la constitu..

      Les revanchards jouissifs,les traites,les retourneurs de vestes…bref..nos leaders d’opinion…ont décidé…au nom du peuple(..quel peuple..vu son niveau de culture politique)…que c’est talon…qui était apte…et on peut pas dire…qu’on avait pas choix..

      Talon est un homme d’affaire…de profession..tout le monde le savait..et on savait aussi..qu’on homme d’affaire n’est pas un philantrope,ni..quelqu’un qui va s’étouffer des questions sociale…à plus fore raison..administrer..tout un pays..

      Il n’en a pas les facultés….

  • Avatar commentaire
    Karl 2 mois

    Et c’est cela faire la politique avec “ruse et rage”. Ilexploiten à fond le gré à gré, finit de se servir, c’est la ruse puis il ferme définitivement tous les robinets afin que plus personne n’en béneficie, c’est la rage.

  • Avatar commentaire
    Barry 2 mois

    vous appelez cela un boss .Il quitte le pays et il interdit le gré à gré . C’est ce qu’il faisait à Yayi et aujourd”hui il a peur .Comme les marchés sont pour BOCO et Dagnon et tous vacances le pays ne doit fonctionner jusqu’à leur arrivée.
    Ce qui est bien dans l’histoire à un mois de la fin de son mandat ;yayi était confiant que son dauphin prenait le pouvoir .
    La fin tous le monde le sait

  • Avatar commentaire
    Cathie 2 mois

    TALON est purement et simplement un ****

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 2 mois

    Jugez-en vous-même. Sans commentaire. Talon est un prévaricateur hors normes.
    Il n’arrête pas de prendre les Béninois pour des zozos.
    Pauvre de mon pays entre les mains d’une frange de la mafia Calabraise.

  • Avatar commentaire
    Tundé 2 mois

    Il est le chef du gouvernement et définit à ce titre les règles de fonctionnement. C’est ce qu’on appelle un boss , le vrai. De la même façon, il va assumer et endosser tout le bilan de sa gouvernance.

    Encore, un article dans l’air du désert de compétence. Ce journalisme est insipide.

    Par contre, le gouvernement du Bénin doit trouver une solution pour toute , de ses courriers internes qui apparaissent sur les réseaux sociaux. Qui a sorti cette lettre du circuit ? Il faut colmater les fuites !!!!

    • Avatar commentaire
      Alléluia 2 mois

      De quoi parlez-vous ? Cette lettre n’est-elle pas adressée aux différentes structures compétentes du pays qui passent les marchés ? Qu’y a-t-il de confidentiel en cela ? Au contraire, les réseaux sociaux ont contribuer à sa vulgarisation et chacun de nous sait que le PR a formellement interdit cette pratique de gré à gré. Ainsi, les petits marchés qui se passent encore dans nos administrations doivent prendre fin.

      • Avatar commentaire
        Tundé 2 mois

        Faux.
        La lettre est adressée expressément au Ministre des finances. Allez la relire. Au ministre des finances d’instruire ses services à cet effet.