Togo : Les rapports de force sont désormais en faveur de l’opposition (vidéo)

Togo : Les rapports de force sont désormais en faveur de l’opposition (vidéo)

Après les marches du 19 août 2017 qui ont connu une grande participation des populations, l’opposition togolaise a réussi à en organiser d’autres, dans environs six villes du pays malgré l’interdiction et les premières concessions du pouvoir.

Crise au Togo : « L’opposition n’a pas beau jeu de demander la démission de Faure » selon Dandi Gnamou

Toutes choses qui font dire que les rapports de forces sont désormais en faveur de l’opposition. On ne le dira jamais assez : «seule la lutte paie», et les partis de l’opposition engagés dans les marches de protestation sur l’ensemble du territoire, l’appréhendent en ce moment même.

Et ce mieux que les couards qui par crainte de la répression de l’armée, ont opté de rester chez eux, laissant ainsi perdurer le système dynastique des « Eyadéma » au pouvoir depuis près de 50 ans. La marche du 19 août dernier, a connu un succès retentissant avec une participation record des populations. Le régime de Lomé qui a la tradition de la répression violente des manifestations de l’opposition, ne s’attendait pas à un nombre aussi important de participants, à cette marche du 19 août à Lomé.

Son écho a donné à réfléchir au gouvernement, qui a fait une fois de plus l’expérience de la force du peuple. Les forces de l’ordre habituées à réprimer violemment les manifestants, en ont eu pour leur compte. Tout en regrettant les deux morts annoncés, on peut tout de même se consoler des retombées de cette marche.

Il s’agit de la flexibilité du gouvernement qui a travers le conseil des ministres tenu le mardi 5 septembre 2017, a adopté le projet de réforme de la constitution. Cette réforme de la constitution doit intégrer les deux principales revendications de l’opposition, qui portent sur la limitation des mandats et le mode de scrutin à deux tours. Des revendications que les partis de l’opposition expriment depuis plus de dix ans, mais qui n’avaient jamais trouvé écho favorable auprès du régime. Le présent rétropédalage du pouvoir constitue une avancée non négligeable par rapport aux revendications de l’opposition, qui portent sur le retour à l’ordre constitutionnel de 1990. Mais la lutte est loin d’être terminée, puisque des points de dissensions persistent. La polémique à venir portera sur l’interprétation du décompte de la limitation des mandats, pour le régime au pouvoir.

Les déclarations du ministre de la fonction publique, Gilbert Bawara, qui a confié à la presse que : « la limitation des mandats ne sera pas rétroactive », risque d’envenimer les mouvements de contestation de l’opposition, qui visiblement semble déterminée à faire plier le gouvernement. Et comme l’union fait la force, certains partis de l’opposition l’ont compris en acceptant de s’unir autour du Parti national panafricain, Pnp, de Tikpi Atchadam, grand artificier de la marche du 19 août dernier.

C’est pour montrer sa détermination à tout obtenir du gouvernement, que ces formations politiques ont reconduit la marche d’hier mercredi dans au moins six villes du pays. Des marches dont le succès a fait réfléchir le gouvernement, qui appelle désormais les citoyens à la paix et au dialogue. Un message qui sonne faux aux oreilles de certains militants de l’opposition, qui conseillent plutôt au président Faure de sortir par la grande porte.

Une inversion des rapports de force qui doit faire méditer le continuateur du pouvoir dynastique, qui après 12 ans  de pouvoir à la suite de son géniteur, ne perd rien à quitter les choses avant qu’elles ne le quittent… à la  «Compaoré» certainement

Commentaires

Commentaires du site 5
  • Avatar commentaire
    aziz 1 mois

    Wade disait que chaque leader sénégalais avait un prix…qu’il suffisait de payer

    éyadéma avait toujours appliqué cette technique..koffogo et autres

    Il suffit que faure appelle fabre..et quelques tondus du sud..leur colle un postes juteux..et le tour est joué

    Un homme du sud..a un prix..pour s’assurer de sa trahison..des gens cupides cyniques sans honneurs…et qui ne pensent qu’à eux..

    S’entendre avec un homme du sud…c’est etre assuré d’etre trahi..

    C’est une malédiction

    Et il faut des gens comme le sultan…aziz…pour le dire

    Puisque..au moins lui…dit ce qu’il pense…sans avoir peur…et avec lui…pas de langue de bois

    Quel sacré…type ce sultan…qui bouscule les réseaux sociaux…

    Pourvu qu’il dure pour emmerder..le monde aussi longtemps que celà sera nécessaire

    Ceux qui ne sont pas d’accord…on toujours la possibilité de se pendre

  • Avatar commentaire
    aziz 1 mois

    pour enfonçer le clou..et laisser libre cour..à tous ceux là..qui voudront bien insulter le sultan..

    que les peuples du sud de l’afrique de l’ouest..se situant à plus 60km de mer..sont génétiquement malhonnetes cupides,pas séreux..trainant avec eux beaucoup de tares..

    Toujours des trahisons de guerres des égo

    Vous verrez..bien que cette révolution togalaise…menée par un homme de sokodé..(centre va échouer)…parce que les leaders du sud comme fabre..se sont mis dans la dance

    Avec un homme du sud..il faut toujours s’attendre..à une trahison,un cynisme et une turpitude

    Que c’est bien..d’étre des kai kai..

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 1 mois

    Les rapports de force en faveur de l’opposition ??? Vous rigolez.
    C’est dire que vous ne connaissez pas les leaders de l’opposition au Togo.
    On manipule encore des pauvres désœuvrés dans la rue espérant des postes comme ce fut le cas auparavant.
    Vous verrez que tout ça fera chiffff !!!!!
    Pauvres des 🇹🇬

    • Avatar commentaire
      aziz 1 mois

      Joe..

      J’ai dit..que le togo..est pays jumeau du benin

      Le caractère génétique..de la guerre des égos..des sudistes togolais…comme au benin…est la source de tous leurs malheurs

      Les sudistes…comme au benin, comme ghana,comme en cote d’ivoire,comme au togo…est une tare…qui regresse l’afrique

      Ces conglomérats..de peuples cupides du sud..est une malédiction..

  • Avatar commentaire
    Tchité 1 mois

    “La patrie ou la mort, nous vaincrons” Sankara