Polémique sur le Franc CFA : Kako Nubukpo répond à Ouattara et Lionel Zinsou

Polémique sur le Franc CFA : Kako Nubukpo répond à Ouattara et Lionel Zinsou

La polémique sur le Franc ne faiblit pas. Après l'épisode de l'arrestation puis de l'expulsion de l'activiste Kemi Seba du Sénégal, Kako Nubukpo, économiste et ancien ministre togolais, haut fonctionnaire de l'organisation internationale de la francophonie répond à Lionel Zinsou et Ouattara.

Côte d’Ivoire : le pouvoir Ouattara durcit le ton face aux mutins

Tout en qualifiant l’expulsion de Kemi Seba de fait grave (lire ici), Kako Nubukpo a tenu à repondre aux autorités qui prennent la défense du Franc CFA sur la chaîne française TV5 Afrique. Au nombre de ces autorités, le président ivoirien Alassane Ouattara et l’ancien premier ministre béninois, Lionel Zinsou

Pour lui le fait que certaines autorités refusent le debat sur le sujet est ce qu’il appelle la servitude volontaire: syndrome qui s’observe selon lui quand l’esclave refuse la liberté que lui offre son maître.  Rappelant que le franc français n’existe plus mais que la zone franc existe toujours, il a dénoncé la situation des banques centrales qui dépendent du ministère français de l’économie alors qu’en Afrique elles ne sont soumises à aucun système politique.

Quand vous écoutez les autorités françaises elles vous disent nous suivrons ce que les africains auront décidé. Alors ce que je ne comprends pas c’est pourquoi nos dirigeants ne prennent pas leurs responsabilités pour mettre en place une vraie monnaie africaine.” S’est-il interrogé.

M. Nubukpo à poursuivi son argumentation en affirmant que la monnaie Fcfa arrimée de manière rigide à l’euro est un frein à la compétitivité; en plus de cela elle profite aux grands groupes européens qui peuvent ainsi rapatrier leurs bénéfices, et à l’élite africaine.

Réponse à l’argument de Lionel Zinsou et d’Alassane Ouattara sur la stabilité monétaire du FCFA

Concernant l’argument de la stabilité du FCFA véhiculé par Ouattara et Zinsou, Kako Nubukpo est catégorique :

Cette stabilité elle est illusoire et surtout mortifère parce qu’elle se fonde sur la paupérisation massive de nos populations. On bride le crédit, on bride toute l’activité. Ce qu’il faudrait faire c’est développer le credit productif (…) créer des emplois, et pour ça, il faut absolument sortir du Franc Cfa; et je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi nous mettons 50% de nos réserves de change auprès du trésor à Paris. D’autres banques centrales déposent leurs réserves auprès de la banque des règlements internationaux. Je crois que c’est une question de génération. Les gens que vous venez de citer ont quasiment l’âge du Franc CFA. Ils n’arrivent pas à comprendre les aspirations de la jeunesse.” a affirmé M. Nubukpo.

En guise de solution, il parle de rendre flexible le Franc Cfa en le rattachant à un panier de devises. Pour soutenir cette vision, il rappelle par exemple que les pays africains ont pour premier partenaire commercial la Chine. Si le FCFA devait être arrimé à une monnaie ce devrait être le yuan chinois. L’etape suivant devrait être la préparation de la fin du Franc CFA en accord avec l’agenda de l’union africaine sans oublier les étapes sous-régionales.

Commentaires

Commentaires du site 81
  • Avatar commentaire
    Nkossi 2 mois

    https://www.youtube.com/watch?v=ID3pIwKG16Q

  • Avatar commentaire
    Che Guevara 2 mois

    https://youtu.be/9ETpS5Rz5tw

  • Avatar commentaire
    Che Guevara 2 mois

    La BCEAO doit prendre ses responsabilites en tant que
    institutions monetaires regionales en decidant:

    -de s’occuper elle meme la gestion de notre reserve de changes. Elle peut decider a fortiori de déposer une partie aupres d’institutions de reglements internationaux pour faciliter les paiements.

    -de proceder a un appel d’offre international pour l’emission de notre monnaie par une imprimerie selon un cahier de charge bien defini.

    – de prendre en charge la politique monetaire de la gestion ouest africaine des pays de l’UEMOA

    Ainsi d’une part, on se sera affranchi de la France qui controle nos economies et d’autre cette banque centrale gagnera en experience dans la perspective de la monaie commune CEDEAO.

    Ces cadres economistes, monetaristes et autres de cette institution ont eu 57 ans d’independance pour apprendre comment gerer une monnaie.

    Pour le debat autour de la justification du status quo ne nous amenerait nulle part.

    Il est temps que nous prenions notre destin en main comme l’on fait le Vietnam, le maroc, la Tunisie, l’Algerie, le Laos, etc..

    • Avatar commentaire
      Sidima 2 mois

      @ Che Il ya un gros probleme qu’il ne faut pas ignorer.A ma connaissance BECEAO BOAD, BAD ne nous appartiennent pas. C’est l’agent des memes investisseurs occidentaux qui alimente ces banques. C’est d’ailleurs pourquoi les conseils d’administration se tiennent tantot a Paris, tantot a Bruxelles, a Geneve, etc. Je vois mal comment BECEAO pourra prendre une telle initiative. L’affaire la est compliquée pour nous. A mon humble avis il faut travail intellectuel sollide sur le long terme afin de former les cadres qui vont travailler avec efficacité sur la question

      • Avatar commentaire
        Che Guevara 2 mois

        Oui je suis conscient du volet politique de cette decision.
        La BCEAO est une institution issue de la convention de l’UMOA devenue UEMOA. Donc theoriquement elle appartient a nos pays fondateurs. Bien qu’elle est devenue un peu independante dans sa gestion, je pense qu’elle est toujours sujette a des decisions des Gouverneurs.
        Elle peut bien faire des proposition aux etats quant aux amenagements a faire dans la gestion de leur monnaie et reserve de change. Elle aurait joue son role en montant que le status quo n’avantage pas les etats et qu’on doit trouver une meilleure alternative.

        Comme le disait le professeur Kasse dans la video plus haut, il nous faut aller avec la 3e option qui est de creer une monnaie regionale. Mais moi je dirai transformer cette monnaie cfa en notre monnaie entre nous pays francophones de l’UEMOA.
        Le leadership sera partagé proportionellement au poids economique du pays.

        Si cette option ne peut pas fonctionner on finira pas faire notre chemin solitaire en creant notre propre monnaie nationale non convertible ou adopter le Naira au Benin.
        Ce sera l’Ultime approche.

        Cette alternative sera accompagnee de periodes de turbulence mais nous nous en sortirons plus aguerris et de plus en plus convaincus que notre destin est dans notre propre main..ça passera ou ça cassera.

        La realité de nos jours est claire que nous ne pouvons plus continuer dans cette aventure nuisible qu’est cette monnaie du colon qu’on nous melange a toute sorte de sauce avec et qui encourage une fuite enorme de capitaux de notre zone franc, qui rend notre zone economique non competitive, qui permet au colon oppresseur de controler nos economies et nos dirigeants, qui nous enlever tout capacite ou volonte d’industrialisation.

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN 2 mois

    @Napoleon1, Les forumers peuvent maintenant temoigner et prendre acte de votre ignorance et de votre mauvaise foi legendaire, notamment @Gbetomagnon. Vous avez soutenu contre vents et marées que les dépôts au Trésor français ne sont pas rémunérés. On vous apporte la preuve du contraire et vous dites que c’est le solde créditeur qui est rémunéré..Ceci prouve vous ne comprenez pas bien le français et que vous n’avez pas la capacité d’analyser les documents que vous citez et dont certains sont désuets depuis mathusalem (stabilisation de change) Arretons le massacre…Je ne peux plus poursuivre des discussions avec un interlocuteur ayant de telles carences …….Je vous laisse à vos affabulation, non sans préciser que je n’ai jamais prétendu avoir travaillé à la Bceao…Je ferme la discussion avec vous, cette fois ci pour de bon….

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 2 mois

    ” l’utilisation des avoirs en compte d’opération pour financer des projets…Ce n’est pas possible …” Là, j’ai du mal à suivre.
    Ces comptes sont bien crédités, par certains pays africains, au delà du minimum exigé par la convention ?
    Ces sommes et leurs intérêts, dans un compte créditeur au delà du niveau de contrepartie exigée, sont bien disponibles pour les pays qui les possèdent, non ?

    Merci en tout cas aux spécilistes en choses de la monnaie, d’alimenter les reflexions des béotiens que nous sommes.

    Cependant, soyez gentils, cessez de vous jeter injures et dénigrements à la gueu… ça n’apporte rien et ça obscurcit vos éclairages.

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN 2 mois

    @Jules b.. Ainsi, selon votre conception , on peut se promener dans la rue, entrer dans une banque et obtenir du crédit pour financer une activité imaginaire ou pour consommer à sa guise….Bien sûr, cela ne peut exister dans la Zone franc où des expérience de ce genre ont été déjà tentées avec des conséquences tragiques pour nos populations (faillite bancaire des années 90..voir ma réponse à M. Glèle Gbohaida).
    Dites-nous, dans quel pays africain, autre que ceux de la Zone franc, on peut obtenir facilement du crédit sans effort, sans garantie, sans projet….Voilà le genre de phantasme que vous répandez pour abuser les populations…Allez au Nigeria, au Ghana, au Zaîre, en Angola, et revenez-nous avec des chiffres sur de telles pratiques… Le Zimbabwe est à plus de 1000 % d’inflation par an et 1000 FCFA valent au moins 50 milliards de dollars zimbabwéens.. C’est des experiences de cette nature que vous envisagez pour nos populations.????…
    Comme l’a si bien relevé @Gbetomagnon, la monnaie est un instrument de la politique économique à côté de la politique budgétaire et des réformes structurelles…..et ne peut à elle seules régler tous les problèmes auxquels nos pays sont confrontés..
    @Gbetomagnon revient sur l’utilisation des avoirs en compte d’opération pour financer des projets…Ce n’est pas possible …pour les raisons que j’ai exposées en détail dans un post en réponse à M. Glèlé Gbohai…En effet, les avois en devises ont déjà leur contrepartie en CFA dans l’économie. ….Pourquoi? Par exemple, lorsque qu’un exportateur de coton encaisse 1000 dollars, ces devises sont cédées à la BCEAO et la contrepartie est créditée en francs CFA dans le compte bancaire de l’exportateur. Il en est de même de tous transferts en devises reçues (emprunts et autres)….Donc, monétiser une seconde fois ces mêmes devises revient à injecter une double liquidité source majeure d’inflation et de déséquilibre monétaire (masse monétaire et ses contreparties que sont les avois extériers et le crédit intérieur)…De plus, où trouverions-nous alors les devises pour régler les transactions extérieures, vu que les normes requises (par le FMI)pour les pays de régime de change fixe équivalent à un niveau de devises pouvant régler en moyenne à 4 à 6 mois d’importations de biens et services.
    Par ailleurs, la BCEAO et la BEAC gèrent librement les autres 50%. Vous pensez bien que s’ils pouvaient monétiser à nouveau ces devises, ces 2 banques centrales l’auraient fait….Encore une fois, il s’agit de désinformation, de phantasme que propagent des personnes qui n’ont aucune maîtrise des questions monétaires au point d’abuser des esprits même cartésiens….Le Président Abdoulaye Wade, ancien professeur agrégé d’économie a même soutenu malencontreusement cette thèse, en sa qualité de politicien et populiste devant l’éternel…Il a fallu recourrir à ses amis économistes (le couple Guillaumont de Clermont Ferrand ) pour rétablir la vérité de ce mécanisme à son attention….
    Quant à la gestion du compte d’opération par le Trésor plutôt que par la banque centrale, je ne vois pas ce que ça apporte au débat. Qu’on m’explique la différence qu’aurait introduite une gestion par la Banque Centrale plutôt que par le Trésor qui, en France, est une véritable institution financière..Au demeurant, il s’agit d’un accord de coopération politique à la base…
    Merci @Gbetomagnon pour votre vision objective qui diffère des incantations et autres affabulations que déversent les activistes qui ignorent tout des choses monétaires…Et pour terminer, nous sommes d’accord que des réformes profondes s’imposent afin que notre monnaie commune puisse accompagner notre développement et la compétitivité de nos économies….Mais ce ne sera pas sur fonds de désinformation et de mensonges….

    • Avatar commentaire
      Napoléon1 2 mois

      Allomann, vous êtes ignard et vous resterez toujours ignard. Les contre-vérités que vous colportez ici sur le Forum au Sujet du franc CFA ne seront jamais vérités puisque les faits sont palpables et têtues.

      La convention sur les traités de vol institué par la France et imposé aux Etats africains de la Zone franc, existe depuis près de 70 ans. Vous prétendez travailler à la BCEAO et c’est aujourd’hui seulement que vous dites avoir découvert cette convention. Vous êtes vraiment stupide et cela n’a pas de limite.

      Je vous ai dit ici déjà de ne plus parler comme s’il s’agit d’un seul compte d’opération des Etats africains auprès du trésor francais. Il y a:

      -le compte d’opération d’émission métalliques des pièces de monnaie (que la
      France émet et nous revend très cher ensuite)

      -le compte d’opération sur lequel sont gérées les Relations des Etats concernés
      avec le FMI et

      -le compte d’opération des pertes et bénéfices de changes ouvert par l’agence centrale du trésor public francais pour la BCEAO et la BCEAC.

      Sur ce dernier compte s’opèrent trois autres opèrations:

      1) les opérations ordinaires de dévises des comptes principaux du trésor
      francais,
      2) les opérations du Fonds de stabilisation de changes (qui devait être
      aujourd’hui caduque avec la disparition du franc francais, mais qui ne l’est
      pas),

      3) le compte d’opération de garantie donnée pour le CFA. C’est sur ce compte que les Etats africains sont intimes par l’ordre à déposer au départ 100 %, 65 % et maintenant 50 % de leurs avoirs en guise de la garantie pour la convertibilité du CFA (mais qui en réalité n’est pas convertible).

      C’est uniquement sur le solde créditeur de ce compte qu’il y a possibilité au trésor francais de Payer un intérêt. C’est à dire, s’il arrivait que les Etats concernés mettaient plus sur ce compte que c’est nécessaire, le surplus pouvait être honoré, mais jamais la garantie elle-même. Au contraire, si le compte dégageait un solde débiteur, les Etats concernés sont obligés de Payer un intérêt à la France pour la différence de leur propre argent qu’ils déposent auprès du trésor francais.

      A cet Effet, la Cour des comptes francaise précise: La garantie s’est éloignée Suite aux négociatios ultérieures en 2005 et 2006. Les réformes de la Zone franc doit permettre à la France de dégager une économie budgétaire sur le Long terme. C’est pourquoi la France s’est engagée à apporter un financement de 20 millions d’Euro au Programme économique de chacune des régions d’Afrique de la Zone franc, c’est dire à l’UMOA et à la CENAC.

      En un mot, la garantie ne joue pas, mais on peut apporter de l’aide à ces pays, si c’est nécessaire (Michel Charasse). Mais cette soi disante aide est en réalité, crédit de financement prélevé sur nos Fonds auprès du trésor francais, qui nous sont accordés comme crédits et pour lesquels les contribuables africains doivent Payer.

      C’est cela la Version officielle des faits. Donc ne venez pas étaler du folklore ici sur le forum au sujet du CFA.

      • Avatar commentaire
        Alléluia 2 mois

        Ne pouvez-vous pas défendre vos points de vue sans vous injurier ? Ce débat est très sérieux pour que vous transformiez le forum en une cour de bambins (je m’excuse), mais je vous considère et je vous lis religieusement, car cherchant à mieux comprendre.

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 2 mois

    “Jules b”, mettre les manques du système économique et toutes ses tares au débit du CFA, est sûrement très exagéré. Les sociétés en Afrique, ont hélas beaucoup de problèmes dont l’origine est ailleurs que dans le CFA…

    Ceci dit, revenons sur le CFA et en particulier, sur la manière que les dirigeants africains ont de l’utiliser.

    Lorsque vous parlez d’élites africaines: pourquoi les dirigeants africains n’utilisent pas leur DROIT à prendre dans le compte d’opérations (argent immobilisé en France sur UN COMPTE REMUNERE), pour financer des projets d’infrastructure svp (route, train, écoles, etc…)?
    De mémoire, c’est ce que F. HOLLANDE leur avait rappelé et demandé publiquement de faire. Tous les spécialistes, s’étonnent qu’ils ne le fassent pas.

    – Autre chose. Combien pèsent les pays de l’Afrique du CFA, en PIB additionnés par rapport au PIB français ? 5%, 10% ?
    – Combien pèsent donc, les avantages de ce fameux compte d’opérations dans le bénéfice qu’en tire la France, rapporté à sa dette extérieure (0,x %, 1%) ?

    J’essaye de dire ce que je crois: le CFA est surtout, un moyen d’INFLUENCE POLITIQUE pour la France et là, le vrai problème pour moi est qu’il soit géré par le Trésor français (dépendant de Bercy, donc des gouvernements successifs)et non pas avec les autorités de la Banque de France voir de la BCE (Banque Centrale Européenne).

    A ce titre une chose m’étonne. Le refus qu’auraient opposé les allemands à ce qu’il en soit ainsi (transfert des comptes d’opérations et de leurs gestion à la BCE).

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon 2 mois

      “Banque de France VOIRE de la BCE…”

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon 2 mois

      ” les dépots des avoirs des africains auprès du trésor francais servent à équilibrer le Budget de l’Etat francais”
      C’est juste un argument lancé dans le feu de l’excitation ou du délire ? Gardons le sens de la mesure…Mdr ! 🙂 🙂 Parce que là 🙂 🙂

    • Avatar commentaire
      Napoléon1 2 mois

      GbêtoMagnon, votre étonnement du refus de l’Allemagne sur l’arrimage du franc CFA sur l’Euro est surprenant de la part d’un homme comme vous qui n’est pas sans savoire que l’Allemagne avait perdu à la fin de la première guerre mondiale ses colonies d’Afrique au Profit de la France et de l’Angleterre qui les ont gérées pour la société des Nations jusqu’à l’independance.

      A partir de là, il est inadmissible pour les allemands de devoir associer ce mécanisme budgétaire issu de la colonisation francaise dans une Union européene avec les consequences qui peuvent en découler.

      le système du franc CFA a été inventé par les allemands qui l’ont expérimenté contre la France, alors qu’ils occupaient une grande partie du territoire francais pendant la deuxième guerre mondiale. Les allemands savent qu’il s’agit d’un système de vol et de pillage des ressources d’un pays soumis. De telle pratique ne saurait être admise dans un système européen qui se veut clair, transparent et basé sur les principes de l’orthodoxie financière.

      Les allemands ne veulent pas prendre la responsabilité de priver des Etats souverrains d’une grande partie de leurs avoirs comme fait la France avec les consequences économiques que l’on sait.

      Et les allemands n’ont pas mâché leur mot: Ils ont dit publiquement, qu’avec le mécanisme du CFA la France vole 400 milliards de Dollar aux Etats concernés chaque année. C’est pour cela que les allemands ont exigé que cette problematique du lien budgétaire qui lie encore la France avec ses anciennes colonies ne soit pas mêlée avec les instances de l’Union européenne.

      La gestion de l’Euro étant calquée sur le modèl du Mark allemand, vigoureux, clair et méthodique.

      C’est pourquoi l’Union européenne en a décidé ainsi: Les pays utilisateurs du franc CFA peuvent continuer de garder leurs liens avec le trésor francais. C’est une affaire interne de la France. Ce n’est pas une monnaie gérée par la Banque de France. Ce n’est pas une affaire monétaire, c’est une affaire budgétaire.

      Le traité de Maastrich statuant l’Euro précise dans son article 105 alinéa 1: L’Europe va créer une monnaie, mais chaque pays est libre de passer des accords monétaires avec d’autres pays. Et l’alinéa 5 dit: Tous ceux qui ont des accords monétaires avant avec des pays, peuvent garder leurs relations monétaires avec ces pays.

      Vous ne comprenez pas que les dépots des avoirs des africains auprès du trésor francais servent à équilibrer le Budget de l’Etat francais. Posez-vous vous même la question de savoir, qu’est-ce que la Tresor francais fait avec ces avoirs déposés par des Etats africains auprès du trésor francais et non auprès de la Banque de France? Le trésor n’a pas la mission de s’occuper d’une monnaie, c’est la mission de la Banque centrale. Le trésor a essentiellement en vue la mission de s’occuper du Budget de l’Etat.

      le franc francais avec qui le franc CFA était arrimé avait subi plus de 12 fois des dévaluations. Alors quel était le sort du Franc des Colonies Francaises d’Afrique associé au Budget de l’Etat francais pendant ces dévaluations?
      Mais dites-vous que la parité du CFA n’a changé que 4 fois:
      – en 1948, quand le franc francais rentrait dans le système du FMI;
      – en 1960, quand la France passait les accords de coopération à la veille des
      Independances;
      – en 1994, lors de la dévaluation du fCFA imposé par Balladur, Chef du
      Gouvernement francais;
      – en 1999, avec la disparition du franc francais au Profit de l’Euro.

      En 1993 déjà la France a réfusé de convertir les Francs CFA. Pourtant c’était dit que la garantie servait à la libre convertibilité de cette monnaie utilisée par les africains de la Zone franc. Ce refus et l’interdiction qui en a suivie est arrivée sans que les textes des accords ne soient changés.

      Un manquement grave spécifié par la convention de Vienne sur le droit des traités. Il n’y a pas de la logique financière dans la modification de la parité du CFA. C’est politique. Rendez-vous en vous-même.

  • Avatar commentaire
    Jules b 2 mois

    Bonjour, lorsque vous êtes dans la zone CFA , je veux dire dans la vraie vie, vous vous rendez vite compte que la liquidité manque dans la rue les commerces ect.. Impossible d’obtenir un crédit (manque de solvabilité ) très peu de création d’emplois, secteur d’activité informel, corruption vitale , les seuls qui connaissent la réussite sont les groupes français et européens et l’élite africaine.Donc on imagine bien que cette monnaie française est là pour soutenir la France uniquement. Les états francophones africains n’ont pas besoin d’être paternisé , laissons la liberté aux citoyens de faire leurs choix , vous spécialistes et diplômés vous êtes aussi des citoyens .Si les Français étaient informé de cette réalité CFA , la société civile réagirait .

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN 2 mois

    A L’ATTENTION DE TOUT LE FORUM :
    Je viens de trouver la convention du compte d’opération sur le net. Allez sur google et tapez “Convention du compte d’opération” Tout le monde peut lire à l’article 6 (2ème paragraphe) le mode de rémunération du solde créditeur du compte d’opération (au taux de la facilité de prêt marginal de la BCE). J’ai dû m’employer pour clouer le bec à ce @Napoleon1 qui a toujours soutenu mordicus le contraire… Voilà un des mensonges et affabulations sur lesquels se fondent ces illetrés d’activistes pour abuser les populations……J’en ai fini avec @Napoleon1 qui vient de perdre sa dignité et le peu de crédit qui lui restait sur ce forum……..Kérékou n’avait pas tort de parler d’intellectuel taré…..

    • Avatar commentaire
      sans nom 2 mois

      Le compte d’opérations est bel et bien rémunéré et soutenir le contraire est une erreur factuelle. Mais votre trouvaille n’enlève rien à votre méconnaissance de la question en discussion. La stabilité monétaire examinée en dehors de l’ensemble des évolutions économiques, notamment dans le secteur réel, est un argument de façade.

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN 2 mois

    @Napoleon1. Encore une fois, je prends tout le forum à temoin:Napoleon1 prétend que les dépôts en compte d’opérations auprès du Trésor français n’ont jamais été rémunérés. Et que c’est ce qui explique le retrait de la ZF des pays comme la Mauritanie, etc…Et Napoleon1 dit qu’il a ses entrées au Trésor français….. Au secours…Jai tout entendu des activistes mais pas cette énormité là…@Napoleon1 je ne discute plus avec quelqu’un qui traîne des insuffisances aussi graves….

  • Avatar commentaire

    Bonjour à tous.
    Tous les commentaires sans pseudos sont effacés automatiquement du site au bout de quelques minutes.
    Merci de renseigner vos pseudos.
    Merci à tous!

  • Avatar commentaire
    Che Guevara 2 mois

    Voici l’article su journal allemand le vol orchestre par la france a travers le fcfa:

    http://deutsche-wirtschafts-nachrichten.de/2015/03/15/frankreich-kann-seinen-status-nur-mit-ausbeutung-der-ehemaligen-kolonien-halten/

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN 2 mois

    @Napoleon1, j’invite les forumeurs à apprécier votre contribution sans tête ni queue .. Celle la que vous ressortez telle quelle, dès qu’il s’agit de débattre du CFA. La même litanie indigeste parfois sans rapport avec l’angle d’attaque du sujet. A croire que vous êtes incapables de faire de la synthèse. Si vous avez pu obtenir des diplômes avec cet esprit confus, je plains vos employeurs. Prêtendre que les dépôts de la Bceao ne sont pas rémunérés témoigne de votre ignorance et de votre déficience d’analyse des mecanismes économiques et monétaires. Vous citez nombre de documents et de conventions auxquels vous n’aviez rien compris de la substance.. Je refuse de discuter avec des gens de mauvaise foi comme vous et qui prétendez en plus, être des leaders d’opinion….Un véritable galimatias votre soi disante contribution….

    • Avatar commentaire
      Napoléon1 2 mois

      Alloman, alors c’est bien vous Dodjivi. Quelle est cette facon de vouloir discuter quand tantôt vous déclarez ne plus vouloir, tantôt vous cachez sous un autre pseudonym pour déverser vos ignorances. Avec des gens comme vous, on ne discute pas, on les instruit. C’est ce que je fais.

      Si les dépots étaient rémunérés comme vous prétendez. Savez-vous au moins pourquoi la Mauritanie, le Maroc, l’Algérie et tous les autres pays se sont retirés de la Zone franc pour aller créer leur propre monnaie? Ils n’en sont pas morts, ils vievent mieux que tous les pays de la Zone franc.

      Ce n’est pas en repetant vos mensonges que vous pouvez en faire des vérités. Le monde est déjà plus avancé que cela.

  • Avatar commentaire
    DODJIVI 2 mois

    @Yoruba, vous aussi êtes victimes de la désinformation. Les Allemands n’ont jamais prétendu que la France extorquait des milliards de FCFA aux Africains par le biais de la Zone Franc. Je vous mets au défi de sortir la preuve de cette assertion….que vous ne trouverez jamais car cette déclaration n’existe que dans votre esprit.
    Au contraire, quand il s’est agit de faire endosser la convention du compte d’opération par le BCE, les Allemands s’y sont farouchement opposés, arguant du fait que ce mécanisme coûtait trop cher au Trésor français….Et, dans la déclaration de novembre 1998, le Conseil européen a laissé à la seule France le soin de continuer à soutenir cet accord. Quitte à rendre compte périodiquement sur les impacts budgétaires de cette convention…Et quand il a fallu payer pres de 200 milliards au titre de la garantie de change en 2001 à la BCEAO, le Trésor français a été obligé de procéder à un collectif budgétaire pour y faire face, ce qui a failli faire tanguer cette convention…..
    Voilà des réalités ignorées par les propagandistes affabulateurs….

    • Avatar commentaire
      sans nom 2 mois

      Vraiment ce Dodjivi parle comme un demi lettré en économie. La soit disante stabilité monétaire en zone CFA a-t-elle permis aux pays de la zone de se développer plus que le Ghana, la Gambie, sierra Leone et autres? Ne me parlez pas du gâchis que constitue le Nigéria. Le maintien d’un taux d’inflation inférieur ou égal à 3% est simplement une ânerie qui permet surtout aux investisseurs de rapatrier le profit et le capital en toute sérénité. Pourquoi voulez-vous accrocher au FCFA les vertues pour lesquelles il n’était pas créé à l’origine? Et de quel fonctionnement de la BCEAO (ou de la BEAC) il parle? De véritables succursales du trésor français qui étaient de simples témoins ou complices de la dévaluation de 1994?

  • Avatar commentaire
    DODJIVI 2 mois

    @Tundé, je sais mieux que Kako de quoi retourne le franc CFA. Il a certainement travaillé à la BCEAO mais il n’a pas appris grand chose là bas car il ne se fourvoie que de théorie (que nous avons tous apprise à la Fac comme lui) alors que la pratique de la politique monétaire confère une autre dimension. A ce que je sache, il aurait été enseignant au Centre de formation à la BCEAO. M. Kako a certainement du mérite mais c’est un intellectuel plutôt instable, comme le montre son parcours….Bceao, un institut de recherche au Mali, Cadre à l’Uemoa, Ministre au Togo..et maintenant la Francophonie….pour son plus
    malheur..il est toujours dans le franc …de la Francophonie..
    Quant aux vertus de la stabilité monétaire, vous ne les comprendrez que quand vous n’en jouirez plus….Les Allemands eux, en ont fait l’expérience….Il ont juré de ne plus jamais tomber dans ces travers d’instabilité…Allez revisitez l’histoire des années 1929 à 1933 qui ont débouché sur le nazisme…
    Par ailleurs, vous ne disposez apparemment des données pour apprécier les vertus de la stabilité monétaire entre le Nigeria et le Bénin (par exemple). Sans le Bénin et le FCFA, le Nigeria aurait connu des privations monstres (riz, volaille, voitures d’occasion importées avec les devises de CFA….)
    Et puis, vous ignorez tout de la politique économique et monétaire du “stop and go” dont sont victimes les populations du Nigeria depuis des decennies malgré les dotations factorielles extraordinaires dont bénéficie ce pays (pétrole,mines, population, etc)
    Si nos Etats conduisaient les mêmes politiques monétaires que le Nigeria, ils auraient sombré depuis longtemps……

    • Avatar commentaire
      Tundé 2 mois

      Dodjivi, malheureusement vos arguments ne valent pas un cent.
      D’abord KAko Nabukpo est un economiste exemplaire. Il a eu un parcours très riche, qui lui a permis de connaître toutes les facettes de nos rapports économique avec la France. Il a enseigné à Cambridge. Vous ne pouvez pas égaler ses compétences mondialement reconnues. Notre continent a besoin des cadres engagés pour les causes panafricanistes.
      Je conviens parfaitement que nous ne pouvons pas avoir les mêmes sensibilités sur ces questions, mais de grâce les faits sont la. Le Nigeria avec son Naira et tout le dis fonctionnement reste la première ou la deuxième économie un continent. Les investissements français y sont plus importants que dans la zone franc. Donc, le decilicieux pillage entretenu parr la france dans notre zone est si juteux qu’elle n’a point besoin d’investir chez nous. 70 ans d’humiliation ça suffit!!!! Avec ce CFA nous sommes déjà dans le fond et nous ne pouvons descendre plus bas.

      L’élite à laquelle vous apprenez Dodjivi, est celle qui s’est substituée aux colons pour perpétuer l’exploitation de vos frères. A dakar , en 94 à la veille de la dévaluation, plusieurs cadres de à BCEAO avaient fait des virements de milliards de CFA sur la france , afin de récupérer mécaniquement les profits dun changement de parité. C’est un délit d’initier. Ces gens sans foi ni loi sont les mêmes qui vanter là solidité du CFA.
      Les populations n’exigent pas un retrait immédiat sans préparation, mais elles attendent que les autorités politiques ouvrent le débat et que des experts soient mandatés à travailler sur un retrait définir à un horizon acceptable. Le professeur Gbohou comme le ministre Coulibaly de côté d’ivoire évoquaient ces questions depuis plus de 10ans. La BCEAO et les pantins souffifres de chefs d’état faisaient les sourdes oreilles , voilà pourquoi nous encourageons les initiatives d’éclat de kemi Seba qui a le mérite de remetrre la fin du CFA sur la table.

    • Avatar commentaire
      Napoléon1 2 mois

      @ DODJi

      vous êtes toujours sous ce pseudonyme du même Allomann qui continue d’alligner des bêtises et des contre-vérité concernant ce Sujet sur le forum. Vous n’êtes pas économiste, je ne sais pas si vous êtes présentement planton à la BCEAO.

      Car vous racontez des sottises qui frisent le bon sens. Et vous vous entêtez déliberement à nier les faits et la réalité sur la Zone franc comme si les accords et les traités n’existent pas (ce que tout le monde qui le désire) peut consulter.

      Dire que les 100 %, 65 % et maintenant 50 % des avoirs des africains déposés au Tresor francais n’est pas un dîme et que c’est rémunéré est une affabulation du petit cerveau qui est le vôtre. Même au trésor francais à Paris vous ne trouverez pas des gens qui osent dire cela. J’y étais et j’étais aussi à la Banque de France.

      Vous soutenez aussi, que lorsque des africains de la Zone franc exportent des produits á l’étranger que les étrangers leur payent en dévises étrangères, ces devises ne leur appartiennent pas puisque qu’ils auraient recu la contrpartie en fCFA auprès de leur Banque.

      Ceci montre que vous n’avez pas recu une formation bancaire et que vous ne vous connaissez pas en la matière.

      Un exportateur à l’étranger n’est pas tenu de recevoir l’équivalent de ses devises gagnées en monnaie nationale (en l’occurence en CFA). Pour cela il dispose auprès de sa banque (sa banque des affaires) les comptes désignés: compte de Loro et de Nostro sur lesquels lui sont créditées ou débitées ses opérations en monnaie étrangère.

      Ce n’est qu’á partir du moment où il décide lui-même de se procurer du CFA en contre-partie de ces dévises, que sa banque lui achète les dévises sur un cours de Change négocié. Sa banque d’affaire plutard pour se procurer de la monnaie nationale auprès de la banque centrale vent ces devises à cette dernière sur le Cours d’échange officiel de la banque centrale, ce qui constitue auprès de la banque centrale entre autres les réserves en dévises de la banque centrale.

      Le trésor public francais sous le ministère de l’économie et des finances francais, qui n’est pas une banque, s’accapare de tout cela et ordonne: Vous deposez 100 % de vos avoirs (au départ) 65 %(à partir 1973) et 50 % aujourd’hui auprès du trésor francais et si vous avez de problèmes on verra. Puisqu’il s’agit pour le trésor francais d’une affaire budgétaire et non monétaire.

      Et quand un importateur africain de la Zone franc désirait acheter à l’étranger (c’est à dire pas dans la Zone franc ou en Fance)sa banque solliciterait les dévises nécessaires auprès de la banque centrale. Celle-ci est tenue selon les accords de coopération sur le franc-CFA de contrôler, si cette importation convient encore dans le cadre de la planification faite au début de l’année et dont les Banques centrales sont tenues de respecter strictement.

      Ce n’est qu’après que la BCEAO ou la BCEAC envoie cela au Tresor francais qui à son tour va acheter les dévises sollicitées auprès de la banque de France au Cours du jour, les facturer plus frais qui l’importateur doit Payer comptant.

      On aurait pu penser que le besoin de dévises serait simplement soustrait du dépot des dévises gagnées par les africains qui est auprès du trésor francais. Mais non, on a dit que ces depots garantissaient la convertibilité du CFA (qui en réalité n’est pas convertible) donc pas pour ces opérations là.

      Mais en fait, les dépots des avoirs des africains auprès du trésor francais servent à équilibrer le Budget de l’Etat francais.

      Et c’est là que cela blesse et touche au Coeur, que des africains qui ont été à l’école ne comprennent pas la simple chose que le fait que les avoirs des africains de la Zone franc ne sont pas déposés auprés de la banque de France(ce serait alors une affaire monétaire rémunérée)mais plutôt au trésor francais est une escroquerie délibérée. Le Gouvernement francais considère ces pays toujours comme ses colonies, dont les eforts de production voire une grande partie doit lui revenir d’abord.

      Remarquons qu’il n’y a pas eu au départ seulement la Zone franc. Il y a eu aussi la Zone Sterling. Cependant les avoirs en dévises des pays de la commonwelth n’était pas déposés au trésor du Gouvernement britannique mais plutôt à la banque centrale britanique, qui gérait et rémunérait au fur et à mesure les avoirs déposés. Et quand le royaume uni entrait dans le marché uni européen, la Zone Sterling a vécu sans tout autre procès.

      Beaucoup de chercheurs africains, des économistes, des étudiants africains ont fait cas de la problematique du CFA aux autorités allemandes. Elles ont étudié minutieusement la Situation et ont fini par conclure, que par le mécanisme de la Zone franc et du fCFA la France vo-le chaque année plus de 400 milliards de dollars aux pays africains concernés. Si vous ne le savez pas, allez vous renseigner sur les débats de l’arrimage du franc CFA à L’Euro ou pas au “Bundestag”(parlement fédéral allemand) dans les années 1998 et le témoignage de l’Ambassadeur allemand à Cotonou Volker Seitz.

      Et ne faites pas comme si vous êtes le seul qui a vu la BCEAO de l’intérieur. J’y ai travaillé moi-même dans les années 1983 (promotionnaire de De Souza Marcel, Yayi Boni et autres). J’ai quitté pour la même raison que les autres africains conscients, de ne pas devoir se courber devant les instructions du trésor francais avec le droit de véto des francais dans le Conseil d’administration de la banque centrale africaine dans une Afrique independante.

      Nous qui agissons comme cela, nous le faisons, parce que nous avons passé sur les bancs avec les francais, les allemands, les anglais, les américains et nous avons pu apprécier à juste mesure ce dont leur cerveau est capable et ce dont nous aussi nous sommes capables.Le constat est qu’ils ne cuisinent eux aussi qu’avec de l’eau.

      Du reste, notre confrère et collègue Kako Nubukpo fait une carrière enviée et enviable. Pour avoir su se réprouver à maintes reprises montre qu’il n’est pas doté seulement d’un atout unidimensionnal. Dire que ceci serait une instabilité, ne peut venir que d’une tête inachevée.

    • Avatar commentaire

      Tu est né esclave et tu moura est esclave

    • Avatar commentaire
      JB Kouame 2 mois

      Très belle analyse. Le véritable problème des pourfendeurs du CFA, c’est un ramassis de récriminations contre la France. Les arguments techniques qu’ils avancent sont rares ou inexacts. Ils proposent rarement des solutions claires et précises en abandonnant le F CFA.Cette monnaie, comme toute autre, à ses avantages et ses inconvénients.Mais faire croire que la France ne fait qu’en tirer profit et que les Africains sont les grands perdants est archi faux. Ayons le courage de faire des réformes et faisons l’effort de travailler sincèrement et rigoureusement. C’est là le vrai problème. Pour l’heure nous ne travaillons pas assez pour espérer produire des biens en quantité suffisante pour satisfaire la consommation interne et éviter de tout(trop) importer ; on n’a pas besoin de.la monnaie pour demander à l’Etat de faire des réformes agricoles en vue de produire du riz en quantité suffisante. La CI l’a fait dans les années 70 où elle était auto suffisante en riz. C’était pas avec une autre monnaie. Bien à vous

      • Avatar commentaire
        aziz 2 mois

        Il est temps…d’en finir..avec cette guerre..entre les pro fcaf et les anti…tellement les arguments des uns et ceux des autres sont pas conciliables…
        je peux comprendre..les anti fcfa..puisqu’ils ne demandent et réclament…qu’enfin qu’on laisse l’afrique se prendre en charge..assume son destin en tout indépendance..sans la france…et ses visées impérialistes..toujours interessées

        On ne peut pas leur en vouloir puisque c’est légitime

        D’ailleurs la france..et les pays europeens…font exactement la meme chose..vis à vis des états unis..qui les dominent économiquement,financierement et militairement

        L’émancipation..est nécessaire..et ce n’est pas une histoire de race,ni de réligion,ni de continent…c’est une valeur universelle et humaine

        De l’autre..les pro cfa..comme le sultan aziz..ont une autre lecture..celle de prendre le monde tel qu’il est,tel qu’il se manifeste..à travers les rapports de forces…et surtout au vu…du fait que les pays..qui l’ont expérimenté..ont prouvé à la face du monde…que leurs..n’étaient pas les meilleurs

        Enfin..quant à moi..je ne penses…pas qu’il ait des dominateurs..plus vertueux que les autres…les chinois,indiens,russes,sont aussi cupides..que les américains,et les français…

        La question que je me pose…et qui devient récurrente…est que….en sommes nous capables…de battre monnaie,de la gérer…vu que nous n’avons pas encore des nations,des pays,des états…sous l’emprise..de quelques malins….

  • Avatar commentaire
    sans nom 2 mois

    Je dis haut et fort que si les prises de position de Ouattara et Zinsou étaient les vrais reflets de leurs CVs, alors, n’importe quel étudiant de 3ieme année de Calavi peut leur enseigner l’ABC de l’economie. Mais ils sont simplement malhonnêtes ou ils sont simplement la voix du maitre, se cantonnant à des arguments de façade.
    Rappelons qu’ il n’y a pas longtemps, Sarkozy disait qu’il n’était pas question de laisser les colonies françaises d’Afrique avoir leurs propres monnaies, car cela pourrait entraîner la France au rang de 20ieme puissance économique mondial.

  • Avatar commentaire
    Che Guevara 2 mois

    http://www.investigaction.net/fr/aucun-pays-africain-ne-peut-etre/

  • Avatar commentaire
    Che Guevara 2 mois

    https://youtu.be/L3O_Jsnv-Gg

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 2 mois

    “…Les 50% des réserves déposées auprès du Trésor ne sont pas une dîme…dépôt…rémunéré et…utilisable en cas de besoin. ” Merci “DODJIVI”, la méconnaissance de ce point est une légende sur laquelle s’appuie beaucoup de monde.

    De toute façon, il suffit de lire le nombre et le côté enflammé de tous les débats qui animent le sujet, pour s’en rendre compte: le CFA a vécu.
    Sa valeur n’est plus estimée, à travers ses mécanismes (très mal connus du plus grand nombre finalement); et les modifications à y apporter pour l’adapter à l’époque et à ses besoins.

    La valeur du CFA est devenue celle du symbole historique (post-colonial) qu’il représente et la cible de toutes les frustrations de beaucoup d’africains francophones aujourd’hui.

    Quand on en est là, on le voit bien ici, il n’y a plus que des émotions. Plus de raison, de jugement critique, de réflexion. Le compte à rebours selon moi est lancé.

    N’oubliez cependant pas une chose. Quand commencera la partie, chacun n’aura en tête que tirer au maximum parti de la dépouille du CFA (africains, Chine, Europe…).

    J’écris à dessein “africains”, parce qu’une question subsiste: qui jouera pour l’Afrique ?

    • Avatar commentaire
      bito 2 mois

      Merci pour la vidéo, on dirait que le cerveau de nos dirigeants est brûlé par le soleil, on ne pourra jamais se développer avec cette monnaie, le fait qu’on ne peut pas utiliser le cfa de la zone de l’afrique de l’ouest dans la zone de l’afrique centrale devrait nous alerter

  • Avatar commentaire
    DODJIVI 2 mois

    Kako Nubukpo a du mérite, en ce sens qu’il assume courageusement et publiquement ses positions. Mais au fil du temps, il s’est empêtré dans la démagogie et la désinformation des activistes qui lui empruntent sa science. Et il commence lui aussi à verser dans la démagogie avec des arguments spécieux, reposant sur des mensonges et des affabulations qu’il tente de faire passer pour la vérité. Examinons quelques unes de ses affirmations :
    1) Le francs français a disparu et donc le francs CFA doit aussi disparaître. Comme d’habitude, il cache la vérité en omettant de dire que d’autres pays africains ayant leur propre monnaie ont conservé la dénomination “franc”(franc guinéen, franc congolais de la RDC..)
    2) Le franc CFA bride le crédit et l’activité n’est pas financée….: Faux…La BCEAO ne pratique plus de politique quantitative du crédit depuis les années 1990. Dans ce contexte, les banques sont libres de faire du crédit pour autant qu’elle respectent les règles prudentielles en viguer sur toute la planète en matière de risques (règles de Bâle). Je mets Kako au défi de brandir le dispositif de la BCEAO qui empêcherait les banques de développer de manière autonome leur politiques de crédit. Cela n’existe pas. En réalité la réticence relative des établissements de crédit à financer abondamment l’économie est une sequelle, une des conséquences de la faillite des banques des années 1990 où les collectivités nationales (les Etats) ont dû payer un lourd tribut (remboursement des dépôts des particuliers que les banques ont dilapidés dans des financements risqués et devenus irrécouvrables et ceci sur plusieurs années. CBien entendu, au détriment des investissements dans le domaine social..). La solution que tous les Etats au monde ont mis en place pour pallier ce manque de confiance entre les banques et les clients, ce sont les Credit Bureaus ou Bureaux d’Information sur le Crédit. Ce mécanisme a permis dans tous les pays au monde(Etats Unis, Allemengne, Royaume Uni, Canada, etc) d’atteindre des taux de financement de l’économie exceptionnels (90% au Maroc et + de 150% en Afrique du Sud. Ce dispositif est en cours de mise en oeuvre dans les Etats de l’UEMOA sous la supervision de la Banque Centrale…C’est dire que le financement populiste de l’économie que préconise Kako débouchera, en l’absence de mécanisme de ce genre, sur des crédits improductifs et in fine..sur la faillite bancaire. Que les béninois se souviennent des faillites retentissantes de la BCB, de la CNCA, de la BBD et autres institutions qui ont plongé des familles entières dans le désarroi et le suicide de déposants incapable de disposer de leurs dépôts en banque pour se soigner…Sans oublier les centaines de milliards que le Président Soglo a dû affecter au remboursement de ces dépôts sur plusieurs années…passons
    3)Le CFA profite aux grands groupes français pour rapatrier leurs bénéfices et aux élites : arguments tout aussi farfelus. Kako lui-même reconnait que la Chine est devenue aujourd’hui notre principal partenaire, éclipsant de ce fait les grands groupes français (Bouyghes et autres…) C’est donc la Chine qui tire profit de la convertibilité du CFA, ce qui facilite les affaires de la Chine dans notre Zone. Dans les autres pays, les Chinois négocient les concessions minières sur plusieurs années pour se faire payer leurs prestations….
    Quant aux élites dont parle Kako. De qui s’agit-il? Qu’y a-t-il de différent entre les élites de nos Etats et ceux du Nigeria, du Ghana, de l’Angola ou de la RDC. Il omet sciemment le ganstérisme de la gestion monétaire au Zaîre avec l’appropriation de pans entiers de l’économie pour se faire bâtir des propriétés en Belgique par le clan Kabila, les scandales Sanni Abacha, et plus récemment des Alison Madueke dans le pétrole au Nigeria, la première fortune de l’Afrique détenue par la fille de Dos Santos en Angola et j’en passe….Que dire de Mugabe qui, inspiré par Kako et les activistes, en arrive aussi à critiquer le CFA…voir la video sur internet…
    M. Kako nous prend certainement pour des demeurés avec ces arguties à ras de terre…..
    4)Les 50% des réserves déposées auprès du Trésor ne sont pas une dîme payée à la France.Il s’agit d’un dépôt de garantie de la convertibilité assumée par la France. Ce dépôt est rémunéré et demeure utilisable en cas de besoin. Il ne s’agit pas de ressouces que l’on peut réutiliser pour le financement interne car la contrepartie en CFA de ces dépôts se trouve déjà dans nos économies…
    Au total, Kako ne peut abuser que les “non sachants” avec des considérations populistes auxquelles les peuples sont généralment sensibles dès lors qu’on les flatte dans le sens de leurs égos.
    5) Il faut être sérieux; Tous les économistes dignes de ce nom sont d’accord sur les aménagements à apporter au franc CFA (flexibilité du taux de change, nouvelle gouvernance, mise en place d’une monnaie commune au sein de la CEDEAO…) …Tout ceci doit se faire dans un cadre régional faute de quoi, l’éclatement qui en résultera augure de lendemains douloureux…Chaque Etat va mettre en place sa monnaie avec comme résultat le Zimbabwé ou on utilisera des brouettes pour charger l’argent nécessaire pour aller acheter le plat de haricot du matin pour le petit déjeuner…..

    • Avatar commentaire
      aziz 2 mois

      J’apprecie beaucoup ce post..comme des posts de notre compatriote allomann

      Allomann..je ne le connais point…mais je suis sur..qu’on partagera le jeeb jenn…à dakr dans ces jours ci…agrémenté par quelques drianké…

      Mais ce monsieur a de la matiere…et maitrise toujours son sujet

      On ne peut que s’en féliciter..malgré l’acrimonie…de napo et quelques tondus..à son égard

      • Avatar commentaire
        ALLOMANN 2 mois

        Bonjour @Aziz, j’ai fini de scruter les bananes brésiliennes à Cotonou et je suis de retour à Dakar où je dégusté en ce moment un thiere à la viande Tabaski arrosé de la bière star sucrée nigériane ramenée de Cotonou. Rassure toi, le post de Dodjivi est bien de moi. De temps en temps, il faut semer les “activistes”. A bientôt mon frère

    • Avatar commentaire
      Chat 2 mois

      Dodjivi
      Je te remercie d’avoir pris sur ton temps pour faire de la pédagogie comme Allomann. Ce post n’est pas de trop.

    • Avatar commentaire
      Tundé 2 mois

      Dodjivi vous êtes un mal-sachant. Un esclave heureux qui pensent que le mal de l’Afrique est congénital. Les exemples des francs congolais ou autres monnaies angolaises devraient-ils suffire pour croire que notre futur échec est inevitable ? C’est absurde et avec des gens comme vous , nous n’avancerons jamais. Nous devrons apprendre des expériences des autres et se prémunir de garde fou pour échouer. Se complaire dans ce mécanisme monétaire des nazies depuis 70 ans est criminel. Il faut la rupture. Un saut dans l’inconnu est préférable à cette servitude dite volontaire.
      Enfin, avec la prétendue CFA monnaie stable ou solide du dramatique ouattara et de sous préfet zinsou,qu’elle est la différence de vie Entre un nigerian et un béninois ? Nous vivons les mêmes misères et donc, eux au moins sont dignes et fiers avec leur propre Naira.
      De qui se fout- on ?

      Bravo et tous nos respects à KAko Nabukpo. Il a été d’abord cadre de la BCEAO, il sait de quoi il parle. Il est un vrai et bon sachant qui aime sa patrie. Les apatrides vendus vont continuer à faire la danse du ventre à leurs maîtres. Ouattara est une malédiction pour notre continent et notre époque.

      • Avatar commentaire
        Chat 2 mois

        Tunde pisse-vinaigre a encore frappé.
        Qu’est ce que tu viens d’ajouter au débat ? Rien.

        • Avatar commentaire
          GbetoMagnon 2 mois

          “Tunde pisse-vinaigre..” Mdr 🙂 🙂

          • Avatar commentaire
            aziz 2 mois

            pisse vinaigre à son age…moi je ne crois pas..!!!

            peut etre..la prostate…

            mais comme c’est quelqu’un…qui est un adepte des putes nigerianes..il a donc attrapé…la chaude pisse..

      • Avatar commentaire
        aziz 2 mois

        venant de toi..celà n’étonne pas..

        Toi tundé..as tu jamais travaillé dans ta vie..pour consolider..le fcfa…???

        pour le cas spécifique du benin…si un jour on devait avoir notre monnaie..ce serait sur la base..du travaille des miens…le coton,le karité,et le cajou

        En dehors de ça nous n’avons rien..

        Seule..la cote d’ivoire supporte..massivement le fcaf..avec le cacao..et autres..

        Pensez vous…que c’est suffisant…???

        Tu as toujours été un situationniste notoire…grace à la rb…c’est pas celà…qui crée de la valeur ajoutée

  • Avatar commentaire
    Le Youruba 2 mois

    Le Paradoxe nègre.
    Marine Le pen dit que le FCFA tue les Africains.
    Le Président Jacques Chirac dit qu’il faut retourner à l’Afrique ce qu’on lui a volé.
    Les Allemands disent que les français volent chaque année plus de 400milliards de dollars à L’Afrique à travers le mécanisme du FCFA.
    Nicholas Sarkozy dit que si la France laisse le FCFA la France passera de 7ème puissance à la 23ème.
    Et nous les concernés Africains, les intellectuels africains disent que le FCFA est bon pour les nous… Quelle misère intellectuelle!!!! Dr Guy Parfait Songue.

    • Avatar commentaire
      Chat 2 mois

      Le Yoruba
      Moi je ne suis pas un “intellectuel africain” comme tu le dis avec condescendance. Personne n’a dit que le Franc CFA c’est la panacée hein…

    • Avatar commentaire
      Tchite' 2 mois

      Le Yorouba, tu vois le paradoxe Africain?

    • Avatar commentaire
      Arnaud 2 mois

      C’est très grave de savoir comment nous dirigeants Africains francophones réfléchissent. Ils ne cherchent qu’à leurs intérêts.

  • Avatar commentaire
    Chat 2 mois

    Napo
    Peut être que je me trompe mais n’as tu pas été dans une autre vie prof. d’économie ou bien ton parchemin t’as servi de montre vitrine.
    Pourquoi ne sortirais tu pas de ta retraite douillette en Germanie pour aider ces activistes anti Francs CFA à créer une monnaie locale et la faire circuler ; ainsi on verrait s’ils maîtrisent bien le sujet dont ils parlent tous hein?
    C’est bien beau de dire il n’y a qu’à…, il faut qu’on… pour que tous les problèmes soient résolus comme par baguette magique.
    Quand allons nous cesser de nous comporter comme de grands enfants ?

    Quelqu’un a dit ici dans l’un de ses posts “No Free Lunch”” et moi j’ajouterais “because No Silver Bullet”.

    Au passage ton ami Semi Keba est ce moment dans une merde noire en France en laissant femmes et enfants au Sénégal. J’espère que vous (les autres supporters et toi) serez nombreux à apporter votre soutien à ses enfants. La rentrée scolaire est pour bientôt ou si ce n’est déjà fait.

    • Avatar commentaire
      aziz 2 mois

      yawa,amaury,napo,tchité,sonagon et hélas ma chere christelle…sont tous des porteurs pancartes…pro monnaie africaine…

    • Avatar commentaire
      Jean 2 mois

      Tu as raconté juste des bêtises parlant de création de monnaie locale….

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 2 mois

    Voilà un économiste qui parle un langage clair et qui montre qu’il maîtrise le Sujet à fond.

    Que ceux qui ne l’aiment pas prennent au moins la peine d’analyser ses arguments Point par Point.

    pourquoi dependront-elles les Banques centrales du CFA en Afrique du ministère de l’Economie et des Finances francais alors que ces Banques ne sont soumises en Afrique à aucun pouvoir politique?

    Pourquoi devront nous en 2017 continuer de déposer 50 % de nos avoirs au trésor francais, sans contrpartie et pas même á la Banque de France?

    Ne sont là que deux Points, qui méritent d’être analysés sans émotion et sans idée partisanne.

    Le franc francais a vécu, pourquoi le fCFA devait être maintenu contre tous les arguments de bon sens au détriment des milliers de populations à qui cette monnaie est imposée.

  • Avatar commentaire
    Chrystelle 2 mois

    Je voudrais que ceux ou celles qui ne connaissent rien des questions économiques et monétaire s’abstiennent de faire des posts.

    Et sachez q vous ne serez vraiment indépendant lorsque vous avez votre propre monnaie.
    Moi je suis en France , ici on te force la main pour acheter un véhicule et le taux d’intérêt est presque a 1%.
    Tu peux faire des prêts a 1% du taux d’intérêt.
    Si au Benin les banques peuvent donner des crédit a ce taux imaginer le développement, les activités économiques, les investissement et les emplois qu’on aura pour la jeunesse.
    Les 50% que les pays déposent au trésors français pour réservent vous savez ce q cela peut faire en Afrique?
    Les autres peuples africain connaissent certains béninois pour leur traitrise et soumission a la France.
    A l’image de ce gouverneur qu’on veut nous imposer pour diriger le pays.
    Mais comme le dit l’autre ” ici c’est le Benin”
    Le 16 sept tout le monde dans la rue pour dire non au FCFA

  • Avatar commentaire
    Tchite' 2 mois

    En voila’ un qui sait de quoi il parle.

    Il y a de cela 10 ans on ignorait tous le mécanisme derrière cette monnaie d’esclavagistes pour ses esclaves. Monnaie de misères ta fin est proche.

  • Avatar commentaire
    Le patriote 2 mois

    Un digne fils de l’Afrique, un grand monsieur.

    • Avatar commentaire
      aziz 2 mois

      Un digne fils de l’afrique..qui a des appartement en europe,se soigne en europe,dont les fils sont en europe…et qui se nourrit s’habille en europeens..

      Décidemment kérékou avait raison..plus on se croit instruit…plus on est idiot, cretin et taré

      • Avatar commentaire
        Che Guevara 2 mois

        L’habit ne fait pas le moine.
        LZ avec ses bobous est plus africain que toi?

  • Avatar commentaire
    belem 2 mois

    C’est normal qu’alassane dramane Ouattara parle ainsi par ce qu’un préfet de la France en côté d ‘ivoire ou y’a un quartier comme binzerville et binzer lui même enterré quelque part là-bas dans la région de Man et si avec des signes palpable de l’occupation qui a suivit son chemin jusqu’à nos jours le préfet Ouattara se permet de se ranger du côté de la France que de l’Afrique ,c’est qu’il doit son pouvoir de préfet à la France qui a bombarder le palais de son excellence le président l’aurant bagbo pour le placé lui et juste comme une marionnette de préfet.
    Le CFA est une monnaie coloniale et nous voulons plus en entendre parler,c’est pas si compliqué que sa.
    La France est un état parasitaire se développant sur le dos des pays Africains.
    Mais ouvrons l’oeil bon Dieu,mettons ses marionnettes de la France de côté et avançons avec les vraies Africains cela dit dignes,intègre et fiert d’êtres Africains.

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 2 mois

    Qu’en pense l’ancien employé de la Banque mondiale, qui était aux manettes politiques au Bénin ?

    Si quelqu’un pouvait se fendre d’une interview…

    Ce serait bien qu’on évite le couplet récurrent sur la France-Afrique et autres…

    Moins de morgue et de fatuité, plus de simplicité didactique si possible..

    Je sais, je sais, je demande presque l’impossible…

  • Avatar commentaire
    aziz 2 mois

    Ce kako (quelque chose comme ça)…est quoi devant ouattara et lionel zinsou…dont les cv…cassent des briques en afrique..

    Cette erreur..manifeste..que nous commettons en afrique..en pensant que tous ceux qui vont à l’école..suivent un parcours académique,et nantis de diplomes…parfois theoriques…détiennent de facto..un certificat..de gens qui ne se trompent pas

    La vie..le monde…ne fonctionnent pas comme ça..

    Nous sommes tous soumis…à la dictature des faits et des réalités…depuis nos cellules familliales,jusqu’aux structures..plus grandes et plus complexes…c’est à dire au niveau des états et de regroupement d’état

    Rien n’est statique..tout est mouvement…et de ce point de vue..nos relations..avec la france doivent évoluer..en fonction des rapports de force…de la geopolitique…et de ses avatars..

    Qu’avons nous à gagner…dans une rupture avec la france…de cette fenetre qu’elle nous offre..

    Que serions nous sans l’intervention..de la france..au mali,en cote d’ivoire…

    Tous ces deux pays…n’existeraient pas aujourdhui..avec des drames humains…

    On ne choisi pas ses parents…comme on ne choisi…pas son colonisateur…n’est ce pas…

    Oui..la france..a un interet de nous maintenir…sous son joug…par plusieurs manieres….celà va de son interet et de son rang…

    C’est exactement..un troupeau de ghounou,de biches, et d’autres animaux…qui n’ont pas demander..aux troupeaux de lions…d’etre leur prédateur..

    Il arrivera..un temps,une époque…que je ne détermine pas..ou ne seront nous memes…et assumerons notre destin…puisque c’est dans dialectique des choses

    Pour l’instant…tant…que nous ne sommes pas encore capables de sérier..les étapes,la tactique,les stratégies…et surtout un diagnostic..sans complaisance…de nos mois…de ce que nous sommes nos forces et nos faiblesses…eh bien…on nagera à contre courant..

    • Avatar commentaire
      Chrystelle 2 mois

      Cé n’est pas parce qu’on vit en France qu’on a des enfant en France et qu’on s’habille en France que lorsque la vérité arrive il faut refuser de la dire.
      Ce n’est pas une question de CV rempli nous on s’en fou.
      Il FO un débat contradictoire pour démonter ce gouverneur français ki a environ de diriger mon pays pour sa soumission aux diktats français.
      Mais bon sang ouvrez les yeux!
      Cela me donne de la pitié kan je lis certains posts.
      Il y a certains qui sont pauvre d’esprit et je pense qu’ils de la génération de Outara et Zinsou. Si c’est ça je les comprend ils vont bien rentrer dans la nouvelle de l’histoire.
      C’est triste!

      • Avatar commentaire
        aziz 2 mois

        je suis de ceux là…qui veulent que l’afrique se prenne en main,assume son destin et prenne la part qui est la sienne dans la marche du monde..

        Mais il a deux attitudes à voir..

        Primo…se lancer dans des postures de réves de discours creux,dans des domaines..qu’on ne maitrise pas…d’afro optimistes béats..sans issues

        Lumbumba,sankara cabral,néto..nous ont fait réver…et ont allumé des flammes qui ne vont pas s’éteindre…et il nous en faut

        Puisque sans la foi en quelque chose,sans le reve..la vie perd tout son sens

        De l’autre..il ya les réalités telles qu’elles s’imposent..et hélas dirigent le monde

        Le rapport..de force fait partie de la vie…et tous ceux qui l’ont sous estimer…ont tous échoué..malgré la justesse de leur cause…

        Chrsitelle…il n’a pas un cerficat,un diplome qui sanctionne..l’africanité,le dégré d’amour pour l’afrique…

        j’en suis un exemple…et je vous jure que c’est la vérité

        Ayant..constitué ma famille en france ,en alsace..j’ai décliné toutes les offres..en france pour rentrer chez moi…parce que je trouvais que c’est une désertion,une trahison…si je ne rentrait pas au benin..rendre une partie..de ce que ce pays m’a donné..

        Ma bourse fac..je l’ai obtenue..parce que beninois

        Ceci étant dit…suis d’accord..pour une monnaie autonome africaine…

        Mais est ce les conditions sont réunies pour ça..?

        • Avatar commentaire
          Christelle 2 mois

          Oui Aziz il faut commencer quelque pqrt cette réflexion. Ne restons pas inerte parceque qu’on a peur de l’avenir. L’uion européenne a crée Euro malgré les pbm mais ils continuent avec cette monnaie.
          Le franc francais a été dissous au profit de euro;
          Pour quoi notre sous région ne peut elle par créer notre Afro? comme monnaies?
          Réfléchissons et commençons par reunir les conditions. si nous restons inertes, amorphe et c’est lorsque les autre dansent que nous aussi nous dansons où allons nous avec ça?
          ayons le courage!
          mais soyons lucide dans ce que nous voulons faire. Le CFA a été inféodé au franc francais mais le franc francais a disparu mais pourquoi nous on veut tjrs être dans l’esclavagiste avec la france?

          C’est mon dernier post à ce sujet

      • Avatar commentaire
        Maou 2 mois

        Merci Christelle. Il faut être en Europe, y vivre pour comprendre certaines choses. Le Monsieur, vivant en France de même que ses enfants, et par dessus tout ayant réussi à constituer un patrimoine mobilier est à féliciter à plus d’un titre. Il a compris beaucoup de choses qui lui auraient échappé s’il son expérience se limitait à son Togo natal. Ceux qui sont à craindre sont les africains , je parle des vrais africains et non ceux qui se pretendent comme tels ayant vécu ou vivant en Occident qui ne cherchent pas à retrouver les intérêts des “partenaires au développement ” dans certains acts. Meka, le vieux negre, camerounais acede ses terres au colon, des africains ont capturé d’autres africains en suivant une supercherie des “bienfaiteurs”, aujourd’hui le sort de l’africain, qu’il soit sur le continent ou encore en dehors n’est pas enviable. Quelle en est la raison? Suivisme et paraisse intellectuelle. Ma sœur, il y en a qui se complaisent dans des sentiers battus, même semés d’embûches.

        • Avatar commentaire
          Maou 2 mois

          Lire patrimoine immobilier

        • Avatar commentaire
          aziz 2 mois

          Tiens tiens…maou..!!!

          Ne cherches pas à faire les yeux doux..à ma christelle..elle est à moi

          Tu veux me l’a chiper…et celà ne marche pas avec nous les peulhs

          De là..que tu reçoives des violents coups de hache…il a juste un pas..n’est ce pas

          • Avatar commentaire
            aziz 2 mois

            je vais mettre mon kimono..

            Mettre toute ma tenue..de guerre..

            C’est ollah et gbeto..qui auront du mal..à nous séparer

          • Avatar commentaire
            Maou 2 mois

            L’épreuve du Tchakouka, je l’ai subi avec succès, pas comme les autres qui ne peuvent plus retourner dans leur village, pour avoir déserté l’arène au premier coup de fouet. LOL

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 2 mois

    Mais au fait, même s’il s’est attaché lors de chacune de ses déclarations publiques, à se rendre détestable de fatuité et de morgue dédaigneuse à l’endroit de ses compatriotes: qu’en pense l’ex-président, ex employé de la Banque Mondiale, spécialiste des choses de la monnaie ?

    Si la Nouvelle Tribune pouvait se fendre d’une interview…

    – Nous faire grâce, si possible, du couplet “France-Afrique”. L’affaire est autrement sérieuse et mérite objectivité et mieux que règlement de comptes.

    – tenter autant que faire se peut d’être didactique. Ce n’est pas une démonstration d’éloquence qui serait utile ici, c’est la vision d’un technicien qui a été aux manettes politiques d’un pays africain.

    Je sais, je sais, je demande beaucoup…

  • Avatar commentaire
    CODJO ATAKOUN 2 mois

    “Quand la Chine se réveillera”… ce pronostic date maintenant et a tenu toutes ses promesses. Arrimer le franc CFA au yuan chinois ? Pourquoi pas ? Les chinois sont partout en Afrique et leur nombre dépasse celui des Français. Il revient à tous ceux qui le souhaitent d’étudier sérieusement les conséquences pour les économies africaines. Le comportement d’un invité est différent de celui qui a fait souche. Nous risquons de découvrir un autre visage de cette Chine si compatissante

  • Avatar commentaire
    Chat 2 mois

    Comment dire ?
    Il y a à ce jour une trentaine de monnaies locales en France qui sont par exemple Pêche en Région parisienne, Miel, Muse, Ostrea etc… Cet été à l’occasion d’un déplacement professionnel à Rennes j’ai eu dans mon porte-feuille le Galléco une monnaie locale qui m’a permis de faire des courses dans cette ville sans être obligé de sortir ma carte bleue Visa.
    Peut être que les activistes anti-CFA économistes ou non ne feraient ils pas mieux de réfléchir à une (ou des)monnaie(s) locale(s) de substitution en attendant le grand soir ?
    Ainsi apporteront ils la preuve de leur sérieux au plus grand nombre dans la gestion locale de cette (ces) monnaie(s). Pour l’instant j’ai l’impression qu’ils se nourrissent sur le dos de la bête. Il y a quand même eu un précédent.Le cas Air Afrique devrait nous faire réfléchir non ?

  • Avatar commentaire
    Dreb 2 mois

    Voilà qui est dit…

  • Avatar commentaire
    M. BAGUIDI 2 mois

    Merci beaucoup M. Nubukpo ! Ces béni oui oui appelé président ne connaissent pas la force qui caractérise aujourd’hui la jeunesse ni leurs aspirations. La jeunesse peut changer le monde.

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 2 mois

    J’adhère – presque – totalement à ce que dit ce monsieur sur le plan technique qui me semble frappé au coin du bon sens.

    – Donner une flexibilité plus grande au CFA, en assurant sa convertibilité à une ou deux autres monnaies (personnellement, je mettrais le dollar US en priorité: moins susceptible d’attirer des ennuis aux africains en tournant d’un bloc le dos à l’occident, le dollar est plus lié à l’économie internationale et moins susceptible de faire l’objet d’un diktat politique unilatéral…),
    – intégrer les 2 zones CFA en une seule.

    Maintenant, M. NUBUKPO s’est montré si prompt à plier l’échine pour ne vexer personne, que je le vois bien sans problème, abandonner son cher projet en rase campagne et leurs conséquences, pour se mettre dare dare à l’abri, si jamais le vent venait à tourner…

    De plus, le voir ressauter dans le train à la suite du débat lancé par l’activiste CAPO CHICHI, hum…