La ministre de l’économie numérique Aurélie Adam Soulé Zoumarou, a lancé ce mardi 28 novembre 2017, le programme de renforcement des structures centrales de gouvernance (Prscg).D’un coût global évalué à 8,5 milliards de Fcfa, ce programme s’étend sur trois ans. Il a pour objectif, d’assainir les finances publiques à travers l’interconnexion de toutes  les administrations et régies financières publiques du Bénin.

Selon la ministre Adam Soulé Zoumarou, le Prscg permettra « non seulement la refonte du système d’informations gouvernemental, mais aussi la mutualisation des ressources informatiques de l’Etat ».C’est aussi un moyen de normaliser les procédures de gestion des ressources informatiques publiques  a laissé entendre Mme Zoumarou.

Le représentant de la coopération allemande qui finance le Prscg à hauteur  de 6,5 milliards de FCFA, a rappelé les raisons pour lesquelles son pays participe à  ce programme. Selon Robert Roth, il s’agit pour la coopération allemande de « travailler à réduire la pauvreté et assister le Bénin dans son développement».

5 Commentaires

  1. Tchité
    Peut être que je ne comprends pas le sens de ta question, mais je ne vois pas très bien ce que le patriotisme vient faire là-dedans.
    Un projet informatique aussi grand soit il reste un projet informatique et n’est pas un projet politique.

    J’ai simplement répondu à Helian pour avoir senti une pointe d’inquiétude chez lui concernant la faisabilité de ce projet.
    En général un projet financé par les Allemands est toujours contrôlé par eux de bout en bout avec des résultats à la clé.
    A mon niveau, je n’ai jamais vu un projet européen informatique par exemple conduit par les Allemands qui ait foiré.
    Ce point les différencie des Français quelque soit l’environnement.
    Voilà! je ne sais pas quoi dire d’autre.

  2. Chat, les Beninois qui plus concernés n’ont ils pas de responsabilité morale et patriotique à la réussite de cette initiative? 

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom