Grève/Santé: Dialogue de sourd entre gouvernement et syndicats selon W. Gnonlonfoun

Grève/Santé: Dialogue de sourd entre gouvernement et syndicats selon W. Gnonlonfoun

La grève qui perdure dans le secteur de la santé est imputable au gouvernement de la rupture et du nouveau départ. C’est ce que l’on retient des propos du rapporteur de l’intersyndical des ressources humaines en santé Wilfried Gnonlonfoun.

Bénin : Bio Tchané en mission de valorisation du PAG

Il était l’invité de l’émission «Kfé carrefour» de la chaîne de télévision Carrefour. Wilfried Gnonlonfoun dans cette sortie médiatique est revenu sur les nombreuses revendications objet de la paralysie observée dans le secteur de la santé depuis quelques semaines.

Il a fustigé le fait que la rencontre entre le gouvernement et les syndicats de la santé n’a pas donné de résultats concrets. Le gouvernement n’a visiblement pas souhaité que les syndicats échangent avec lui sur les points qui les fâchent. « C’est peut être un dialogue de sourd qui se mène entre le gouvernement et nous les syndicats », a-t-il renchérit avant de préciser que depuis le 24 aout 2017 où la grève a commencé, le gouvernement est resté sans pouvoir les appeler. C’est au mois de septembre, notamment le 29 que le gouvernement par l’intermédiaire du ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané et de deux ses collègues les ont rencontré.

Mais Wilfried Gnonlonfoun précise que cette rencontre n’était pas une séance de négociation. Plus loin il a expliqué que le gouvernement a refusé de rapporter le comité de mise en œuvre des réformes, prétextant que c’est le président qui a pris un décret. La motion de la grève qui est en cours comporterait quatre (4) points essentielles aux dires du rapporteur Gnonlonfoun qui relève que le plus grand problème concerne des revendications qui datent de plus de dix (10) ans et qui sont liées à la gestion des carrières et au reversement.

Par ailleurs, il reconnaît que le secteur de la santé est un secteur sensible et cette grève n’est pas déclenchée contre la population.

Commentaires

Commentaires du site 0