Confidences d’un membre de la Cns/Ravip : Le gouvernement ne voulait associer personne

Confidences d’un membre de la Cns/Ravip : Le gouvernement ne voulait associer personne

Bénin : Modeste Kérékou parle de son père, de Yayi et de Talon

A l’instar de la plupart des projets et réformes entrepris par le gouvernement, le Recensement administratif à vocation d’identification de la population (Ravip), est entouré de mystères. Selon un membre de la Commission nationale de supervision, le gouvernement en avait fait son affaire personnelle et ne voulait associer personne à ce projet.

Quelques jours après son lancement, on se rend compte au fil des jours que le Ravip est un autre scandale d’Etat. Il en réunit tous les ingrédients. De la conception du projet à la réalisation, tout a été caché soigneusement au peuple. En dehors de l’opérateur technologique Safran choisi dans des conditions non encore élucidées, le montant du projet n’est pas dévoilé. Même le jour du lancement du projet et de l’installation de la Commission nationale de supervision a été gardé secret.

Le grand monde ne savait pas avant ce vendredi 29 septembre 2017, que le Ravip serait installé ce jour. Ces nombreuses inquiétudes ont été confirmées par un membre de la Cns qui a requis l’anonymat. Rencontré hier pour en savoir un peu sur le projet et le mystère entretenu autour de son exécution, il affirme sans ambages que le gouvernement n’avait, au debut, fait l’option d’associer d’autres institutions à ce projet.

« Le gouvernement voulait faire son recensement sans associer l’Assemblée nationale. Il avait conçu son projet seul, choisit l’opérateur

Vous devez avoir un abonnement de la liste suivante: 1 jour, 1 mois, 6 mois et 1 an pour consulter la suite de cet article
Connectez-vous ci-dessous si vous avez un compte ou Créez votre compte

Commentaires

Commentaires du site 10
  • Avatar commentaire
    Amaury 2 mois

    Nous avons cherché et nous avons trouvé. Nous allons également chercher le courage pour supporter tout le temps que ça va durer. Evivi Atchonkoui comme dirait l’autre !

    Et ces gus pensent déjà à l’après 2021.

  • Avatar commentaire
    Magnonguidas 2 mois

    Les **** Oui ! Des **** à la tête du pays ! Ils ne perdent rien pour attendre !

  • Avatar commentaire

    Montre quelle démocratie ?

  • Avatar commentaire
    dos 2 mois

    cela ne devrait étonner personne vu le mr qui dirige le pays. Il avait tjrs fonctionné comme ça. Vs avez vu comment il gagnait les marchés. Il mouillait tout le monde de billets. Même ceux qui adhèrent au pag actuellement. C’est à coût de billet de banque. Aucun d’eux ne réprésnente plus rien devant moi. Ils sont devenus des dangers publics que nous devons craindre. Qui n’avait pas vu ceux là hier soutenir yayi. Ce sont eux qui ont encouragé yayi à commettre des boudes. Quand l’opposition d’hier criait c’était eux qui montaient au créneau pour parler. Les fous du roi,le mozeb, les fcbe avec degla et autres nous avaient fait des déclarations. Je vous en prie je ne sais si certaines radios et télévision peuvent nous faire réécouter ces archives. J’ai honte.Le bénin est pris en otage par des braqueurs, des bandits à colle blanc. Ils sont de tous les accabits. Ils s’apprêtent à rendre malheureux le peuple. Comment sortir nos populations de cette pauvreté. Nous devons nous organiser nous jeunes. Nous devons être des jeunes engagés ayant une conviction. Pas ceux qui créent des mouvements pour aller à la marmite. Nous devons passer de hameau en hameau afin d’expliquer à nos mamans, nos papas nos frères que l’heure a sonné afin que nous prenons notre destin en main. Ils sont périmés ils ne peuvent plus rien nous proposer. Il faut que nous les mettions dehors. Nos mamans et autres doivent rejeter l’argent de cricrin. C’est l’argent des démons qui vont nous attirer le malheur. Même s’ils prenaient, ils doivent faire le choix de la jeunesse. Nous devons aussi mettre en garde cette jeunesse en garde afin de ne pas commettre les memes erreurs. Que ceux qui partagent le même point de vue que moi n’ont qu’à commencer par se mettre ensemble. Levons nous tous dès maintenant afin de dire non à ces imposteurs. Ils sont en train d’apprêter l’argent sale afin d’aller tromper nos pauvres populations.

  • Avatar commentaire
    anonymeH 2 mois

    Le recensement est une affaire de l´exécutif, ce n´est pas le role du parlement. Il ne faut pas voir partout du scandale. Dans n´importe quel pays du monde c´est le ministere de l´intérieur associé aux instituts ou bureaux des statistiques (c´est a dire l´exécutif) qui s´occupent du recensement. Au Bénin c´est une anomalie qu´on associe le parlement a tout. Le parlement a vocation a voté des lois et surveillé l´exécutif.

  • Avatar commentaire
    José 2 mois

    Je pense que ce gouverne_ment nous montre la vraie démocratie comme promis !
    😝😝😝😝😜😜😜😋