Corée du Sud : Me Houngbédji pour une promotion des progrès au service de la paix

Corée du Sud : Me Houngbédji pour une promotion des progrès au service de la paix

Invité d’honneur de la 3e commémoration annuelle du Sommet pour la Paix, Me Adrien Houngbédji, a prononcé devant plus de cent milles participants un message poignant sur la nécessité de mettre les progrès scientifiques et technologiques au service de la paix.

PRD – Bénin : Des ministres et de nombreux jeunes cooptés au sein des instances de décision

Ce somment s’est tenu du 17 au 19 septembre 2017 à Séoul en Corée du Sud. C’est l’Ong Culture céleste, Paix mondiale et Restauration de la lumière (Hwpl), inscrite au Département de l’information publique de l’Onu (Dpi), en collaboration avec le Groupe International de la Jeunesse pour la Paix (Ipyg) et le Groupe International des Femmes pour la Paix (Iwpg), qui a organisé cet événement.

Outre le président Adrien Houngbédji, la délégation des parlementaires béninois est composée de l’honorable Eric Houndété et de l’honorable Gilbert Bangana, respectivement président et vice-président du Réseau international des parlementaires béninois pour la paix (Aipp). « …L’avènement d’Internet et la facilité des moyens de communication de masse, ont multiplié cette capacité de destruction en facilitant la diffusion d’idées défavorables à la paix. Autant les nouveaux médias peuvent répandre l’esprit de tolérance, d’humanité, de solidarité, de responsabilité, toutes choses qui concourent à la paix, autant ils peuvent contribuer à détruire des nations, des continents, en semant les germes de la haine, de la division et donc de la violence… », dira dans son message le président Adrien Houngbédji.

Ce dernier a également souligné que la Déclaration pour la paix et la cessation des guerres (Dpcw), rédigée et proclamée en 2016, représente une avancée notable dans le processus de mobilisation générale de l’opinion mondiale en faveur de la paix. Signalons qu’à ce sommet annuel, plus de 1000 personnalités mondiales dont les chefs politiques et religieux, les chefs de file féminins et les leaders de la jeunesse, la société civile et la presse du monde entier, venus de 120 pays, ont animé une plateforme de discussion et de coopération pour la paix.

Commentaires

Commentaires du site 0