CPI : Un témoin accuse la France d’avoir bombardé la résidence présidentielle pendant la crise

CPI : Un témoin accuse la France d’avoir bombardé la résidence présidentielle pendant la crise

Coup de tonnerre pendant le procès à la Haye de l’ancien Président de la Côte-d’Ivoire, Laurent Gbagbo et de son ancien ministre Charles Blé Goudé. Un témoin à la barre a fait des confidences qui font froid dans le dos.

Révélations de Mediapart sur Gbagbo: Fatou Bensouda réagit

Appelé à témoigner contre les deux principaux accusés, un témoin a fait des confidences sur des attaques contre la résidence du Président Gbagbo. Ce nouveau témoignage vient renforcer l’argumentaire de la défense qui est accablée dans cette affaire.

A l’en croire, les forces armées françaises seraient responsables de bombardement de la résidence du Président Laurent Gbagbo. Des hélicoptères français pour être plus précis ont bombardé la résidence et l’infirmerie qui se trouve dans la résidence présidentielle. Ce n’est pas la première fois que des témoins de l’accusation font de troublantes révélations. Il y a quelques mois seulement, un témoin accusait les forces pro-ouattara d’être responsables d’actes commis dans son village Essabo Niamboua.

Des jeunes désarmés tués

Le témoins confie que plusieurs snipers étaient postés dans les environs de la résidence de l’ancien Président Laurent Gbagbo. Il va plus loin dans les confidences en précisant que des jeunes désarmés ont été tuées et d’autres blessés par des tirs de snipers dans la foulée. Lui, visiblement plus chanceux a réussi à échapper aux tirs d’un sniper posté sur le toit de la résidence de l’ambassadeur de France en Côte-d’Ivoire à l’en croire.

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    Olyver 2 mois

    Le problème des ivoiriens c’est le mossi ouattara tant que ce type sera en vie la cote d’ivoire et les ivoiriens n’auront jamais la paix.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 2 mois

    Ils en sont toujours là , ?

  • Avatar commentaire
    Le patriote 2 mois

    Aimé Césaire disait: •
    Chassons la France de l’Afrique.