A l’assemblée nationale, l’opposition s’effrite progressivement. Le député Ahmed Affo Obo du groupe « La Voix du peuple » a rejoint le Bloc de la majorité parlementaire. L’honorable a lâché ce jeudi 02 novembre ses collègues du groupe parlementaire dirigé par l’He Issa Salifou, qui compte seulement 07 mois de vie. Ahmed Affo Obo rejoint donc la majorité présidentielle en montrant patte blanche au groupe parlementaire « Unité paix et démocratie » de l’ancien patron du parlement Mathurin Nago.

Interrogé sur les raisons de son infidélité à ses désormais ex-compagnons de l’hémicycle, le député Affo Obo a parlé de convenance personnelle. Après avoir lu en plénière les correspondances qui signalent le départ du député de son ancien groupe parlementaire et son adhésion à celui de He Nago, la première secrétaire parlementaire a dit prendre acte avec réserve de tout cela.

La réserve portée par Sofiath Shanou se situe au niveau des jeux de « va et vient » dont est coutumier le député démissionnaire. Absent hier à la session, le député doit revenir confirmer son départ effectif du groupe de Issa Salifou. Le président de l’Assemblée nationale Me Adrien Houngbédji a déjà averti qu’il ne validerait pas ces correspondances si le député ne venait pas les approuver de vive voix.

Le départ de l’He Affo Obo du groupe « La voix du peuple » signe l’arrêt de mort de ce dernier qui ne comptait que 09 députés, le nombre exigé pour qu’un groupe parlementaire tienne sur pied. Celui qui bénéficie de ce revirement de l’honorable, c’est le BMP dont le cercle s’agrandit avec maintenant 60 députés.

3 Commentaires

  1. Il faut bannir celui là de l’Assemblée nationale. C’est quoi ces jeux de ping pong qu’un père de famille dit autorité à la représentation parlementaire présente à tout bout de champ comme ça ? On ne valide pas sa démission et mieux, il faut que ceux du BMP le refusent même. De l’inconstance dans l’incapacité d’être conscient.

Répondre à Big Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom