Togo : marches du pouvoir et de l’opposition, le sang a encore coulé !

Togo : marches du pouvoir et de l’opposition, le sang a encore coulé !Manifestants du pouvoir (à gauche) et de l'opposition (à droite).Photo Fmliberté (droite)

Après l’échec de l’adoption des réformes constitutionnelles à l’Assemblée nationale ce mardi, les opposants et leurs partisans ont de nouveau regagné les rues du pays pour dénoncer l’entêtement bovin de Faure a opéré les réformes constitutionnelles.

Comme le Bénin, le Togo veut en finir avec le rançonnement des policiers

Comme prévu, la marche des partisans de Faure Gnassingbé et celle de l’opposition ont eu lieu ce mercredi dans plusieurs villes du Togo. 

L’opposition exige la prise en compte d’un alinéa important de l’article 59 de la constitution de 1992. « En aucun cas, nul ne peut exercer plus de deux mandats ». Dans plusieurs villes du pays, les populations togolaises ont investi les rues certains pour soutenir le pouvoir en place d’autres pour réclamer le retour de l’ordre démocratique.

Dans les rangs de l’opposition un léger affrontement entre manifestations et forces de l’ordre a occasionné des blessés du côté des manifestants. Le peuple togolais ne veut visiblement pas démordre face un pouvoir qui joue à sa manière la carte de l’apaisement.

Au Togo, la météo sociopolitique annonce bien des températures très dangereuses pour la stabilité du pays. Le Combat pour l’alternance politique (CAP) 2015, le Groupe de six, le Comité d’action pour le renouveau (CAR), le Parti national panafricain (PNP) et la Santé du peuple tiennent à agiter la sphère sociopolitique jusqu’à obtenir une alternance effective à la tête du pays pour conjuguer au passé le règne de la famille Gnassingbé. Du côté du pouvoir, on annonce que le nombre de manifestants dépasse celui de l’opposition. Ce que l’opposition conteste jusque-là.

Commentaires

Commentaires du site 0