Afrique : Alpha Condé parle de la CPI et de la création de la Cour pénale africaine

Afrique : Alpha Condé parle de la CPI et de la création de la Cour pénale africaine

Dans une interview à Jeune Afrique, le président de la Guinée, Alpha Condé, également président de l'Union africaine a livré son impression sur la polémique entourant la Cour pénale internationale. Il a profité de l'occasion pour parler de son alter ego africain.

A la foire africaine de la démocratie

Il s’était déjà exprimé sur la polémique entourant la Cour pénale internationale. Alpha Condé, président en exercice de l’UA s’est une fois encore livré sur le sujet face aux journalistes de Jeune Afrique.

Rappelant qu’une résolution avait été prise par l’Union africaine pour demander aux pays membres de quitter la CPI, il a insisté sur le fait que cela n’était pas fait pour favoriser l’impunité sur le continent, mais parce qu’il ” faut que les Africains soient jugés en Afrique par notre propre cour pénale, dont les statuts doivent être ratifiés par les membres de l’UA” a-t-il affirmé.

Pour le président guinéen, l’aboutissement de la création de cette cour est une nécessité si les africains veulent éviter les “ingérences étrangères“. Il n’a toutefois pas voulu revenir sur les critiques formulées à l’endroit de la Cour pénale affirmant que les africains s’étaient déjà exprimés sur le sujet.

Commentaires

Commentaires du site 8
  • Avatar commentaire
    Mgson 2 semaines

    Je suis peiné, très peiné quand j’entends des africains tenir des propos contre toute vision conduisant à faire débarasder l’Afrique du joug impérialiste.

  • Avatar commentaire
    Prince Toffa 1er 3 semaines

    Création de la Cour pénale africaine ou CPA, mon œil ! : certaines initiatives de nos chefs d’Etat échouent même bien avant d’avoir vu le jour. De l’utopie sans aucune possibilité de faisabilité !!! Depuis quand un soldat se tire-t-il des balles dans ses propres jambes avec son fusil ? Des chefs d’Etat criminels aux dents acérées qui se permettent de maltraiter leurs peuples respectifs voudront-ils se présenter devant une juridiction africaine pour répondre de leurs forfaits ? Le vrai problème se posera au niveau de la ratification qui souffrira gravement de la réticence des chefs d’Etat qui seront craintifs pour leurs signatures.

    Des exemples décourageants sont légion : Blaise Compaoré réfugié auprès d’Alassane après avoir laissé derrière lui 14 morts; Nkurunziza passé maitre dans l’art de faire disparaitre de nombreux opposants; Faure Gnassingbé continuant d’assassiner des étudiants et manifestants dans les rues de Lomé, etc.

    Quel chef d’Etat ira devant la CPA et lequel n’ira pas ?

    • Avatar commentaire
      aziz 3 semaines

      Je te trouve trop mou..dans ton post..toffa..!!

      Le problème est plus grave que ça à mon avis..

      Sarkozy affirmait péremptoire…que nous ne sommes pas entré dans l’histoire…et on a vu les levées de boucliers..à travers..les soi disants panafricanistes..

      Et pourtant..ce n’est que pur vérité

      J’ai eu à dire..ici..que nous sommes incapables génétiquement de voir les réalités en face..et c’est l’une des sources de nos malheurs…

      Et quand j’entends..les tenants…d’une monnaie africaine…et parmi eux..des intellectuels…je me dis..que le parcours académique..ne changeront pas de sitot..la nature des africains que nous sommes

      Qui va juger..qui en afrique…?..c’est une pure illusions

      En tout cas..ce n’est pas le syndicat..des chefs d’états…qui manipulent à volonté..les const de leur pays…pour se maintenir au pouvoir

  • Avatar commentaire
  • Avatar commentaire
    Tchite' 3 semaines

    Une des meilleures idées qui puisse venir de lui à son poste actuel, qu’ il accélère la procédure pour faire passer Ouattara en premier au rang des accusés.  Je sais que, je rêve quand, je dis celà, surtout parce que l’impunité a pris sa place et laisser l’impression aux forces etrangeres qui commettent des crimes de toutes sortes sur le continent que l’Afrique accepte tout surtout qu’elle devient aussi un dépotoir des déchets venus d’ailleurs grâce à la cupidité et l’inconscience de ses dirigeants

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 3 semaines

    En tous cas ” agadjavi et ses amis ruptu.c.ons , apprentis dictateurs , voudront eux , se faire juger à la Haye , et être emprisonnés là-bas en Europe , plutôt que dans vos lugubres prisons africaines .
    Dans les cellules à la Haye , la cantine doit être bonne , et aussi ils peuvent recevoir des pu.tes , qu’ils vont payer avec l’argent volé . 
    Et puis toi Alpha Condé, vous africains qui ne peuviez cotiser pour faire fonctionner votre UA , comment allez vous faire pour une Cour pénal africaine ? 😡
    Bavard va 

  • Avatar commentaire
    ADJRAKATA 3 semaines

    Alpha Conde ! Ce president bavard a le verbe haut sur tous les sujets et il est incapanle de fournir de l eau potable et de l electricite en permanence a sa capitale Conakry! Un faux type qui joue au nationaliste! Penses aux Guineens ordinaires au lieu de parler et de te croire au theatre Alpha!