Bénin: 155 milliards accordés pour l’accès à l’eau et aux infrastructures routières

Bénin: 155 milliards accordés pour l’accès à l’eau et  aux infrastructures routières

Deux dossiers très importants de par la masse monétaire en jeu : le premier relatif à la construction d’infrastructures routières et le second dossier relatif au renforcement des systèmes d’alimentation en eau potable dans plusieurs villes.

Bénin : Le député André Okounlola quitte définitivement la barque Fcbe

Le premier relatif à la construction d’infrastructures routières dans le département du plateau et des collines d’un montant estimé évalué à environ 105 milliards de Fcfa, et le second dossier relatif au renforcement des systèmes d’alimentation en eau potable des villes de Savè, Dassa-Zounmè, Glazoué et environs, d’un montant d’environ 50 milliards de francs Cfa.

Un total d’environ 155 milliards Fcfa donc. Voici les deux dossiers dont les populations des collines et du plateau, en particulier Savè, Kétou, Dassa-Zounmè et Glazoué, rêvent depuis plusieurs dizaines d’années, compte tenu des difficultés d’accès à l’eau potable dans ces régions. A la suite d’autorisations de ratification d’accords de financement par l’Assemblée nationale à ce propos, certains députés natifs de ces régions sont montés au créneau à travers un point de presse qu’ils ont organisé le vendredi dernier à la salle Saka-Kina du palais des gouverneurs, pour montrer l’importance de ces ratifications pour les populations concernées, et la valeur de ce geste du chef de l’Etat et son gouvernement. Il s’agit des députés Jean-Eudes Okoundé, Jean-Michel Abimbola et André Okounlola.

« Cette route est une route historique, culturelle et économique, car ceux qui vont prendre par ce corridor gagneront en temps, en argent et en développement. Cette route, j’en ai rêvée. Mon père en a rêvée ainsi que mon grand père. Talon l’a fait. Le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit… », a déclaré Jean Michel Abimbola.

« Le gouvernement avec ce projet d’alimentation en eau potable avec l’eau de surface, a trouvé la solution durable. C’est pourquoi je remercie le président Patrice Talon pour ce courage et surtout pour le respect de la parole donnée… », renchérit le député Jean-Eudes Okoundé. Quant au député André Okounlola, il précise « …c’est le gouvernement Talon qui a concrétisé et signé cet accord de prêt. Donc il faut lui reconnaître ce mérite… c’est que la concentration d’exploitation de la route Cotonou-Bohicon va diminuer et cela va permettre la durabilité des infrastructures routières… c’est pourquoi les populations de Kétou et Savè, à travers nous leurs élus, remercient Talon pour avoir compris et posé cet acte concret, surtout que l’entreprise a été déjà choisie… »

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire

    @Joe, c’est çà le Bénin. Association de malfaiteurs qui se partagent le gâteau-Bénin.

  • Avatar commentaire
    Tchité 2 mois

    Comment de milliards avaient-ils deja’ consacre’ a’ ces fin sous Yabo, sans avoir resolu le probleme?

    Que c’est juteux de faire la politique au Bénin et de vivre sur le dos des pauvres populations!

  • Avatar commentaire
    joeleplombier 2 mois

    155 milliards dites-vous ??? À condition que l’argent ne s’évapore une fois de plus comme l’argent de l’eau du contribuable Hollandais.
    Pendant ce temps; notre ami Kassa se pavane au parlement.
    Pauvre de mon pays.