Zimbabwe/ZANU-PF: Mugabe compare ses rivaux à Judas Iscariote

Zimbabwe/ZANU-PF: Mugabe compare ses rivaux à Judas IscariotePhoto: Philimon Bulawayo/Reuters

Au Zimbabwe, le parti au pouvoir est en crise. Même si officiellement le parti soutien la candidature de Mugabé pour les prochaines joutes électorales, le parti reste divisé sur la conduite la tenir. Hier, Robert Mugabe est monté au créneau et a taclé violemment ses rivaux.

Zimbabwe: Les USA se prononcent pour un départ de Mugabe

L’un des plus anciens présidents africains en exercice, Robert Mugabe, est face à une crise dans son propre camp. Au pouvoir depuis 1987, Robert Mugabe ne sent pas le poids des années qui passent et lance un message à tous ceux qui pensent qu’il laissera le pouvoir. “ … pour l’instant, je suis le responsable ” a-t-il affirmé

Si au sein de son parti ZANU-PF, des courants réclament un changement de leadership à la tête du pays, Mugabe reste catégorique et se présente comme le choix d’un peuple. Acculé par une frange de son parti qui souhaite son départ et l’arrivée du vice-président à la tête du pays, Mugabe lance un message fort à tout ceux qui leur mette hors jeu alors qu’il estime encore pouvoir accomplir pleinement toutes ces fonctions. Il a fait une sortie hier pour clarifier la situation et confirmer qu’il est le seul maître à bord.

 “Quand le jour viendra, je vous remercierai … et je me retirerai afin que vous puissiez choisir mon successeur. Mais pour l’instant, je suis le responsable ” lance Robert Mugabe avant d’ajouter “Je n’ai pas pris le pouvoir. J’ai été choisi par le peuple“.

Des judas

Dans le camp du parti au pouvoir, deux clans s’affrontent. D’un côté ceux qui soutiennent la candidature du vice Président et d’un autre ceux qui soutiennent la première dame et qui souhaitent une présidence à vie pour Robert Mugabe. Faisant référence à des versets de la Bible, Robert Mugabe s’en est pris à ses adversaires politiques au sein même de son propre parti. Sans les nommer, Robert Mugabe se désole que dans son propre camp il y a des “Judas“qui veulent sa tête.

D’autres sont comme ceux dont Jésus a parlé lors de son dernier souper, quand il a dit que” certains d’entre vous mangeant avec moi ici doivent me trahir “. Le Judas Iscariote. Ils sont ici parmi nous “, a-t-il affirmé.

 

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Jean 2 mois

    Sacré Mugabe !!