Bénin Alladatin et Nobimè rendent compte aux élus locaux de Cotonou

Bénin Alladatin et Nobimè rendent compte aux élus locaux de Cotonou

Orden Alladatin et son collègue Patrice Nobimè, députés de la 16e circonscription électorale, sont allés à la rencontre des conseillers municipaux de Cotonou.

Soirée politique à Friedrich Ebert Stiftung : non au retrait du droit de grève

Cet acte inscrit dans le cadre de la reddition de compte instituée par le parlement, a permis aux honorables de recenser les préoccupations des populations de Cotonou. Une occasion en or offerte aux conseillers municipaux de Cotonou, d’exprimer leurs doléances.

A la faveur d’une séance de reddition de compte dans la seizième circonscription électorale, notamment Cotonou, les conseillers municipaux ont eu l’occasion d’apprécier ce que les députés de la septième législature ont fait au cours des six mois passés. Cette séance à l’initiative de Orden Alladatin et Patrice Nobimè, députés de la 16e circonscription électorale, a permis aux conseillers communaux de présenter les doléances des populations.

Le septième arrondissement de Cotonou a accueilli les élus du peuple. Dans leur dynamique d’informer les populations sur les activités menées au parlement au cours des six derniers mois, les honorables Orden Alladatin et Patrice Nobimè ont élargi la séance aux 8e, 10e, 11e et 12e, arrondissement de Cotonou. Ils n’ont pas manqué d’expliquer les différents votes et les accords de ratification intervenus à l’hémicycle.

Dans son adresse, l’honorable Orden Alladatin a expliqué : « Nous avons voté des lois ces six derniers mois et nous avons autorisé le gouvernement à signer des accords de ratification de prêt…». Il a souligné que le parlement a autorisé un accord de prêt du gouvernement pour développer le maraichage. L’autre accord de ratification est relatif à l’assainissement. Et l’honorable Orden Alladatin se réjouit des travaux de renouvellement des tuyaux dans la ville. Il a également annoncé a un programme pour intensifier l’adduction en eau potable.

Des accords de prêt aux votes de lois

Le député de la 16e a rappelé que le parlement a voté des lois dont celles relatives à l’interdiction de l’utilisation des sachets plastiques et aux personnes handicapées, parce qu’il n’y a pas une loi qui les identifie comme tel et qui aménage des situations particulières pour eux. Pour son collègue Patrice Nobimè, il était question de recenser les préoccupations des populations à inscrire au budget de l’état exercice 2018, en cours d’élaboration. Il faut souligner que les préoccupations des conseillers communaux portent sur le manque criant de routes, d’écoles, d’hôpitaux, de salles de loisirs… A cela s’ajoute l’avis des élus locaux qui estiment que les textes de la décentralisation ont beaucoup de lacunes

Commentaires

Commentaires du site 0