Sénégal : après la relaxe de Kemi Seba, le procureur fait appel

Sénégal : après la relaxe de Kemi Seba, le procureur fait appel

Les poursuites contre l'activiste franco-béninois sont visiblement pas encore terminées. En effet après la récente relaxe prononcée par un tribunal à Dakar, le procureur de la République a décidé de ne pas en rester là.

Franc CFA : le gouverneur de la BCEAO apporte sa part de vérité (vidéo)

Ces soutiens avaient laissé explosé leur joie après l’annonce de sa relaxe il y a quelques jours. Mais l’activiste qui milite pour la fin du Franc CFA va devoir encore se présenter devant la justice à en croire la presse sénégalaise.

En effet, Serigne Bassirou Guèye, le procureur de la République au Sénégal a décidé de relancer l’affaire en interjetant appel devant le tribunal. Kemi Seba avait été interpellé par les services de la DIC après avoir brûlé un billet de banque (Franc CFA) lors d’une manifestation publique contre la monnaie. Il avait assumé publiquement son geste après sa relaxe tout en affirmant qu’il s’agissait pas d’un geste de rébellion contre les institutions.

Pour l’heure pas de réaction officielle dans le camp de l’ONG Urgences Panafricanistes. Plus d’informations dans nos prochaines parutions.

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    Bankole Théophile 2 mois

    Lire: infirmera et non informera.Merci.

  • Avatar commentaire
    Bankole Théophile 2 mois

    Ne pas interjeté appel serait inadmissible pour un procureur de la république digne du nom qui de surcroît représente l’État dans un procès pénal.Rien ne dit que la cour d’appel informera la décision du premier juge.Laissons donc l’affaire suivre son cours devant les juridiction et ne supputons surtout pas.

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 2 mois

    Il va falloir que ce Kemi Saba arrête avec ses agitations stériles
    Il se met un boubou un peu trop large pour lui.
    On ne peut aller à l’encontre des privilèges de la puissance coloniale.
    Zinsou Lionel a été un peu plus clair. On n’a pas une indépendance politique et économique pour prétendre à une indépendance monétaire. C’est un leurre.
    Revenons à l’appel du procureur. C’est une décision politique et non juridique et judiciaire. Ça ne donnera pas lieu à une condamnation.
    Dont acte.