Procès Gbagbo: Un témoin de l’accusation fait de troublantes révélations sur les forces pro-Ouattara

Procès Gbagbo: Un témoin de l’accusation fait de troublantes révélations sur les forces pro-Ouattara

Véritable coup de tonnerre pendant le procès à la Haye de l’ancien Président de la Côte-d’Ivoire, Laurent Gbagbo et de son ancien collaborateur Blé Goudé.

Route de l’Esclave : Nicéphore Soglo invité d’honneur à Abidjan

En effet, un témoin a fait de troublantes révélations au cours du procès de Laurent Gbagbo. Cet ancien secrétaire général national de l’UECOJEP – mouvement proche de Blé Goudé – qui témoignait pour la deuxième journée contre Laurent Gbagbo et Blé Goudé a donné des détails sur les événements qui se sont produits pendant la crise.

Il pointe du doigt les forces pro-Ouattara et leurs attribue certains actes similaires à ceux produits à Duékoué dans son village Essabo Niamboua entre le 29 mars et le 5 avril 2011.

« Mon village situé entre Daloa et Duekoué a été attaqué, pillé et brulé par les forces pro-Ouattara » a-t-il affirmé avant d’indiquer à la cour que son père à du prendre la poudre d’escampette car son fils était membre d’un mouvement pro-Gbagbo.

Cet témoin qui avait mis en place un barrage sur une voie à Niangon sud révèle que suite aux informations parvenues à Abidjan concernant les exactions de Duékoué, les barrages se sont multipliées. A propos, il confie qu’un groupe de jeunes dont il fait parti est allé au domicile de Blé Goudé pour qu’il informe le Président Gbagbo de leur intention de “défendre la nation contre la rebellion”. Il affirme croire en la justice même si ces camarades ne croit plus en la CPI.

Commentaires

Commentaires du site 9
  • Avatar commentaire

    La vérité c’est que lui ne dira pas ce qu’ils fesaient dans ces barrages qu’ils avaient dressés à tous points de rues.Et la vérité c’était pour appliquer le fameux article 25 qui consistait à bruler des personnes vives dans des conditions les plus atrosses.

    • Avatar commentaire
      TIKPO BAWA SERY 3 mois

      je suis certain que vous un sachant dont la cpi , ado et l’oligarchie ont besoin contre gbagbo , je vous prends le rendez -vous , haaaaaaa la cinquieme colonne

    • Avatar commentaire
      TIKPO BAWA SERY 3 mois

      je suis certain que vous etes un sachant dont la cpi ,ado et l’oligarchie besoin contre gbagbo . je vous prends le rendez -vous . Haaaaaaa bravo la cinquieme colonne.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 3 mois

    tôt ou tard la vérité se saura.

    • Avatar commentaire
      Gouvènon 3 mois

      Quel crédibilité à ce type de milicien? On sait ce qui s’est passé sur ces barrages de Niangon Sud.
      Vous parlez de vérité, vous me faites rire. Avec le boulanger…!

  • Avatar commentaire
    ADJRAKATA 3 mois

    Abdoulaye Wade, Blaise Compaore/CEDEAO, Jonathan Goodluck ont vendu leur frere Gbagbo au negrier Sarkozy pour operer un coup d etat et mettre en selle Ouattara! La Cote d Ivoire c est trop juteux pour la France! Et oui on peut comprendre ces tirailleurs Wade et Compaore ! Le Senegal et le Burkina ont chacun plus d 1 million de ressortissants en Cote d Ivoire dint le retour au pays risquait dw les destabiliser! Mais aujourdhui ou sont ils ? Tous sont en disgrace a la touche!La roue tourne

  • Avatar commentaire
    Art 3 mois

    Un jour, c’est le monde qui devra rendre compte pour avoir couvert les massacres de villages entiers en Côte d’Ivoire.

  • Avatar commentaire
    Tchite' 3 mois

    Il peut essayer d’enterrer la verite’ a’ mille lieux sous terre, tot ou tard elle refait surface. Cette verite’-ci est connue de tous et ne saurait meme pas etre cachee.

    Ce qui est triste, c’est le silence complice des dirigeants Africains et le jeux hypocrite de la “communaute’ internationale” qui ne travaille que pour ses interets qu’elle plannifie sur des decennies.

    Ceci n’est rien de nouveau, ces genres de choses se sont toujours passees ainsi. Lorsqu’un chef en Afrique derange, on passe par un autre Africain du meme pays ou pas, a’ qui des promesses faramineuses sont faites. Ce dernier cede et concede, et soit tue son compatriote ou l’envoie en exile et pendant que les autres nations pensent sur des generations, les nations Africaines sont la’ a’ toujours tout reprendre a’ zero. La meme technique a aussi ete utilise’e aux usa pour eliminer les noirs qui derangaient parce qu’ils defendait les droits de l’homme noir considere’ comme un animal.

    Exemple: Compaore’ et Sankara, Nkruma et certains de ses compatriotes, Gbehanzin et son frere Ago Li Agbo, Patrice Lumumba et Monbutu Sisse Seko etc. les exemples en Afrique font legion en fait.