Respect du code de la route au Bénin: La Sgs décrète un mois de sensibilisation

Respect du code de la route au Bénin: La Sgs décrète un mois de sensibilisation

La méconnaissance ou la non maîtrise du code la route au Bénin, est souvent à l’origine des nombreux cas d’accident enregistrés sur le territoire national.

Journée mondiale des victimes de la route : une marche de sensibilisation au Bénin

Soucieuse d’apporter sa contribution à la réduction du phénomène, la Société générale de sécurité (Sgs), a décrété le mois de septembre 2017 comme mois de sensibilisation. L’étape d’hier jeudi 21 septembre 2017, s’est déroulée au carrefour « la vie » du quartier Vèdoko à Cotonou.

La matinée de ce Jeudi 21 Septembre 2017 a été un véritable calvaire pour les usagers du carrefour « la vie » du quartier vèdoko à Cotonou. Un carrefour où débouchent plusieurs bretelles et qui compte un nombre important de panneaux de signalisation très peu respectés par les usagers. Très habitués à violer ces nombreux panneaux, ils se sont heurtés aux premières heures d’hier à un important dispositif d’hommes, les obligeant à emprunter les voies normales de la circulation.

C’est une opération d’éducation organisée par la Société générale de sécurité (Sgs), dans le cadre du mois de Septembre 2017 décrété pour la sensibilisation sur le respect du code de la route, sur toute l’étendue du territoire national. Elle a bénéficié pour la cause de l’appui technique du Centre national pour la sécurité routière (Cnsr), et du renfort de la police nationale. L’occasion a été ainsi donnée aux détenteurs de permis de conduire de relire leur code de la route, et à ceux qui n’en avaient pas, de penser à l’avoir pour leur propre sécurité. A en croire Louise Avaho Tétégan, directrice des ressources humaines et de la logistique de la Sgs, ce type d’opération existait depuis cinq ans mais ne durait qu’une seule journée.

« Pour cette année, c’est tout le mois de Septembre qui est retenu, non seulement pour sensibiliser nos clients mais aussi les usagers de toutes les routes du Bénin », car poursuit-elle, « la sécurité des populations n’est pas que l’affaire de l’Etat ».

Elle a aussi fait savoir que passée l’étape de sensibilisation suivra  la récrimination qui relève de la seule compétence du Cnsr et de la police nationale, seules structures de l’état habilitées à agir dans ce sens.

Pour rappel, la Sgs est implantée au Bénin depuis 1993 et fait partie d’un groupe basé en Suisse. Le directeur général pour le Togo et le Bénin avec pour résidence à Cotonou, a pour nom Félicien Ahouma. La Sgs, à en croire M. Ahouma, est dans l’expertise environnementale de la certification et le contrôle de la qualité

Commentaires

Commentaires du site 0