Bénin : Le projet de budget de l’Etat 2018 est de 1862,918 milliards de FCFA

Bénin : Le projet de budget de l’Etat 2018 est de 1862,918 milliards de FCFA

Le projet de budget de l’Etat exercice 2018 est évalué à 1862,918 milliards de Fcfa. L'information a été rendue publique par Gratien Ahouanmènou, conseiller technique à l’économie du président de l’Assemblée nationale.

Bénin: Les bureaux des commissions d’enquête relative à Maria-Gléta et au Fonds d’aide à la culture connus

C’était hier mardi lors du séminaire d’appropriation par les députés des éléments d’analyses du projet de loi finances pour la gestion 2018. Le premier constat qui se dégage de ce budget 2018, c’est sa nette baisse par rapport à celui de 2017 évalué à 2010,586 milliards de FCFA.

Malgré cet amaigrissement du budget, le gouvernement devrait poursuivre la réalisation des projets du PAG  à en croire Gratien Ahouanmènou. De plus, croit savoir l’économiste, le pays doit connaître une croissance de 6,0% l’année prochaine. Le taux d’inflation devrait également se stagner à 2,10%. Un pourcentage bien en dessous de la norme communautaire de l’espace Uemoa qui est de 3% a expliqué Gratien Ahouanmènou.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire

    C’est vraiment une république des fanfounnons.

  • Avatar commentaire
    TÔFFÔ 3 semaines

    Qu’est-ce qu’un conseiller technique à l’économie du président de l’Assemblée nationale va chercher dans la communication parlementaire au sujet du Budget général de l’Etat. Il est vrai sous ce président les rôles sont désormais suffisamment embrouillés pour qu’on ne s’étonne plus de qui fait quoi.
    Acte solennel s’il en est, le budget, jusqu’à son vote, relève d’une communication des plus encadrées et les projections que fait ce conseiller en termes de prévision de croissance, plutôt saugrenues, n’engagent que lui et le cabinet du Président qui, à l’évidence ne sont que des apprentis dans cet exercice. Sauvegardons les prérogatives des membres de cette assemblée même s’ils sont tous devenus, qu’on le veuille ou non, des béni oui oui.