Supposées malversations à la mairie de Porto-Novo : acharnement politique selon le 2e adjoint au maire

Supposées malversations à la mairie de Porto-Novo : acharnement politique selon le 2e adjoint au maire

Le conseil municipal de la ville de Porto-Novo est sorti finalement de son mutisme, pour éclairer l’opinion publique face aux nombreuses attaques contre l’édile de la ville, accusé de mauvaise gestion et de malversations financières.

Porto-Novo : La préfecture rejette le compte administratif 2016 du maire Emmanuel Zossou

C’était à travers un point de presse organisé hier à la salle de délibération de l’hôtel de ville à Porto-Novo. « J’invite tous les acteurs qui déblatèrent sur l’autorité municipale, que face aux produits intoxicants, il requiert de bonnes doses de désintoxication… ».

Voilà les propos liminaires du deuxième adjoint au maire de Porto-Novo, Dr François Ahlonsou, orateur principal du point de presse organisé hier à la mairie de Porto-Novo, en présence du directeur de cabinet du maire, du directeur des affaires administratives, financières et économiques, du directeur des services techniques et du secrétaire général de la mairie. La déclaration effectuée par l’adjoint au maire, tourne autour de trois points essentiels à savoir la question des 300 millions Fcfa, le dossier relatif au compte administratif de la mairie, le dossier du Festival international de Porto-Novo (Fip), et celui relatif à la Fondation Asg. Pour ce qui est du premier dossier, le conférencier dira que tous les projets financés par les bailleurs exigent des bénéficiaires une contrepartie financière.

Polémiques autour de 300 millions Fcfa

C’est dans le cadre du Pugemu que la mairie de Porto-Novo est appelée à contribuer à hauteur de 5% du financement global, évalué à environ 402 millions Fcfa, pour bénéficier d’un financement de 8 milliards Fcfa. « Ne pouvant payer ce montant sur fonds propre, le maire a sollicité le ministère de la décentralisation, afin de payer la contrepartie de la mairie sur le Fonds Fadec non-affecté », dira le 2è adjoint au maire. Cette autorisation a été donnée par lettre N° 1686/Mdgl/Dc/Sgm/Sp-Conafil/Sd. Même le quitus du conseil municipal a été reçu lors d’une session extraordinaire, tenue le 09 décembre 2016. Selon le conférencier, ce financement de la Banque Mondiale a permis de réaliser de grands ouvrages d’assainissement dans la ville.

Des clarifications à propos du compte administratif

Evoquant le dossier compte administratif, Dr François Ahlonsou dira que ce n’est pas la première fois que le compte administratif de la mairie de Porto-Novo est allé à la recette sans être accompagné du compte de gestion. Il donnera l’exemple de 2015 où la tutelle a prononcé simplement le report de l’examen du compte administratif.

Organisation du Fip et dossier Asg

Quant aux polémiques sur l’organisation du Fip, le 2e adjoint au maire précise que, contrairement aux années précédentes, c’est seulement en 2016 que le conseil municipal a donné son approbation par rapport à un appui de 70 millions Fcfa, pour la réussite de ce festival. Malheureusement dira t-il, le seul conseiller de l’Un au sein du conseil municipal a saisi le préfet, faisant état d’irrégularités dans la gestion financière du festival. Faux ! Rétorque le conférencier qui donne des précisions. Puisque selon ses propos, le conseiller en question a une mauvaise compréhension des notions de budget, car il aurait parlé de « modification de budget sans autorisation du conseil ». Or, explique le conférencier, « aucun budget n’a été autorisé par le conseil. C’est plutôt le conseil qui a autorisé le maire à approuver le budget du festival ».

Quant au dossier Cs de Zèbou, dans le 2e arrondissement de la ville, Dr François Ahlonsou dira que la Fondation Asg aurait initié la réfection et la construction de ce Cs de Zèbou, sans saisir officiellement les autorités municipales. Les explications sur les différents contours de ce dossier ont permis aux hommes des médias de voir clair dans ce dossier. Enfin, pour le 2e adjoint au maire de Porto-Novo, c’est un dossier purement politique, soulevé par des adversaires en panne d’inspiration, qui pensent déstabiliser le Prd à travers une campagne précoce dans la ville de Porto-Novo. « J’invite chacun à savoir raison garder, et en appelle à toutes les filles et fils de Porto-Novo, pour qu’ensemble nous puissions concentrer nos énergies aux vraies aspirations de nos populations », a-t-il conclut. (Lire les diverses correspondances associées dans le pdf du jour). Faut-il signaler que des clarifications et précisions ont été également apportées par le directeur des affaires administratives financières et économiques, et le Sg de la mairie au cours du point de presse

Commentaires

Commentaires du site 6
  • Avatar commentaire
    Bankolé 3 semaines

    Que de la haine et de l’aigreur de la part de AUGUSTE et de Ricardo dans une certaine mesure. Si porto-novo est dans cet état, c’est pas à cause du PRD et de son président, c’est plutôt à cause des gouvernement successif. certains ont même volé la victoire de ce même Houngbédji et ont refusé d’envoyer des projets vers Porto-Novo.

    Savez-vous aussi que le retard de développement de Porto-Novo est aussi du à d’autre porto-novien comme Auguste qui sont dans les ministères à cotonou et qui font du dark-lobbying en bloquant les dossiers de financement de porto-novo ? Juste parce qu’ils sont de l’Ouémé mais pas du PRD et qu’ils ne veulent pas que quelque chose de positif soit mis à l’actif des divers maire et donc à l’actif du PRD. ça c’est beaucoup plus dangereux que tout…. Réflechissez bien à cet aspect aussi.

  • Avatar commentaire

    « aucun budget n’a été autorisé par le conseil. C’est plutôt le conseil qui a autorisé le maire à approuver le budget du festival ».
    La ville organise un festival et le conseil municipal autorise le maire à approuver le budget. C’est ce qu’on appelle du vol déguisée.

    • Avatar commentaire
      • Avatar commentaire
        Dine 3 semaines

        NON c’est faux, ce n’est pas un vol déguisé Monsieur Ricardo. faites preuve d’intelligence un peu. Eviter de raisonner comme le demi-lettré milliardaire.

        Quand le conseil demande au maire de faire un budget, c’est surement à cause des délais de préparation du FIP. il y avait moins de 3 semaines pour réellement préparer et réussir cela (décembre 2016 – début janvier 2017).

  • Avatar commentaire
    Auguste 4 semaines

    Nul n’est dupe. le maire et son valet politique de deuxième adjoint ne peuvent pas nous enfariner. C’est clair. Le retraité maire n’est pas à la hauteur de la tache. Ils ne font que piller les ressources de la ville sous le fallacieux prétexte qu’ils sont majoritaire. ooooooooooooooooooooooh,honte au PRD, et surtout, HONTE à son président qui n’a fait que du tort à porto-novo depuis 25 ans. Tévoédjrè avait bien raison

    • Avatar commentaire
      Dine 3 semaines

      Tévoédjrè, voila l’exemple typeique de porto-novien dont nous parlons : parce que le PRD est arrivé dans l’ouémé et l’a éclipsé aux élections, il a décidé de torpiller tous les projets que kérékou voulait faire à Porto. Exemple de l’autoroute Sèmè-Porto-Novo, que votre tévoédjrè aurait bloqué pour des raisons mystérieuses. Et vous êtes fiers de ce Monsieur ?