Bénin : La création des classes sportives bientôt effective

Bénin : La création des classes sportives bientôt effective

A la faveur d’une séance publique de travail tenue ce mardi 5 septembre 2017 dans la capitale économique Cotonou, les ministres des sports et son homologue de l’enseignement secondaire et de la formation professionnelle ont expliqué l’importance de la création de ces classes sportives.

Bac session de juin 2017 : 41,78 % de taux de réussite au plan national

C’était en présence de la presse locale. En face des cadres et des acteurs du monde sportif scolaire, les autorités ministérielles ont donné des clarifications sur cette nouvelle réforme qui sera bientôt introduite dans le système éducatif.

Le projet n’est pas un hasard a fait savoir le ministre Oswald Homeky. Il permet de subdiviser le territoire national en quatre-vingt (80) zones et à faire en sorte que tous les enfants inscrits dans les établissements du secondaire qui manifestent le désir de pratiquer une discipline sportive dans la liste établie, puisse s’inscrire et prise en charge par les encadreurs qui seront recrutés, formés déployés et rémunérés.

Pour le ministre Lucien Kokou, cette réforme va permettre de détecter des valeurs qui seront utilisées par les  clubs en division dans les différents championnats. Plusieurs questions ont été adressées aux ministres concernés par les cadres pour comprendre davantage le bien-fondé de ladite réforme.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    Brunel FAGNIBO 2 semaines

    C’est une très bonne initiative à vite mettre en place. Tous les élèves ne peuvent pas devenir cadres. Il nous faut aussi des stars dans le domaine sportif .

  • Avatar commentaire
    CODJO ATAKOUN 2 semaines

    La création de classes “sportives”. Enfin une idée qui permettrait de mettre fin à l’échec scolaire d’élèves doués pour le sport et incapable de rester cloîtrer entre quatre murs en attendant la récréation. Cela permettra aussi d’y sélectionner des champions olympiques capables de nous rapporter quelques médailles. Enfin, cela ne coûte rien d’essayer.