Assemblée nationale: Le nouveau bâtiment en cours d’équipement

Assemblée nationale: Le nouveau bâtiment en cours d’équipement

Un bâtiment de type R+2 a été construit et achevé dans l’enceinte du palais des gouverneurs.

Limitation des naissances en Afrique: Houngbédji contredit Macron et la CEDEAO

Soucieuse des conditions de travail des honorables députés de la 7è législature qui se plaignent régulièrement de manque de bureaux pouvant leur servir de travailler convenablement, les responsables de l’Assemblée nationale, notamment le président Adrien Houngbédji, le premier questeur Valentin Houdé et les autres membres du bureau de l’Assemblée nationale, ont mis les bouchers doubles pour satisfaire quelque peu leurs collègues.

C’est dans ce cadre qu’un bâtiment de type R+2 a été construit et achevé dans l’enceinte du palais des gouverneurs. Depuis quelques jours, on peut noter la satisfaction qui se lit sur le visage des honorables députés à la vue des conteneurs remplis de mobiliers de bureaux et autres équipements destinés pour ce nouveau bâtiment. Selon nos sources, c’est hier que ces équipements ont été réceptionnés.

Probablement que les jours à venir, le bâtiment flambant neuf sera inauguré par le président Adrien Houngbédji en présence de ses collègues parlementaires. Ainsi, fini le calvaire des députés de la 7è législature.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    TÔFFÔ 1 semaine

    Cette Assemblée Nationale coûte trop cher à notre pauvre pays. Une Assemblée Nationale qui par ses dépenses inconsidérées fait penser à la Cour du Roi français Louis XIV, comme le dirait un autre internaute.
    C’est un manque de rationalité et de bon sens que de se tailler régulièrement des sommes faramineuses dans le budget de l’Institution, à des fins plutôt inavouables en imaginant des actions aussi bidon les unes les autres.
    HOUDE gagne tellement bien sa vie à la questure aujourd’hui, si bien qu’à peine on l’entend. Bien malin qui en avancerait les raisons.
    Sinon comment comprendre qu’on ait englouti autant de dizaines de milliards dans les bas-fonds à l’entrée de Porto-Novo et, en attendant qu’on en aligne d’autres pour installer les députés, qu’on s’acharne encore à dénaturer le COS de ce beau site du palais des gouverneurs à Porto-Novo sous prétexte qu’on y construit quelque chose qui pourrait difficilement s’intégrer dans cet environnement au plan architectural? 
    Regardez la cage à oiseaux du roi de Adjina à Porto-Novo; On n’était pas habitué à mieux et c’est l’absence de contrôle et d’audit à tous les niveaux qui rend possible toutes ses belles dérives dans la république.