Prélèvement de 3% sur le coût des parcelles achetées à Sèmè-Kpodji : Le maire Charlemagne Honfo dément

Prélèvement de 3% sur le coût des parcelles achetées à Sèmè-Kpodji : Le maire Charlemagne Honfo dément

L’émission Sans Langue de Bois de la radio Soleil fm recevait ce dimanche 26 novembre 2017, le maire de la commune de Sèmè-Kpodji Charlemagne Honfo.

Bénin : Charlemagne Honfo se réjouit de la convention cadre Etat-Communes

Au menu des discussions avec l’autorité communale, la question des 3% qu’on l’accuse de prélever sur le coût des parcelles achetées dans la commune avant de délivrer les conventions d’achat aux acquéreurs.

A en croire le maire de Sèmè-Kpodji, c’est une affaire montée de toute pièce pour lui nuire.Pour lui,ce sont les réformes qu’il a engagé pour sécuriser l’achat des parcelles dans la commune qui gênent. Désormais, explique t-il, le maire ne procède à la signature d’une convention d’achat de parcelle que sur présentation d’une quittance qui était facultative auparavant.

Après la signature de cette convention, la quittance est gardée au niveau de la mairie pour assurer la sécurité de l’acquisition. L’acquéreur ne repart donc qu’avec une photocopie de la quittance. Dans ce cas s’étonne l’édile de Sèmè-Kpodji,  comment pourrait-il prélever 3% sur le coût des parcelles achetées dans la commune ?

Toujours pour sécuriser l’achat des parcelles dans la commune affirme M Honfo, des mesures ont été prises pour que les conventions portent le nom de leurs arrondissements. Ce qui n’était pas le cas. Cet état de chose permettait aux personnes mal intentionnées de falsifier ces documents pour voler les parcelles. A en croire l’ancien  député, ces différentes réformes ne plaisent pas à certaines personnes qui inventent des faits pour écorcher son image.

 

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    MonPays 3 semaines

    Huuuumm