Emplois de la chaîne de dépenses publiques au Bénin: Les non-dits d’une application tardive

Emplois de la chaîne de dépenses publiques au Bénin: Les non-dits d’une application tardive

La création du fichier national d’admission et de nomination des cadres aux emplois de la chaine de dépenses publiques, a été décidée lors du conseil des ministres du mercredi 28 septembre 2016.

Bénin: Les meilleurs acteurs de la vie socio-économique bientôt primés

Seulement, le gouvernement a attendu plus d’un an avant de lancer l’appel à candidature. Une mise en application tardive d’une mesure interprétée de diverses manières dans l’opinion publique.

En 2016, l’un des thèmes de campagne du candidat Patrice Talon portait sur la nomination sur étude de dossiers, des cadres à certains postes stratégiques de l’administration publique. Effectivement, lors du conseil des ministres du mercredi 28 septembre 2016, il a été décidé de la création du fichier national d’admission et de nomination des cadres aux emplois de dépense publique, ceci par décret n°2016-477 du 11 août 2016.

Une liste informatisée sensée permettre de libérer les cadres qui se trouvent sur la chaîne des dépenses publiques, de toutes les contraintes politico-politiciennes, par souci de bonne gouvernance. Lors de son traditionnel point de presse, le ministre d’Etat d’alors, secrétaire général à la présidence, avait déclaré que ce fichier serait disponible au plus tard fin 2016.

Curieusement, c’est un an plus tard que ce fichier veut être mis en place. En effet, le gouvernement vient de lancer un appel à candidatures à ce sujet pour des postes de directeur de l’administration et des finances, directeur de l’informatique à la direction générale du budget, personne responsable des marchés publics, directeur général adjoint du budget, directeur général adjoint du trésor et de la comptabilité publique, directeur du contrôle à la direction nationale de contrôle des marchés publics, et coordonnateur de projet. Les postulants ont jusqu’au lundi 04 décembre 2017 au plus tard, pour faire acte de candidature.

Une mise en application tardive d’une décision qui suscite des interrogations. Si tant est que le chef de l’Etat Patrice Talon est soucieux de la modernisation de l’administration publique, de la conduite efficace des affaires aux postes stratégiques dans la chaine des dépenses publiques, pourquoi avoir attendu si longtemps pour penser à constituer cette base données ? N’avait-on pas pris les dispositions nécessaires pour que ce fichier soit opérationnel depuis 2016 comme annoncé en conseil des ministres du 28 septembre 2016 ? Quel est le véritable but de la manœuvre ?

Autant d’interrogations qui jettent le doute sur la bonne foi du président Patrice Talon, à mettre l’homme qu’il faut à la place qu’il faut, pour une administration dépolitisée et un développement réel du pays

Commentaires

Commentaires du site 0