Assemblée nationale : L’Unstb face aux réalités du projet de loi de finances 2018

Assemblée nationale : L’Unstb face aux réalités du projet de loi de finances 2018

Au nombre des centrales syndicales présentes hier au palais des gouverneurs devant la commission budgétaire de l’Assemblée nationale, figure l’Unstb (Union nationale des syndicats des travailleurs du Bénin).

Bénin: Les députés poursuivent l’examen de la loi sur les zones économiques

Antoine Sossou membre du bureau directeur national de l’Unstb, affirme au terme des travaux que le budget général de l’Etat gestion 2018 n’a pas pris en compte toutes les préoccupations des travailleurs qui ont été énumérées dans le projet de budget. Il s’agissait selon lui de problèmes sérieux et préoccupants pour l’ensemble de la classe ouvrière et pour le pays.

La seconde observation des syndicalistes porte sur la question de la rémunération des enseignants, qui sont restés sans salaire depuis plus de dix ans, et qui continuent de traîner leur situation. Les problèmes liés au Ramu devenu Arche (Assurance pour le renforcement du capital humain) et beaucoup d’autres préoccupations, étaient aussi au menu. Selon les explications de Antoine Sossou, le gouvernement a pris l’engagement devant les travailleurs de ne entreprendre aucune réforme sans la consulter les syndicats des travailleurs.

Malheureusement, cet engagement qui figure en bonne place dans la charte nationale du dialogue social est bafoué. Les députés dans l’ensemble ont salué la pertinence des observations faites par les centrales syndicales. Aussi ont-ils abondé dans le même sens que les syndicalistes en ce sens que, en amont, le gouvernement n’associe pas les travailleurs à l’élaboration du budget général de l’Etat, de façon à prendre déjà en compte secteur par secteur les préoccupations de l’ensemble des travailleurs. Ce qui devrait éviter à l’avenir des situations de désaccord actuelles

Commentaires

Commentaires du site 0