Nigéria : Nnamdi Kanu, chef des indigènes du Biafra menace le gouvernement de Buhari

Nigéria : Nnamdi Kanu, chef des indigènes du Biafra menace le gouvernement de Buhari

Dans une interview diffusée par la presse nigériane, Nnamdi Kanu chef de l'IPOB, un groupe représentant une partie importante des peuples du Biafra a lancé une menace à peine voilée pour l'unité du Nigéria.

Nigeria : l’administration Buhari va indemniser les victimes de la guerre du Biafra

Vantant le fait qu’il était capable de déplacer des foules que mêmes les politiciens du pays ne pouvaient réunir dans la région du BiafraNnamdi Kanu a parlé d’espoir pour les peuples qu’il défend.

Dans un langage empreint de régionalisme, il a dénoncé le fait que les peuls du nord (ndlr : le président Buhari est un peul…) qui pensent selon lui détenir le pays aient appelé les Igbos à quitter le nord. Accusant les peuples haoussa de s’être laissés convaincre par les peuls.

Tout le monde a peur d’eux. Je suis Nnamdi Kanu, Je n’ai pas peur d’eux!” a t-il déclaré avant de menacer indirectement le gouvernement du président Buhari quant à une éventuelle tentative d’arrestation. Pour rappel, Nnamdi Kanu avait déjà été arrêté avant qu’une cour fédérale n’ordonne sa libération sous caution:

Je m’en fous! (ndlr: que le gouvernement ait envie de l’arrêter) Cite moi textuellement. Si je suis à nouveau arrêté, ce pays brûlera, je vous l’assure. Ils ne pourront plus avoir accès à l’argent du pétrole dont ils dépendent. Je leur assure cela. Ce n’est pas une menace vide. Nous sommes IPOB, nous n’abandonnons pas les nôtres.” a t-il laissé entendre.

Concernant la déclaration du président Buhari qui affirmait que l’unité du Nigéria était non négociable, il a ironisé en affirmant que ce dernier n’avait sûrement pas écrit ce discours. Pour lui, le Biafra indépendant est pour bientôt. Dieu lui aurait révélé cela. Il a également appelé les Igbos à renoncer à l’idolâtrie et à se tourner vers Dieu.

Commentaires

Commentaires du site 0