Championnat national de gymnastique: « Les techniciens sont à pied-d’œuvre … », selon Léonid Gbaguidi

Championnat national de gymnastique: « Les techniciens sont à pied-d’œuvre … », selon Léonid Gbaguidi

La saison sportive tire vers sa fin au niveau de certaines fédérations au Bénin. En respect à son programme d’activités de cette année et pour répondre aux nouvelles exigences du Ministère des sports, la Fédération Béninoise de Gymnastique (FéBéGym), organise dans quelques semaines son championnat national.

Activité de transport par Taxi-moto: Un métier à haut risque

Dans une interview, le président de la FéBéGym, Léonid Isidore Gbaguidi, a levé un coin de voile sur la tenue de cette compétition statutaire, et les dispositions qui sont entrain d’être prises pour une bonne organisation.

Le président de la zone II Afrique et 2è vice-président de l’Union Africaine de Gymnastique, n’a pas manqué d’apporter quelques clarifications concernant la période de la tenue prochaine à Cotonou du Congrès de la Fédération Internationale de Gymnastique.

Monsieur Léonide Gbaguidi, à quand la tenue du championnat national de gymnastique, édition 2017?

(Sourire). Le Championnat national de gymnastique édition 2017, se tiendra le 02 Septembre prochain (le deux septembre 2017, Ndlr). Mais avant cette date, il y aura des travaux préparatoires, tels que : l’installation du praticable de gymnastique au sol qui se fera dans le Palais des sports au stade Général Mathieu Kérékou de Kouhounou, puis une réunion des juges. Ensuite, une prise de contact avec le praticable par les athlètes de même que la préparation physique, la préparation générale et la préparation spécifique des athlètes, sont prévues. Sans oublier une réunion technique entre la Direction technique nationale et les entraîneurs des différents clubs qui seront présents à ce championnat.

Quelles sont les épreuves auxquelles seront soumis les athlètes?

Il s’agit de trois disciplines gymniques : la gymnastique artistique masculine, la gymnastique artistique féminine, et la gymnastique aérobic. Nous aurons des exhibitions sur la gymnastique rythmique et sur la gymnastique acrobatique. Voilà à quoi va ressembler le menu de ce championnat.

Combien d’athlètes vont prendre part à ce championnat?

Je ne peux pas vous donner un nombre exact! Les inscriptions sont encore ouvertes… Donc nous ne pouvons pas vous dire combien d’athlètes. Il y aura certainement un championnat senior, junior et cadet. On verra bien avec le nombre d’inscrits. Sinon, il y a possibilité de surclasser les athlètes pour qu’ils participent au championnat.

Où en êtes-vous avec les dispositions pratiques ?

Les dispositions pratiques sont en cours. Ce n’est pas notre premier essai. Nous avions déjà organisé de par le passé, le championnat national. Les techniciens sont des gens très habiletés à organiser de pareils événements. Le bureau exécutif est aussi à pied-d’œuvre pour que ce championnat se passe dans les meilleures conditions possibles. Mais, il faut dire que depuis la dernière édition, nous avions arrêté de faire le championnat parce qu’on voulait avoir au minimum, le praticable de gymnastique artistique au sol, cet engin de base pour toute forme de gymnastique. Et aujourd’hui, nous l’avons grâce à l’aide de la Fédération internationale de gymnastique, qui nous en a gratifiés depuis février passé.

Monsieur le président, le Bénin abrite le Congrès de la Fédération internationale de la Gymnastique en Octobre prochain. Où en êtes-vous dans l’organisation de cet évènement important pour l’instance internationale de la discipline ?

Au départ, c’était prévu du 25 au 28 Octobre, mais il y a une modification du programme en raison d’une réunion à laquelle le président de la Fédération internationale devrait participer au siège du Comité International Olympique. Et donc, c’est désormais du 23 au 26 Octobre. A cette réunion, il y aura le président lui-même, ses trois vice-présidents, le secrétaire général et tout le staff. Ensuite, nous aurons les présidents des unions continentales et tous les présidents de Comités techniques au niveau mondial, suivis des autres membres du bureau exécutif. Il faut dire que c’est pour la première fois qu’une pareille réunion se tient en Afrique. Et donc, c’est tout à l’honneur du Bénin d’être choisi pour abriter un pareil événement. Nous sommes en train de tout mettre en œuvre pour que ce congrès se déroule bien. Nous sommes confiants qu’avec le concourt des autorités béninoises, les dispositions idoines vont être prises pour que le Bénin fasse amende honorable.

Commentaires

Commentaires du site 0