Bourses chinoises : lettres d’admissions et billets d’avion délivrés à 23 étudiants béninois

Bourses chinoises : lettres d’admissions et billets d’avion délivrés à 23 étudiants béninois

Dans le cadre des bourses d’étude qu’octroie annuellement la Chine aux étudiants béninois, vingt trois nouveaux bénéficiaires ont reçu samedi dernier au Centre culturel chinois de Cotonou, leurs lettres d’admissions et billets d’avion, pour le compte de l’année académique 2017-2018.

USA : Comment Donald Trump engage un bras de fer avec l’Europe

Vingt trois étudiants béninois vont poursuivre leurs études dès cette année académique 2017-2018 en Chine, grâce aux bourses chinoises. Parmi eux, 12 y vont pour la licence, 8 pour le master, 2 pour le doctorat, et 1 stagiaire. Tous, ils ont reçu les lettres d’admission et billets d’avion le samedi 26 août dernier, à la faveur d’une cérémonie officielle organisée à cet effet au Centre culturel chinois de Cotonou, sous l’égide de l’Ambassadeur de Chine près le Bénin Diao Mingsheng.

Selon l’Ambassadeur, ceci est un soutien de la Chine au développement du Bénin et vient renforcer les relations entre les deux pays. Lesquelles relations ont été renforcées cette année, notamment dans le domaine de l’éducation, avec 280 personnes envoyées déjà en Chine pour le compte de 2017, pour des formations ponctuelles. Ce qui permet à la direction des bourses et secours universitaires, de satisfaire une partie des nombreuses demandes qu’elle reçoit chaque année.

De façon générale, le Directeur du Centre culturel chinois de Cotonou, Jun Wei, parle d’un millier de Béninois ayant déjà bénéficié de ces opportunités de formation qu’offre la Chine, dans le but de « former beaucoup plus de talents pour le Bénin » dans différentes spécialités. Ces 23 nouveaux boursiers sont répartis dans des domaines tels que : la communication internationale, les sciences environnementales, le droit international, l’hydraulique, la télécommunication, l’informatique, la chimie, la physique, la médecine, les relations internationales.

Et le Directeur du Ccc les invite à s’y consacrer pendant leur séjour, et ce, dans le respect des traditions et lois de la Chine. «Vous êtes jeunes et vous êtes l’avenir du pays. De part votre travail, vous avez le devoir de montrer que vous venez du quartier latin de l’Afrique.», leur a-t-il signifié. « Vous êtes la force, l’avenir du pays », renchérit l’Ambassadeur. Dans le même sens, le Directeur des bourses et secours universitaires, Maxime Moïse Agbodandé affirme : «Avoir une bourse d’étude, ce n’est pas pour du tourisme ; il faut vraiment étudier ; cela revient à s’organiser, à travailler pour être parmi les meilleurs.». «Ne soyez pas des touristes, ayez à cœur le développement de la patrie ; nous souhaitons que vous partiez et reveniez sains, saufs et compétents, parce que la nation a besoin de vous, la relève c’est vous.». ajoute-t-il.

En réponse, ces boursiers, par la voix de leur porte parole, Mariane Anassou, ont pris l’engagement de former une pépinière de cadres citoyens dotés de l’ambition de développer le pays. Par la même occasion, ils ont rassuré de leur sérieux au travail, et du respect des lois de leur pays d’accueil

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 4 semaines

    Ce ne sont pas les béninois les plus emmer… par ces avancées de la Chine en Afrique.
    Limites d’une “stratégie” : à force de jouer à promouvoir les plus c… pour s’assurer la main mise sur ses petites affaires, ont s’expose à faire de ses victimes des proies pour les autres prédateurs aussi.

  • Avatar commentaire
    aziz 4 semaines

    On ne peut que leur souhaiter..le succès en chine.

    Mais attention..qu’ils ne nous ramènent pas des enfants aux yeux bridés…comme ping..qui vont nous emmerder dans quelques années