Micro finance au Bénin: Le Consortium Alafia célèbre 20 ans d’existence

Micro finance au Bénin: Le Consortium Alafia célèbre 20 ans d’existence

Consortium Alafia, l’association professionnelle des systèmes financiers décentralisés du Bénin, a démarré le jeudi 24 août 2017, la célébration du 20e anniversaire de son existence. C’était par une journée de bilan, tenue à son siège à Cotonou.

Des experts de navigabilité d’Afrique consolident leurs compétences

Le Consortium Alafia a 20 ans. Les festivités commémoratives de l’anniversaire ont démarré le jeudi 24 août 2017, au siège de l’institution à Cotonou. Cette première journée de la célébration a été essentiellement marquée par un atelier bilan de l’organe.

C’est sur le signe d’une grande fierté exprimée dans les témoignages, non seulement des responsables de systèmes financiers décentralisés (Sfd), membres du consortium, mais aussi d’autres acteurs étatiques comme privés du secteur de la  micro finance au Bénin.

« Si nous en sommes arrivés à 20 ans, c’est que quelque part nous avons donné la preuve de notre efficacité », affirme le directeur dudit consortium, Ignace Dovi.

Cette efficacité, c’est entre autres par rapport à la vision et à la mission que s’est données l’institution à sa création. Elles se résument en « Paix, bonheur et prospérité », d’après le Directeur.

Pour mémoire, le Président du Conseil d’administration (Pca), Emmanuel Gahou, rappelle que le Consortium Alafia est l’association professionnelle des systèmes financiers décentralisés du Bénin (Apsfd-Bénin). Il regroupe aujourd’hui 50 Sfd. Aux dires du Pca, selon le Plan quinquennale 2014-2018, la vision du Consortium Alafia, c’est d’être une association professionnelle de micro finance pérenne, dont les membres sont de plus en plus performants et contribuent au développement des petites et moyennes entreprises, et à la réduction de la pauvreté au Bénin.

De cette vision a découlé la mission. Celle de contribuer à la défense des Sfd et faciliter leur performance, en renforçant leurs capacités. Puis, améliorer l’environnement juridique, économique et politique dans lequel elles évoluent.

Selon le Pca et le Directeur, les 20 ans du Consortium Alafia ont été un parcours en trois étapes. D’abord, la naissance en mai 1997 sous forme d’un réseau régional qui met ensemble le Bénin et le Togo, pour le développement de la micro finance. Ensuite, en mai 2010, cette organisation régionale a connu une scission et devient l’Association nationale des praticiens de la micro finance du Bénin.

Enfin en août 2012, elle deviendra l’Apsfd. Au bout de 20 ans, selon le Pca, le Consortium Alafia a fait montre de ses capacités à faire face aux défis du secteur de la micro finance, et sa notoriété dépasse désormais les frontières nationales et continentales. Pour preuve, il mentionne la reconnaissance et la confiance à lui faites par ses paires des autres Etats de l’Uémoa, en lui confiant la présidence de la Fédération des associations professionnelles des Sfd de l’Union.

« Le Consortium Alafia fait la fierté non seulement du Bénin, mais aussi de la sous région et de l’Afrique dans le monde », témoigne le représentant du ministre de l’économie et des finances, Louis Biaou, présent.

Cette fierté est le fruit des réalisations présentées pour la circonstance par le Directeur du Consortium dans sa communication, sur le thème « réalisation, défis, perspectives et projets en cours ». Entre autres, il a évoqué les réalisations en termes de formation, d’échanges d’expériences, d’initiation de concours de promotion d’excellence, de prix gagnés à l’international et de développement institutionnel.

Néanmoins, il reconnaît qu’il y a encore des défis. Il s’agit entre-autres d’éduquer la clientèle ; protéger les intérêts de la clientèle et ceux des Sfd membres ; développer les finances digitales et agricoles puis les produits innovants, en tenant compte des besoins des très pauvres et des micros, petites et moyennes entreprises ; renforcer le développement institutionnel et la gouvernance ;assurer l’autosuffisance opérationnelle et financière du Consortium ; etc.

A tout ceci, le représentant du ministre de l’économie et des finances pour qui ces 20 ans constituent un tournant, ajoute le défi du renforcement du professionnalisme du secteur, passant notamment par la mise en place d’un système d’information et de gestion fiable. Face à ces défis, le directeur du Consortium informe de ce que des projets sont initiés pour y répondre.

La célébration se poursuit aujourd’hui par la remise de trophée aux lauréats du concours d’excellence et un dîner

Commentaires

Commentaires du site 0