Bénin : 1150 associations de jeunesse réparties dans les 77 communes

Bénin : 1150 associations de jeunesse réparties dans les 77 communes

L’Organe consultatif de la jeunesse (Ocj), a présenté ce jeudi 9 novembre 2017 à l’hôtel Golden Tulip de Cotonou, les résultats du mapping des associations, mouvements et institutions de jeunes et de jeunesse.

Affaire Didier Ollé-Nicolle : Le Bénin a payé sa “rançon”

La cérémonie de présentation a eu lieu en présence du ministre Oswald Homéky, du ministre Bintou Taro et de l’Ambassadeur des Pays-Bas près le Bénin, Harry Van Dijk.

Le Bénin dispose désormais d’un répertoire exhaustif des associations, mouvements et institutions de jeune et de la jeunesse, existants sur son territoire. Cela a été possible grâce au mapping effectué par l’Organe de consultation de la jeunesse (Ocj), sous la supervision du ministre de la Culture, du tourisme et des sports, Oswald Homéky.

Thomas Singbo, président de l’Organe consultatif de la jeunesse (Ocj), a relevé que cette enquête est une aventure qui a commencé depuis 2016. Selon lui, l’idée est de pouvoir faire la cartographie de tout ce qu’il y a comme associations, mouvements et institutions de jeunes et de jeunesse. Il a expliqué que cette étude met l’accent sur les domaines d’interventions de ces associations, leur géo localisation, leurs forces et leurs faiblesses. Thomas Singbo a informé que l’étude est devenue une réalité grâce au ministre de la Culture, du tourisme et des sports Oswald Homéky, et au soutien de l’ambassadeur des Pays-Bas, Harry Van Dijk. Ce dernier va confier que c’est une évidence qu’il faut investir dans la jeunesse. Une évidence qui n’est pas toujours comprise de tout le monde. Pour Harry Van Dijk, l’importance de cette cartographie est qu’elle permet de connaitre non seulement les organisations de jeunes existantes et actives, mais aussi les domaines où elles interviennent. Ceci pour mieux orienter les appuis. Pour sa part, le ministre chargé de la micro-finance et des affaires sociale, Bintou Taro, a relevé une crise de conscience de la jeunesse. Elle a alors promis son engagement à accompagner les jeunes pour des lendemains meilleurs.

« Cette enquête est le début du nouveau départ de la collaboration entre l’Etat central, les partenaires techniques et financiers, et les organisations de jeunes et de jeunesse », a laissé entendre le ministre Oswald Homéky. Il trouve que décider de recenser de manière exhaustive toutes les associations et organisations de jeunes, chercher à les cartographier pour savoir où est-ce qu’elles se situent sur le territoire national et définir leur domaine d’intervention respectif, est une bonne démarche. Il a précisé que les résultats présentés donnent une photographie assez claire mais appellent également de la part de tous, des actions très urgentes. Il a estimé que la présence à ses côtés de la ministre en charge des Affaires sociales est bien la preuve que pour le gouvernement du Bénin, cette question est transversale et concerne l’ensemble des ministères, une question qui préoccupe le président de la République. Il a réaffirmé son engagement aux côtés  de l’Ocj. C’est dire que l’avenir de la vie associative au Bénin prend désormais une autre tournure

Commentaires

Commentaires du site 0