Togo: La CEDEAO, L’UA et l’UNOWAS lancent un appel aux acteurs politiques

Togo: La CEDEAO, L’UA et l’UNOWAS lancent un appel aux acteurs politiquesMarcel de SOUZA, Président de la Commission de la CEDEAO

Depuis quelques semaines, le Togo fait face à une crise sans précédent. En effet, la plateforme de l'opposition organise des manifestations qui sont fortement réprimées par la police et exige le retour à la constitution de 1992.

Abdoulaye Fall : « Le Bénin est le plus gros client de la BIDC en Afrique de l’Ouest »

Les réformes constitutionnelles au Togo sont au cœur de la crise qui secoue le Togo récemment. Dans plusieurs villes du Togo, les populations ont regagné les rues pour manifester et exiger des reformes constitutionnelles qui permettront de tourner la page de la famille Gnassingbé à les en croire.

A chaque fois, les forces de sécurité togolaise ont reprimé ces manifestations de l’opposition. D’ailleurs, des images de blessés ont fait le tour de la toile. Cette situation n’est pas sans inquiéter la communauté internationale qui a donné de la voix en appelant les deux parties à privilégier la paix et l’unité nationale.

L’appel des organisations

A travers un communiqué conjoint, la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS) et l’Union africaine (UA) ont invité les acteurs politiques togolais à maintenir le dialogue autour des réformes constitutionnelles en respectant la volonté du peuple.

Ces trois organisations invitent le pouvoir à organiser le référendum sur le projet de loi constitutionnelle adopté par l’assemblée nationale récemment qui touche des articles de la constitution en vigueur. Elles font noter que ces modifications sont en concordance avec les pratiques dans la sous région. Par la même occasion, elles souhaitent la participation de l’opposition pour progresser dans les réformes.

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire
    Yves 3 semaines

    Pauvre Afrique.
    Compter sur ces gens pour sortir de l’Afrique de la misère.
    On croit rêver. je crois que les togolais doivent résister la lutte continue.

  • Avatar commentaire
    Yves 3 semaines

    Pauvre Afrique

  • Avatar commentaire
    Amaury 3 semaines

    ”Ces trois organisations invitent le pouvoir à organiser le référendum sur le projet de loi constitutionnelle adopté par l’assemblée nationale récemment qui touche des articles de la constitution en vigueur”. Ah bon ? on croit rêver. Et ça se dit organisations internationales.

    L’opposition dit que la loi votée à l’assemblée est incomplète et vous venez exhorter à aller au référendum ? Quel que soit le résultat de ce référendum, la crise ne sera pas terminée. Le pouvoir UNIR veut encore niquer les opposants mais cette fois-ci, ils refusent avec force.

    Bande d’hypocrites !

  • Avatar commentaire
    Tchite' 3 semaines

    Depuis qu’il y a des morts et des refugie’s Togolais qui rentrent en masse au Ghana, c’est maintenant que ces organes qui dorment trouvent the temps pour parler?

    Medecins apres la mort va. Ils n’ont qu’a’ dire la verite’ a’ leur ami Faure qui prefere sacrifier l’avenir du pays, de toutes les generations a’ venir comme le fit son papa Gnassingble’ cusinier du colon devenu par la force des chose president pour maintenir les interets de la France et de ce clan. Honte a’ eux.