PSD-Bénin : Amoussou fait confiance aux jeunes et aux femmes à 80%

PSD-Bénin : Amoussou fait confiance aux jeunes et aux femmes à 80%

Les assises du congrès extraordinaire du parti social-démocrate (Psd) aile Bruno Amoussou, ont eu lieu ce samedi 11 août 2017 à la salle des fêtes Saint-Charbel d’Akpakpa, malgré les mises en garde du camp Golou.

Procès du camp Golou contre les frondeurs: L’affaire est mise en délibéré pour le 14 juillet prochain

La cérémonie d’ouverture des travaux s’est déroulée sous les regards de l’ancien président du parti, Bruno Amoussou, de militants venus de toutes les régions du Bénin et de personnalités de partis amis et alliés. A l’issue des travaux, un nouveau bureau exécutif national de 47 membres a été élu.

«Vivre la démocratie au Psd, au Bénin et en Afrique ». C’est sous ce thème que les travaux du congrès extraordinaire du parti social-démocrate se sont déroulés le samedi 11 août dernier, à la salle des fêtes Saint-Charbel d’Akpakpa. Venus de tous les départements du Bénin, les militants socialistes ont participé aux travaux qui ont abouti à de grandes résolutions et à la mise en place d’un nouveau bureau exécutif national (Ben).

Mais avant, les travaux ont été ouverts par une cérémonie au cours de laquelle une série d’allocutions a été prononcées. Et c’est à Nicolas Dandoga, président du comité d’organisation, qu’est revenu l’honneur ce samedi de souhaiter la bienvenue aux participants et aux invités. Ce dernier est revenu sur les récents soubresauts qu’a connus le Psd, et il a souligné que cela fait partie de la vie de toute organisation politique. Il n’a pas manqué de faire le point de certains travaux qui ont été menés avant la tenue de ce congrès. Il sera suivi de plusieurs représentants ou responsables de formations politiques, venus apporter leur soutien à l’évènement. On pouvait citer aux premières loges, Christelle Houndonougbo du Congrès du peuple pour le progrès (Cpp), André Okounlola de l’Union fait la force (Uff), Antoine Idji Kolawolé de l’union fait la nation (Un), Jean-Michel Hervé Abimbola du Rnd, Raphaël Akotègnon du parti du renouveau démocratique (Prd), Nassirou Bako-Arifari de l’Alliance Amana etc. Tour à tour, tous sont passés au pupitre pour délivrer des messages de soutien, de félicitations, de remerciement, d’encouragement et de succès aux congressistes. Ils ont surtout insisté sur l’urgence pour le Bénin de réformer son système partisan et d’aller à la formation de grands regroupements pour des luttes efficaces et des victoires plus éclatantes.

Dans son speech, le futur président d’honneur du Psd Bruno Amoussou, a rappelé les nombreux combats et contributions de son parti dans l’avènement du Bénin démocratique. Cela lui a permis de se compter parmi les plus grandes forces politiques du pays depuis 1990. Malheureusement, le parti a connu des difficultés et ces assises vont donc lui permettre de raviver sa flamme pour se repositionner sur l’échiquier national, a-t-il conclu. Il sera suivi du président intérimaire du Psd, qui sera confirmé président du parti dans la suite du congrès. Clément Ebo Houinou, puisque c’est de lui qu’il s’agit, en procédant au lancement officiel du congrès, a invité les participants à de fructueuses réflexions pour la consolidation de leur parti. Aussi, a-t-il profité de l’occasion pour inviter ceux qu’il appelle ‘’les militants  égarés’’, à revenir au bercail.

Après le départ des invités, les travaux se sont poursuivis. Ainsi, un nouveau bureau exécutif national (Ben) du Psd, composé de 47 membres, a été élu. Sans surprise, Clément Ebo Houinou a été confirmé président. Il est suivi de 8 vice-présidents dont Taro Chabi Adam Bintou, Josleyn Dégbey, Edayé Jean-Baptiste, Gbénonchi Gérard, Toukourou Rissicatou, Alphonse Sogadji. Ahyi Joscelyn  est le nouveau secrétaire général du parti. Nicolas Dandoga a quant à lui hérité du poste de trésorier général. Amoussou Ange-Marie Bruno est désormais le président d’honneur du parti social-démocrate❒

COMMUNIQUE FINAL

Le parti Social-Démocrate du Bénin, notre parti, vient de remporter une grande victoire puisqu’il s’agit de sa survie. Il y a quelques temps, des signaux alarmants laissaient croire qu’une fatalité s’est abattue sur nous et que la fin était proche. Il n’est que de lire et d’écouter les médias pour s’en convaincre. Les agitations des uns et les actions destructrices des autres ont fini par ébranler la conscience des militantes et des militants, déboussolés mais cependant confiants. Mais cette tourmente a permis d’identifier les plus solides parmi nous, les plus à même de braver les tempêtes. Avec étonnement, nous avons découvert que les idéaux de justice, de probité, de fidélité et de courage s’étaient incrustés dans la conscience d’un très grand nombre de militants. Leur détermination et leur engagement ont été les principaux carburants de la refondation de notre parti.

Oui, c’est bien de cela qu’il s’agit. Alors que des pratiques antidémocratiques ont éloigné beaucoup de camarades, la perspective d’un retour aux sources des valeurs a déclenché un grand mouvement de retour au bercail dont nul ne pouvait prévoir l’ampleur. Une augmentation spectaculaire des effectifs a remplacé la baisse continue des adhérents depuis cinq ans. Le succès du congrès en est le témoignage.

Il n’a pas été possible d’accueillir tous les camarades qui souhaitaient être présents, ce jour, à Cotonou. Beaucoup ont consenti de grands sacrifices pour participer à la relance du Parti. Cette ferveur s’est aussi traduite par des contributions financières allant de 120 francs pour la plus faible à 1.500.000 frs pour la plus forte. Notre Parti a retrouvé ses racines. Il nous reste à poursuivre l’effort, à entretenir la flamme.

La nouvelle équipe du Bureau Exécutif National va relever ce défi. Elle en a les moyens. Le congrès a fait largement confiance à la jeunesse. Non seulement elle occupe les postes les plus importants, elle y a délégué ses meilleurs représentants.

Enfin, le congrès a réaffirmé sa volonté de prendre part à la construction de grandes forces politiques dont notre pays à besoin pour garantir sa stabilité politique et assurer la satisfaction des besoins des populations. C’est le but ultime de notre combat. Nous y invitons tous les camarades qui hésitent encore. Avec courage, il leur faut renoncer aux aventures de groupuscules, sans lendemain, et rejoindre la vague montante qui porte les aspirations des populations et partage leur combat.

Le congrès a approuvé toutes les décisions prises par le Conseil national tenu le 26 juin 2017. Il a adopté, les amendements apportés aux textes fondamentaux du Parti. Il a en outre adressé de chaleureux remerciement au président fondateur Bruno Amoussou. Il se félicite de son acceptation d’accompagner le nouveau Bureau Exécutif National dans la position de Président d’honneur élu du Parti.

Enfin le congrès extraordinaire a élu les membres du Bureau Exécutif National dirigé par Monsieur Clément HOUINOU.

Fait à Cotonou le 11 août 2017

 

            Le Congrès

Commentaires

Commentaires du site 0