Taekwondo au Bénin : Romaric Kiki vise la médaille olympique

Taekwondo au Bénin : Romaric Kiki vise la médaille olympique

Romaric Kiki, champion du Bénin des poids lourds (+80kg), capitaine de l’équipe national de taekwondo, a pris part ce samedi 29 juillet 2017 à la maison internationale de la culture de la capitale politique du Bénin à la première édition de l’Open de Taekwondo de Porto-Novo.

Entretien avec Dieudonné Gnammankou: «Je suis persuadé que Porto-Novo peut devenir la capitale mondiale du livre»

Et quelques jours après son retour de l’open du Togo, il décroche une nouvelle médaille d’Or. Dans cet entretien, l’athlète fait part de ses sentiments sur l’initiative.

Il est revenu sur la participation du Bénin au tournoi de l’amitié IYF de Taekwondo de Lomé, du 22 au 28 juillet 2017, où l’équipe béninoise a été sacrée championne. Il nous parle aussi de son rêve dans cette discipline sportive.

Vous étiez du côté de Lomé d’où l’équipe nationale est revenue avec une bonne position. Dites nous un peu comment la compétition s’est déroulée.

Il faut dire que ce n’était pas un open classé, mais c’était bon pour préparer l’open G1 du Ghana. Parce que l’open G1 va regrouper plusieurs nations, même des nations européennes, américaines et asiatiques, qui viendront chercher des points. Il faut dire que quand il y a un open classé sur un continent, ce n’est pas juste pour les athlètes du continent mais pour le monde entier. Beaucoup viendront chercher des points. Il fallait donc qu’on aille se préparer. A Lomé il y avait quatre nations à savoir le Bénin, le Niger, le Ghana et le Togo. Et à cet open, nous avons eu la coupe de l’équipe championne où j’ai obtenu la médaille d’Or. En général, le Bénin a pu avoir cinq médailles dont trois en Or, une en Argent et une de Bronze.

Personnellement quel est votre ambition?

Mon ambition, c’est de participer une fois aux Jeux Olympiques et décrocher la première médaille olympique du Bénin. C’est mon rêve depuis tout petit et je compte le réaliser plaise à Dieu.

Vous venez de prendre part à la première édition de l’Open de Porto-Novo. En tant qu’athlète, qu’est-ce cela vous fait?

Ben c’est une joie immense qui m’anime en ce moment puisque nous n’avons pas pour habitude de faire beaucoup de compétitions, aussi bien sur le plan national qu’international. Donc, nous avons vraiment aimé la volonté du ministre des Sport d’accompagner les fédérations pour qu’il y ait beaucoup d’échanges, pour l’essor du sport béninois sur le territoire national. C’est avec joie que je participe en ce jour (samedi 29 juillet 2017) à l’Open de Porto-Novo.

Comment s’est déroulée la compétition?

J’ai décroché la médaille d’Or. Ça me donne plus de confiance pour l’Open du Ghana qui est dans deux semaines. C’est un open classé G1 par la World taekwondo. C’est déjà une bonne préparation ici à Porto-Novo, après être revenu de Lomé il y a quelques jours.

Qu’est-ce que c’est que le G1?

L’open G1, c’est l’open Grand prix 1 qui donne des points. Il faut dire que pour participer aux Jeux Olympiques, pendant les quatre ans qui les précèdent, il faut participer à un certain nombre de compétitions classées. Classé, ça veut dire que quand vous avez une médaille d’Or, vous gagnez un certain nombre de points. Pour l’open G1 par exemple, une médaille d’Or vaut 10 points. La coupe du monde c’est « G12 », et une médaille d’Or vaut 120 points. Au championnat d’Afrique, une médaille d’Or équivaut à 40 points. C’est des opens qui sont classés et il faut y prendre part pour pouvoir participer aux Jeux Olympiques si notre ambition est de voir les athlètes béninois, surtout au niveau du taekwondo, prendre part à cette échéance capitale pour toute nation.

Commentaires

Commentaires du site 7
  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 2 semaines

    “tu nous tiens…” hoops !

  • Avatar commentaire
    Che Guevara 2 semaines

    La boxe a été aussi une des disciplines qui ont rapporte des medailles continentales et internationale au Benin dans le temps.
    Mais le Tae kwando a été la discipline la plus constante en terme de performance sur la duree.

    Malheureusement ce ne sont celles qui sont les plus financees par l’etat.

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 2 semaines

    J’ai retrouvé les prénoms de ces hommes là. Que sont-ils devenus ?

    Christophe AKPLOGAN-DJIBODE, Roland AMOUSSOU-GUENOU, Jean-Claude VIGNON, Prosper GANDAHO.
    Puis Abdel BABA-MOUSSA, qui a dû faire une formation supérieure de Sport, en France; plusieurs fois champion du bénin et vainqueur des rencontres avec le Togo, Nigéria et Niger je crois.
    Les nigériens ont leur champion du monde en Tae Kwon Do…

    Autant de talents dans ce domaine précis, qui donnent une idée de l’hémorragie de compétences et de volontés, dont a été et reste, victime le bénin.

    Je crois que le Ministre qui entrera dans l’Histoire sera celui qui – à la différence de ses prédécesseurs – saura mesurer qu’avec un investissement largement inférieur à celui demandé par les sports collectifs; il y a dans le Tae Kwon DO, une probabilité de médailles internationales, pour le Bénin tout bonnement ignorée.

    Vision, stratégie, quand tu nous tient…

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 2 semaines

    Non “azziz”, non, de mémoire, le Tae Kwon Do a toujours été de très bon niveau au Bénin, même lors des années les plus sombres de la révolution.

    Il a été introduit par un gendarme, OGOUDJOBI Pierre, un Maître dans tous les secteurs: techniques et combats.

    Il avait formé les 1ères ceintures noires du Bénin – DJIBODE, AMOUSSOU-GUENOU, VIGNON puis le Dr GANDAHO, un médecin ex ou actuel doyen de la Fac de médecine au Bénin.

    Ils qui avaient obtenu des médailles (déjà fin 80)d’argent et de bronze, en Côte d’Ivoire face, aux ivoiriens, aux égyptiens, devenus champions du monde quelques années après (Patrice REMARK…).

    Par la suite il y a eu le jeune BABA MOUSSA qui étalait régulièrement le Togo, le Nigéria lors des rencontres organisées contre le Bénin.

    C’est certainement le sport où le Bénin est le plus proche, depuis le plus longtemps du niveau mondial

    • Avatar commentaire
      aziz 2 semaines

      un baba moussa..qui étalait..les autres…!!!???…je suis donc..aux anges n’est ce pas..

      Un nordiste qui casse..des briques…celà m’en chante énormément…pourvu..qu’il commence..par chez nous

      Je voudrais bien..un nordiste..qui va casser..la gueule aux sudistes…celà me fera un grand bien..

      Leur renter..dans le lard….et quoi encore

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 2 semaines

    Une ou deux photos des athlètes qui parlent, de la compétition, des podiums, seraient du meilleur effet…

    • Avatar commentaire
      aziz 2 semaines

      Ils vont revenir…avec des gueules cassées..par juste un petit chinois..

      Ils font déjà…dans le froc….et le reste c’est pour nous blaguer