Bénin : Prudencio Béhanzin vient d’être débarqué de la tête de l’ANAC

Bénin : Prudencio Béhanzin vient d’être débarqué de la tête de l’ANAC

Prudencio Béhanzin n’est plus le directeur de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile ANAC. Il vient d’être relevé de ses fonctions ce mercredi 08 novembre 2017 selon des sources proches du Conseil des Ministres.

Sortie de la liste noire de l’UE : L’ANAC sauve le transport aérien au Bénin

L’information qui nous est parvenue un peu plus tôt a été confirmée par la radio Océan FM qui a joint au téléphone l’intéressé cet après-midi. Prudencio Béhanzin  a affirmé qu’il partait très heureux de la tête de cette structure étatique après avoir accompli sa mission.

Notons que les raisons officielles  de son  limogeage ne sont pas encore connues mais selon certaines sources son départ serait dû à sa mauvaise gestion de la structure . Le désormais ex- directeur de l’ANAC avait été nommé en juin 2016. A l’époque Hervé Hèhomey était ministre des transports. Pour mémoire,ce dernier n’est plus dans le gouvernement puisqu’il a été limogé par le Président  de la République, il y a quelques mois. Plus d’informations dans les prochaines heures.

Commentaires

Commentaires du site 8
  • Avatar commentaire

    C’est bien fait pour lui. Un vaut rien .

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN 2 semaines

    Bye bye à ce prétentieux qui prétendait faire du Bénin, le “quartier aéronautique d’Afrique” juste parce qu’il avait réussi à faire organiser à Cotonou une session de formation sous régionale (qui se fait à tour de rôle), assurée par l’OACI….
    Suite de slogans creux dont notre pays a le monopole ” Bénin, quartier latin d’Afrique, Bénin, quartier numérique d’Afrique, …..” alors que notre pays est aujoourd’hui, le dernier de la classe dans tous ces domaines…..en Afrique de l’Ouest..

    • Avatar commentaire
      unbeninois 2 semaines

      “Suite de slogans creux dont notre pays a le monopole ” Bénin, quartier latin d’Afrique, Bénin, quartier numérique d’Afrique, …..” alors que notre pays est aujoourd’hui, le dernier de la classe dans tous ces domaines…..en Afrique de l’Ouest..”

      Triste vérité en effet. En sommes nous vraiment conscients?
      Ou allons nous ( les responsables surtout, chacun à son niveau)continuer à faire l’autruche?

      Les grands hommes font les grands pays. Que faisons nous du notre?

  • Avatar commentaire
    Prince Toffa 1er 2 semaines

    Hehomey étant parti, tout ce qui vient au poste par le truchement de Hehomey doit aussi partir. C’est malheureusement la regle appliquée par les politiciens de mon pays.

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 2 semaines

    ” Vivement une Agence..” l’ANAC en passe donc d’entrer dans en zone de turbulences, “vortex” .

  • Avatar commentaire
    vortex 2 semaines

    L’ANAC réellement dans sa structure est demeurée au Bénin  une direction de l’aviation civile,comme dans les années 60, tandis que tous les autres états tels que le Sénégal, le Gabon etc… fonctionnent comme une agence. Vivement une Agence dotée de toutes les compétences. Le Bénin en la matière n’a rien à envier aux autres états africains. 

    • Avatar commentaire

      C’est vrai que le Bénin n’a rien a envier aux autes Etats africains dans le domaine de l’aviation.
      Que faudrait-il améliorer au niveau de l’ANAC Bénin pour qu’elle fonctionne comme une agence?

      • Avatar commentaire
        vortex 1 semaine

        Alors, cher Alo, en bref, une agence est une structure autonome, légalement autorisée Par l’etat. Elle repose uniquement sur des compétences avérées de l’industrie du transport aérien .