Affaire Pétrolin: Ce que Bolloré risque après la décision de la Cour

Affaire Pétrolin: Ce que Bolloré risque après la décision de la Cour

Les deux protagonistes dans l’affaire « Boucle ferroviaire » risquent de se retrouver à nouveau devant la justice. Interrogé par Rfi, Cyril Djikui l’avocat du groupe Pétrolin a affirmé que la société pourrait saisir à nouveau la justice pour "liquider les astreintes fixées " par la cour d’appel de Cotonou en 2015.

Pourvoi de Bollore : La justice béninoise rétablit Samuel Dossou dans ses droits

 En effet, la cour d’appel avait dans son arrêt N° 11/Rc/2015, condamné le groupe Bolloré pour voie de fait, le sommant d’arrêter les travaux qu’il avait entrepris sur le site de l’Ocbn (Organisation Commune Bénin-Niger).

En cas de résistance précisait la décision de justice, le groupe Bolloré allait devoir payer 100 millions de Fcfa par jour. Selon Me Djikui,le groupe Bolloré n’aurait pas respecté la décision de la cour d’appel en effectuant des travaux sur le site.

Du côté de l’industriel français rien ne filtre depuis le rejet par la Cour suprême de son pourvoi en cassation. Le groupe Bolloré pourrait cependant saisir une Cour d’arbitrage internationale selon Rfi, s’il estime être  lésé dans ses droits.

Commentaires

Commentaires du site 8
  • Avatar commentaire
    Tchite' 2 semaines

    Quel cour d’arbitrage international. Depuis que les Africains ont travaille’ gratuitement pendant 400 ans pour developper les US.A et l’Eur.ope de l’Ouest qui, en retour les paient en monnaie de singe en les dehumanisant et en ce 21eme siecle, les releguent toujours au rang de sous-hommes, ou’ se trouvent (trouvaient) ces cours de droit international pour defendre le continent qui depuis des lunes reclame un minimum de justice qui, on le sait tous, ne viendra jamais?

    La seule solution, c’est de se defendre (intellectuellement, mentalement, physiquement s’il le faut, et surtout culturellement, geopolitiquement et economiquement).

    Si leur pays sont (etaient si mieux comme ils le pretendent souvent) si mieux, pourquoi Bollore’ ne reste-t-il pas en France pour voler les milliards qu’il vient chercher tres facilement en Afrique par des machinations et la corruption au sommet en corrompant les politique tels que Yabo?

    Ben, le Benin c’est chez nous et on pourra tout nous prendre, mais pas la patrie ni la dignite’ d’appartenir a’ cette terre tassee de pauvre, pourtant si riche, si ses fils et ses filles se rendaient compte des plans diaboliques des rapaces du monde entier (des ecrits negatifs dans les biblioteques, les musees en o.ccident sur l’Afrique et l’homme noir), et nous defendions nous aussi en terme d’interets economiques. Malheureusement, il y a encore beaucoup d’ignorant parmi nos bas-peuples qui prennent le voyo pour Dieu comme paint a’ travers l’eglise catholique.

    Que le visiblement maladif de Bollore’ aille se faire voir ailleurs. RFI lui fait la publicite’ pas gratuitement bien sur car il est leur compatriote et les sponsorise peut-etre en secret, qui sait.

  • Avatar commentaire
    atotro 2 semaines

    Ceci doit etre une bonne politique quand la priorite est accordée aux locaux.

  • Avatar commentaire
    Cathie 2 semaines

    Pétrolin n’a aucune expérience pour ce projet. J’ai été sur leur site, Pétrolin n’affiche aucune réalisation en infrastructures et d’ailleurs dans d’autres domaines. C’est purement une affaire politique. Nous pouvons être contre Bolloré, mais, il nous revient de signer de bons contrats avec ceux qui sont capables de réaliser les projets. D’ores et déjà, ce projet serait déjà mort-né, à cause des combats juridiques qui s’annoncent. C’est dommage!!!!

    • Avatar commentaire
      aziz 2 semaines

      cathie…!!

      je ne suis pas un rupturien..!!! et non plus je ne suis…pas un anti rupturien..béat…qui agit selon..ses humeurs,dans une forme de sectarisme et d’idéologie..

      Pétrolin…n’a pas d’expertise et les reins solides….je l’accepte..

      Est ce une raison..pour ne pas encourager…ceux là..qui veulent oser,se frotter..aux plus forts…c’est à dire ..tordre le coup..au fatalisme..

      Pétrollin…donnons lui sa chance..parce que..je suis..pour..l’émergence..des compétences africaines….

      Il fera des erreurs..il se cassera..la gueule..pourquoi pas…!!les europeens…sont tous passé par là…

      Qui peut imaginer..pétrollin…soumissionner…en france…et avoir gain de cause..devant les juridictions françaises..

      L’afrique..n’est pas un paillasson..ou on viendra..s’essuyer…les pieds…

      Et de ce point de vue…laissons le..essayer..

      Pourquoi pas…pétrollin…concourir..dans d’autres pays…parce qu’il aurait acquis…des expertises…dans le domaine

      • Avatar commentaire
        atotro 2 semaines

        Super bien

      • Avatar commentaire
        Chrystelle 2 semaines

        @ beaucoup font des affirmations gratuite!
        parceque le PDG de Pétrolin est un noir et comme dans la mentalité des noirs même tout ce qui est noir est noir.
        les gens ne regarde même pas à coté de chez nous Mr Dangoté. Est ce que vous pouvez le comparer à Bolloré?

        Pétrolin travail partout dans le monde, en Europe , en Asie en Afrique mais chez lui ses compatriote lui disent qu’il n’a pas les moyens.

        Comme quoi nul n’est prophète chez soi!

        Cathie se base sur quoi pour dire que son compatriote n’a pas les moyens?

    • Avatar commentaire
      Aholou Keke 2 semaines

      Blablabla! Il faut apprendre et posséder l’expérience. Suiveuse de Blancs. Ayons confiance en nos ingénieurs! Soutenons nos médecins! La compétence ne se voit pas seulement aux yeux!

  • Avatar commentaire
    Olatundji1 2 semaines

    Bla bla bla il faut la boucler maintenant et se mettre au travailler demontrer nous de pouvoir faire le boulot