Bénin : Aurélie Adam Soulé Zoumarou présente le projet de budget 2018

Bénin : Aurélie Adam Soulé Zoumarou présente le projet de budget 2018Photo: Facebook ABSUCEP

22 milliards de francs Cfa, tel est le montant du budget 2018 du ministère de l’économie numérique. C’est ce budget que la ministre Aurélie Adam Soulé Zoumarou est allé défendre hier devant les députés de la commission budgétaire de l’Assemblée nationale.

Bénin: Le gouvernement lance l’interconnexion des régies financières

Ce budget selon la ministre, est réparti comme suit : 5 milliards de francs Cfa pour les dépenses en capital et 5 milliards à peu près pour les dépenses ordinaires. C’est un budget qui est en baisse de 30,51% par rapport à l’exercice budgétaire 2017.

A en croire les explications de la ministre, il y a un contexte de restriction budgétaire du à la rareté des ressources. Aurélie Adam Soulé Zoumarou n’a pas manqué d’exposer les priorités pour 2018. Il s’agit notamment de matérialiser deux projets importants pour le secteur. Le projet de l’internet haut et très haut débit à travers la mise en place du réseau à fibre optique au niveau du  territoire béninois, et le projet de passage à la télévision numérique terrestre.

« En tant que partenaire de la presse, vous serez certainement heureux de savoir qu’il y a un projet de mise en place d’un centre national pour l’archivage audiovisuel et de presse », a-t-elle précisé avant d’informer que la Cour constitutionnelle vient de déclarer conforme à la Constitution le Code du numérique sous réserve de quelques observations.

« Pour 2018, priorité sera donnée à la mise en place de l’ensemble des dispositions des textes réglementaires des politiques publiques qui vont découler de ce Code du Numérique, et la mise en conformité des textes existants », a telle ajouté

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    Analyste 4 semaines

    L’article dit: “22 milliards de francs Cfa, tel est le montant du budget 2018 du ministère de l’économie numérique.” et plus loin: “Ce budget selon la ministre, est réparti comme suit : 5 milliards de francs Cfa pour les dépenses en capital et 5 milliards à peu près pour les dépenses ordinaires”

    Il y a encore un gap de 12 milliards que l’article semble occulter (22 milliards – 5 milliards – 5 milliards = 12 milliards)