Lutte contre l’insécurité: Sacca Lafia annonce un pacte départemental de coproduction de la sécurité

Lutte contre l’insécurité: Sacca Lafia annonce un pacte départemental de coproduction de la sécurité

C’est dans les départements de l’Atlantique et du Littoral que le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique a achevé sa tournée annuelle de prise de contact avec les préfets, les chefs d’arrondissement et chefs de quartier du Bénin.

Bénin- Aéroport de Glo-djigbé : Les maires concernés prêts à accompagner le gouvernement

Sacca Lafia a échangé avec eux sur la politique du gouvernement Talon en matière de sécurité au Bénin. Il a par ailleurs annoncé  l’élaboration d’un pacte départemental de coproduction de la sécurité. En fin de tournée dans l’Atlantique et du littoral, le ministre de l’intérieur a d’abord été mis au courant des difficultés sécuritaires que connaissent ces deux départements.

A en croire  le préfet de l’Atlantique Jean-Claude Codjia, son département compte  neuf unités de commissariats de police et 32 brigades de gendarmerie alors que la population est évaluée à 1 million 398 mille 229 habitants. Pour M Codjia, cet état de chose  met constamment les acteurs de ces différentes unités sous pression face à l’insécurité.

A Cotonou, le préfet Modeste Toboula a quant à lui mis l’accent sur le peu de moyens dont disposent les forces de l’ordre pour accomplir leur mission dans le département du littoral. Selon Modeste Toboula, des 13 commissariats de Cotonou, il y en a au moins trois qui ne possèdent pas de locaux.

Il a souhaité que la mairie de Cotonou construise des infrastructures pour ces unités comme cela se fait dans d’autres communes du pays. Pour Modeste Toboula, ces initiatives appuieraient l’Etat central.

Un pacte de coproduction de la sécurité avant fin 2017

Après avoir écouté les préfets, le ministre de l’intérieur a fait remarquer que malgré ces difficultés, les forces de l’ordre font des efforts pour assurer la sécurité des populations. Il reconnait cependant que ces efforts restent insuffisants puisqu’on déplore encore des cas de conflits entre les éleveurs et agriculteurs ainsi que des braquages.

« Tout cela nous amène à améliorer nos différentes prestations et à rechercher l’insécurité zéro au profit des paisibles populations » a déclaré Sacca Lafia.

Afin d’atteindre cet objectif,  il faudra selon le ministre un travail de collaboration et de complicité des populations avec les forces de l’ordre. Le ministre de l’intérieur a par ailleurs annoncé  l’élaboration d’un  pacte départemental de coproduction de la sécurité avant la fin de l’année afin d’enrayer l’insécurité dans le Bénin.

Commentaires

Commentaires du site 0