Professionnalisation de la filière cunicole au Bénin: 135 techniciens formés

Professionnalisation de la filière cunicole au Bénin: 135 techniciens formés

Une nouvelle session de formation s’est ouverte ce lundi 13 novembre, dans le cadre du projet Tcp/Ben/3503, « appui à la professionnalisation de la filière cunicole dans le sud-Bénin », initié par le gouvernement du Bénin avec l’assistance technique de la Fao.

Elevage: La Fao appuie le Bénin face aux défis de l’alimentation animale

Des agents techniques des directions départementales de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, devant accompagner les éleveurs notamment du lapin au Bénin, ont démarré une formation de deux jours le lundi 13 novembre 2017, à l’Infosec de Cotonou sur initiative du gouvernement béninois avec l’assistance technique de l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao).

Il s’agit du renforcement de capacités des agents techniques de toutes les directions départementales de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, appelés à accompagner les éleveurs de lapin à la base. Elle vient en droite ligne de la nouvelle réforme du secteur agricole national, qui vise notamment la performance des filières de production et la territorialisation du développement agricole, confie le représentant résident de la Fao au Bénin, Dr Tiémoko Yo. Cette performance souligne-t-il, « nécessite la présence sur le terrain, à proximité des acteurs, de techniciens spécialisés bien formés aux connaissances actualisées et capables de délivrer des conseils pertinents et adaptés aux besoins des différents acteurs ».

C’est une session de formation qui face aux défis du secteur, vient à point nommé pour créer une masse critique de techniciens à professionnalisme accrue au service des éleveurs, confie le directeur de l’élevage, Dr Yao Akpo. C’est une urgence à en croire le Secrétaire général adjoint du ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche Innocent Togla, car relève-t-il « la pratique de la cuniculture est encore male maitrisée par les agents chargés d’accompagner les éleveurs pour une meilleure productivité des exploitations agricole en générale, et cunicoles en particulier ».

La présente formation indique-t-il, permettra une remise à niveau de ces agents et d’améliorer la qualité de leur appui au sein des élevages qu’ils seront amenés à suivre. Elle leur permettra d’actualiser ou de renforcer leurs connaissances sur différents aspects dont l’anatomie, l’alimentation, la reproduction du lapin, la maladie hémorragique virale (Vhd), et les maladies courantes du lapin. Ils aborderont aussi la gestion d’une exploitation cunicole et quelques techniques de transformation de la viande de lapin.

Faire du Bénin un modèle en cuniculture pour l’Afrique

A noter que les sessions précédentes dans le cadre de ce projet, ont permis de former entre juillet et août dernier 500 éleveurs de lapin, par des experts du Centre cunicole de recherche et d’information (Cecuri), d’après les rappels du représentant résident de la Fao au Bénin. Le même projet ajoute-t-il, a permis l’élaboration d’une stratégie nationale de développement de l’élevage cunicole, la rédaction d’un manuel technique pour l’élevage de lapin et le développement de trois fiches techniques sur l’alimentation, la reproduction et le contrôle de la maladie du Vhd.

Ce sont des outils dont l’utilisation adéquate contribuera à faire du Bénin un centre d’excellence de la production cunicole en Afrique, estime le Dr Tiémoko Yo. Elles contribueront à accroitre la production cunicole et à réduire non seulement le seuil de pauvreté mais également le risque et les impacts sur la santé humaine dus aux déficits alimentaires des populations vulnérables, renchérit le Sgam Innocent Togla.

Commentaires

Commentaires du site 0