Bénin : L’Afd contribue à l’amélioration de la santé maternelle et infantile

Bénin : L’Afd contribue à l’amélioration de la santé maternelle et infantile

L’Agence française de développement a fait don d’un important lot de matériels, pour appuyer le ministère de la santé dans l’amélioration de la santé maternelle et infantile.

Economie: L’AFD accorde une subvention de 1,4 milliard au Bénin

La cérémonie de réception a eu pour cadre les locaux du ministère de la santé le mercredi 22 novembre 2017. Des matériels d’équipements médicaux dont quatre véhicules 4X4 Toyota Fortuner, vingt obus d’oxygène au profit du Chumel, quatorze banques de sang et autres matériels de transfusion sanguine, quarante huit mille poches de sang et dix postes de transfusion sanguine.

Ces matériels d’une valeur de trois cent millions de francs Cfa seront répartis aux structures bénéficiaires du Projet d’appui à la santé maternelle et infantile (Pasmi). C’est ce qui explique la joie qui anime le coordonnateur du Pasmi, Patrice C. Eugène Adjovi. Il a remercié l’ambassade de France pour ce don, une deuxième fois en cinq mois.

« Merci à l’Afd pour ce matériel qui va endiguer les maladies infantiles », s’est-il réjoui.

C’est avec la même joie que l’ambassadrice de France madame Véronique Brumeaux, déclare : « Ce geste participe de l’engagement de la France à lutter contre les maladies infantiles. Car au Bénin, malgré les efforts consentis, la mortalité maternelle reste élevée avec un taux qui depuis 2014 stagne autour de 350 décès pour cent mille naissances vivantes ». Selon ses propos, la principale cause de mortalité est liée à l’hémorragie de la délivrance.

Le ministre de la santé, Dr Alassane Séidou, a réitéré les engagements du gouvernement béninois dans la réduction de la mortalité infantile. Il a fait savoir que la France à travers l’Afd, accompagne les efforts du Bénin dans le processus d’amélioration des conditions de vie et de santé des populations des villes et campagnes du Bénin. Il a rassuré l’ambassadrice que ses collaborateurs prendront les dispositions qui s’imposent pour assurer un bon entretien, une utilisation judicieuse et durable de ces équipements et matériels acquis à grand frais.

Le Pasmi a fait ses preuves, souligne Dr Alassane Séidou, par la formation de plus de 700 agents de santé dont des sages-femmes, infirmiers, anesthésistes-réanimateurs, médecins gynécologues et Pédiatres … Rappelons que le Pasmi est financé par l’Agence française de développement (Afd), à travers une subvention de 6,6 milliards de francs Cfa, et vise à améliorer le plateau technique de 45 hôpitaux et 17 centres de santé répartis sur l’ensemble du territoire du Bénin, renforcer les compétences du personnel en charge des accouchements et de la réanimation néonatale, augmenter la disponibilité des produits sanguins et améliorer les techniques de transfusion…

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Berlin 2 semaines

    Merci la FRANCE. Suivez surtout la gestion de ce fonds depuis l’ambassade. Et à vous qui critiquez tout le temps la FRANCE, dire enfin merci de temps en temps et plus FORT serait galant